menu 2

gfMes dernières chroniques

vendredi 21 août 2015

Une fille cache l'autre - Abbi Glines

http://www.calameo.com/read/0008482828151e02a3a12
Cliquez sur la couverture pour lire les premières pages.


Lana tombe amoureuse de Sawyer, 
mais Sawyer est encore amoureux d'Ashton, 
qui sort maintenant avec Beau. 
Lana n'est pas dupe des sentiments réels de Sawyer lorsqu'elle sort avec lui, et il devra se réveiller au bon moment s'il ne veut pas la perdre elle aussi.






Folle amoureuse de Sawyer, Lena est prête à tout pour lui donner. Mais saura-t-elle lui faire oublier Ashton, son amour perdu ?

Depuis sa séparation avec Sawyer, Ashton flirte désormais avec Beau. De
passage à Grove pour l'été, sa cousine Lena tombe amoureuse de Sawyer. Ce dernier pense pouvoir oublier son ex-petite amie en sortant avec une autre mais Lena ne tarde pas à comprendre que Sawyer n'a pas fait son deuil de son amour perdu. Parviendra-t-elle à lui faire oublier le passé pour se tourner vers l'avenir ?
Rien n'est moins sûr, car le temps passant, Lena pourrait bien, elle aussi, se détourner de lui... et Sawyer se réveiller trop tard. 

 



- Lecture finie -

J'ai découvert cette auteure que j'aime beaucoup grâce au premier tome de sa série The Vincent Boys qui est aussi, on s'en doute, une romance young Adult. J'avais bien accroché avec cet amour interdit et en lisant la quatrième de couverture du deuxième tome, je pensais retrouvé les mêmes ingrédients. Alors les ingrédients sont les mêmes sauf qu'au final, ça donne un livre MOINS. Peut-être ne devrais-je pas les comparer mais les personnages du premier et du deuxième tome sont intiment imbriqués et ils participent aux deux histoires mêmes si leur rôle n'a pas la même importance d'où l'inévitable comparaison.
Sawyer est le « cousin » de Beau et l'ex d'Ashton, la cousine de Lana.
AH AH AH quand je disais que tout ça était lié...
Sawyer a eu une longue histoire avec Ashton dont il était très amoureux mais cette dernière lui a préféré Beau. C'est le postulat de départ du premier tome. C'est donc très abattu qu'il rencontre Lana qui elle, par contre a vraiment le béguin pour lui. Cela tombe bien car en plus, elle passe les vacances chez sa cousine, l'ex du mec pour qui elle craque...
AH AH AH quand je disais que tout ça était lié...
Le livre m'a semblé en dessous du premier avec des personnages moins charismatiques, une romance moins passionnée...
Ça c'était pour le moins.

Cette lecture ne m'a pas déplu mais elle ne m'a pas emballé.
Je l'ai trouvé juste un peu trop fade à mon goût.
Passez-moi le piment !


 Cliquez sur la couverture 
pour lire les autres chroniques de la série.
http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/04/un-garcon-de-trop-de-abbi-glines.html http://www.calameo.com/read/0008482828151e02a3a12 





Mes larmes s’étaient enfin taries quand je suis rentrée à la résidence. J’avais couru pendant une heure. Mes poumons étaient en feu, et mes jambes, en compote. Je n’avais pas l’habitude de faire de l’exercice.
J’ai poussé la baie vitrée et suis entrée dans ma chambre. Quelqu’un était assis sur mon lit. Évidemment, j’ai crié.
— Lana, c’est moi !
Sawyer… Sawyer était ici.
Je suis restée là, figée, à me demander si je n’étais pas en train de rêver.
— Je ne voulais pas te faire peur. Je suis désolé.
Les mots « je suis désolé » m’ont tirée de mon état de choc et je me suis précipitée vers la porte.
— Lana, attends ! Écoute-moi, s’il te plaît. Ne t’en va pas. Tu ne sais pas ce…
— Je ne sais pas ? Moi ? Oh si, je sais. Je sais très bien. Et je veux que tu partes, tu m’entends ? Va-t’en !
— Lana, s’il te plaît ! a supplié Sawyer.
Il s’est approché d’un pas hésitant. J’ai fermé les yeux et ai croisé les bras sur ma poitrine. Je ne devais pas me laisser attendrir par son ton suppliant.
— Si tu as éprouvé ne serait-ce qu’une once de sentiment pour moi, pars et oublie-moi.
Il n’a pas répondu. J’étais déchirée entre la joie qu’il soit parti et me prouve ainsi qu’il éprouvait de l’attachement pour moi, si infime soit-il, le soulagement qu’il ne soit plus là pour me voir m’effondrer et le désespoir – parce que le voir ici m’avait brisée en mille morceaux.
J’ai entendu un froissement et j’ai ouvert les yeux, pour découvrir Sawyer, toujours au même endroit, en train de déplier une feuille de papier abîmée. Il a commencé à lire :

J’ai commis l’erreur d’ouvrir mon cœur à quelqu’un qui ne m’ouvrira jamais le sien. Je savais que Sawyer t’aimait. Je le sais depuis toujours. Je pensais pouvoir me contenter d’un flirt. Mais je ne peux pas.

Mon cœur allait exploser dans ma poitrine. Il avait la lettre que j’avais laissée à Ashton. Mon Dieu !
Il a levé les yeux vers moi. Son regard était empli de tristesse, mais pas seulement…
— J’ai aimé Ashton, autrefois. C’était mon amour d’enfance. Je n’avais connu qu’elle. Mais quand elle m’a quitté, je n’ai pas versé une larme. Quand tu es partie, j’ai pleuré comme un bébé.
J’ai arrêté de respirer quand il a repris sa lecture :

J’ai grandi avec des parents qui n’ont jamais fait attention à moi. Ils ne se sont jamais souciés de ce que je pouvais ressentir. C’est peut-être ma faute après tout, je devrais m’exprimer davantage. Mais j’ai tout gardé pour moi. Je voulais être forte parce que je savais qu’ils étaient faibles. Je suis fatiguée d’être forte. Je suis fatiguée de toujours passer après les autres. J’ai besoin que quelqu’un m’aime.

Il s’est interrompu pour me regarder à nouveau.
— Tu ne devrais jamais, jamais, passer après les autres. Ceux qui ne voient pas à quel point tu es merveilleuse sont des imbéciles.
Il a continué de lire :

Je ne peux pas rester à Grove. Je n’en ai pas la force. J’ai trop souvent souffert. Je ne peux pas rester près de quelqu’un qui… finira peut-être par me détruire.

Ses yeux verts ont plongé dans les miens. Les larmes qui s’y étaient formées m’ont coupé le souffle.
— Si je te perds parce que je me suis comporté comme un idiot, c’est moi qui serai détruit.
Il a repris :
Tu avais le bon Vincent depuis le début. Il t’aime comme j’aimerais un jour être aimée. Il ferait n’importe quoi pour toi. Quand quelqu’un d’aussi spécial, d’aussi extraordinaire vous aime, il ne faut pas le laisser partir. Sawyer mérite que l’on se batte pour lui. C’est lui, le bon.
Sawyer a replié délicatement la lettre comme s’il s’agissait de quelque chose de précieux.
— Ashton n’avait pas le bon Vincent. Je le sais, maintenant, parce que je sais à quoi ressemble le vrai amour. Le genre qui vous consume de l’intérieur. L’amour a le pouvoir de vous briser, mais aussi de faire apparaître la personne que vous êtes vraiment. Quand j’ai lu cette lettre, je venais d’arranger les choses entre Ashton et Beau, car c’était ce que je voulais. Parce qu’ils sont faits l’un pour l’autre. Ils l’ont toujours été. Je le sais à présent. Pas parce qu’elle l’a choisi, mais parce que, toi, tu m’as choisi. J’étais perdu jusqu’à ton arrivée. Je pensais faire ma vie avec Ashton. J’avais du mal à renoncer à tout ce que notre relation représentait. Puis tu es entrée dans ma vie et tout s’est éclairé. Grâce à toi, tout a pris sens. (Il s’est approché, et j’ai réprimé l’envie de me jeter dans ses bras.) Lana, je pense à toi à chaque minute de chaque jour. Quand je suis avec toi, je sens que je suis enfin moi-même. Quand je te touche, je sais ce qu’est vraiment l’amour. Quand je t’ai perdue, je me suis effondré. Je suis à toi.
Une larme a roulé sur ma joue pour finir sa course sur mon menton. Ce n’était pas suffisant.
Cette fois, j’avais besoin de plus.
Sawyer a pris ma main et m’a attirée contre lui. Je voulais me blottir dans ses bras, mais je n’y arrivais pas.
— Je t’aime, Lana. Comme un fou. J’aime tout de toi. Tes lèvres quand tu souris, tes taches de rousseur, la vague de chaleur qui m’envahit chaque fois que j’entends ton rire, le frisson envoûtant que provoquent tes caresses… Je t’aime, et je passerai le reste de ma vie à te le prouver. Jamais plus tu ne passeras après les autres. Je ferai toujours de toi ma priorité.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires