menu 2

gfMes dernières chroniques

mardi 11 novembre 2014

Les fantômes de Maiden Lane, tome 3: désirs enfouis- Elizabeth Hoyt





Silence Hollingbrook aime tous les enfants dont elle s'occupe à l'orphelinat, mais sa préférence va pour Mary Darling, qu'elle a élevée comme sa fille. Un jour, l'enfant est enlevée... 








Silence Hollingbrook aime tous les enfants dont elle s'occupe à l'orphelinat, mais sa préférence va pour Mary Darling, qu'elle a élevée comme sa fille. Un jour, l'enfant est enlevée... pas Mickey O'Connor, un voleur sans foi ni loi, qui prétend en être le père ! Si Silence ne veut pas être séparée de Mary, elle doit accepter d’habiter chez Mickey, celui qui, neuf mois plus tôt, l'a compromise et a brisé son mariage...


J'adore Mme Hoyt, elle a été de celles qui ont déniaisé le genre de la romance historique. Ces personnages sont loin d'être manichéens. C'est la cas ici. Mickey (elle aurait pu par contre se passer de ce prénom) est un héros assez répulsif dans les deux premiers tomes de la série. Il a détruit la vie de Silence par jeu et ne le regrette pas. C'est donc un personnage peu attachant mais qui se rachète pour devenir un vrai chevalier. 
Tout l'intérêt du roman réside donc dans cette rédemption. J'aime donc ce livre pour cette raison mais quand le tigre devient un bon matou à la fin, le livre perd toute sa saveur.

 




Pourquoi gardez-vous tous ces trésors dans une même pièce? demanda-t-elle. Vous ne craignez donc pas les voleurs?
Mickey sourit.
Vous croyez qu'on viendrait me cambrioler chez moi?
Elle rougit.
Non, bien sûr. Mais vos hommes pourraient être tentés.
Je les paie bien, répliqua Mickey. Mieux, en tout cas, qu'ils ne pourraient l'espérer partout ailleurs dans Londres. S'ils étaient quand même tentés. Cela vous surprendra peut-être, mais je suis réputé violent.
Silence frissonna.
Je sais.
Mickey était conscient que sa violence la mettait mal à l'aise. Mais comme il ne pouvait changer sa nature, il préféra penser à autre chose.

Quant à la question de savoir pourquoi j'empile tous mes trésors dans une même pièce, avouez que le résultat ne manque pas d'être impressionnant.
Alors, c'est la seule raison? Pour impressionner les gens?
Mickey la dévisagea quelques instants, avant de décider qu'il pouvait bien tout lui dire.
Je vous ai parlé de mon enfance. Du fait que j'avais été contraint de mendier pour gagner de quoi manger.
Elle hocha la tête, incertaine.
Eh bien, dès que j'ai rapporté mon premier butin, je me suis juré que je n'aurais plus jamais à mendier quoi que ce soit.
Elle écarquilla les yeux.
Mais c'était il y a longtemps. Depuis, vous êtes devenu riche.
Est-on jamais assez riche?
Oh, Mickael.
Une lueur de compassion - pour lui - brillait dans ses prunelles.
Il en fut si ému qu'il s'approcha d'elle avec l'intention de la prendre dans ses bras.
Mais au même moment, deux de ses hommes entrèrent.
Ravalant un juron, Mickey leur indiqua le coffre.
Portez ça dans sa chambre, leur ordonna-t-il, et, se tournant vers Silence, il ajouta: Soyez prête pour 19 heures, ce soir.
Et tandis qu'il quittait la pièce, il se demanda s'il pourrait survivre à l'épreuve qu'il s'infligeait: courtiser une veuve chaste.


L'extrait :
Que c'est romantique, tonna une voix.
Le Vicaire et une demi-douzaine de ses hommes venaient de sortir de la prison juste derrière le petit groupe formé par Silence, Harry et Bert.
Harry n'eut pas le temps de pivoter qu'il se retrouva cloué au sol. Bert recula comme deux hommes braquaient leur pistolet sur lui. En un clin d'œil, Charlie referma la main sur la nuque de Silence comme s'il s'agissait d'un chien. Elle tenta d'agripper les doigts qui la meurtrissaient, et chercha, affolée, le regard de Mickael.
C'est ta dame, Mickey? demanda le Vicaire. Non. Non.
Du sang coulait de la tête d'Harry, mais il essayait de se redresser, preuve qu'il était conscient. Bert, toujours sous la menace des deux pistolets, n'était pas en mesure d'aider Silence.
Elle ne m'est rien, mentit Mickael, s'efforçant de contrôler sa voix. Laisse-la aller, Charlie.
Oh, je le ferai peut-être un jour! répliqua le Vicaire. Mais je vais d'abord lui apprendre à me servir convenablement. Après tout, ta mère est morte, Mickey. J'ai besoin d'une remplaçante. Et puis, j'ai patiemment attendu ce moment depuis ton arrestation, histoire que tu le savoures pleinement.
Mickey sentait un flot de bile lui monter à la bouche. Il croisa le regard de Silence. Elle avait peur, visiblement, mais elle avait retrouvé son calme.
Je t'aime, Mickael.
Mickey ferma brièvement les paupières, avant de foudroyer le Vicaire du regard.
Dis ton prix. N'importe lequel.
Le visage de Charlie se déforma dans une parodie de sourire.
J'ai déjà mon prix, mon garçon. Ta mort et ta femme. Je prendrai peut-être aussi ta fille, mais ce sera juste un dessert. Ça, ajouta-t-il en secouant Silence, c'est mon plat de résistance.
Mickey rugit et voulut se jeter sur lui, mais l'un des soldats qui l'entouraient le frappa et il tomba à genoux.
Vous allez laisser une dame se faire enlever? leur cria-t-il.
Ils se tenaient là, aveugles et sourds au drame qui se jouait devant eux.
Charlie s'esclaffa.
Ils laisseront faire du moment qu'on les paie convenablement. Ceux-là ne font pas partie des dragons de Trevillion. Ils aiment l'or et se fichent de savoir d'où il vient. À présent écoute-moi bien: je serai en train de baiser ta femme à l'instant où tu rendras ton dernier souffle.
Là-dessus, le Vicaire fit signe à ses hommes et tourna les talons.
Silence eut à peine le temps de jeter à Mickey un dernier regard horrifié. Elle voulut se débattre, mais le Vicaire la secoua brutalement.
Les soldats obligèrent Mickey à monter dans la charrette cependant que l'aumônier regardait ostensiblement dans une autre direction. Tous avaient été soudoyés par Charlie Grady. Si les hommes de Mickey venaient le secourir à Tyburn, comme prévu, il n'y aurait plus personne pour aider Silence.
Allez prévenir Winter Makepeace de ce qui s'est passé! Cria-t-il à Bert et à Harry. Dites-lui de prendre mes hommes et de la récupérer. Dites à l'équipe de renoncer à toute autre mission. C'est compris? Rien ne doit les retarder pour sauver Silence!
La charrette s'ébranla. Mickey vit Bert aider Harry à se relever, puis les deux hommes s'éloignèrent pour exécuter son dernier ordre. Bert le servait loyalement depuis cinq ans, mais Bran aussi l'avait servi loyalement, jusqu'à ce qu'il décide de trahir. Or, maintenant, Mickey partait pour le gibet. Il n'aurait aucun moyen de récompenser Bert pour sa loyauté. Celui-ci le savait, et pouvait très bien choisir de fuir.
Et Silence le paierait au prix fort.

L'extrait :
Quand Silence vit Mickael faire irruption dans la chambre, elle crut d'abord qu'elle était devenue folle. Les terribles événements de ces dernières heures avaient dû lui altérer l'esprit pour qu'elle s'imagine que son mari était là devant elle, vivant.
Puis il ouvrit la bouche.
Je suis désolé, dit-il d'une voix râpeuse qu'elle ne lui connaissait pas.
Bondissant sur ses pieds, Silence se jeta dans ses bras et l'étreignit de toutes ses forces.
Je suis désolé, répéta-t-il. Pardonne-moi, Silence. Je suis tellement désolé.
Elle voulut capturer ses lèvres, mais il s'écarta, et elle découvrit, sidérée, qu'il avait les larmes aux yeux.
Je le tuerai, ne t'inquiète pas. Mais s'il te plaît, ne renonce pas à nous. Je m'occuperai bien de toi, et tu guériras, je te le promets.