menu 2

gfMes dernières chroniques

vendredi 24 novembre 2017

Legend, Tome 1 : Legend de Marie Lu


7
Éditeur : Castelmore
Sortie : 28 novembre 2012
288 pages




« Elle n’est ni cynique ni blasée.
La rue ne l’a pas brisée.
Elle l’a rendue plus forte.
Comme moi. »
Day








June est un prodige. À quinze ans, elle fait partie de l’élite de son pays. Brillante et patriote, son avenir est assuré dans les hauts rangs de l’armée.
Day est le criminel le plus recherché du territoire. Né dans les taudis qui enserrent la ville, il sévit depuis des années sans que les autorités parviennent à l’arrêter.
Issus de deux mondes que tout oppose, ils n’ont aucune raison de se rencontrer… jusqu’au jour où le frère de June est assassiné.
Persuadée que Day est responsable de ce crime, June se lance dans une traque sans merci… Mais est-elle prête à découvrir la vérité ?



Marie Lu est un auteur pour romans jeunesse. Legend est son premier roman, publié en novembre 2011.
Elle est née en 1984 près de Shanghai, en Chine. Elle s'est installée dans le Texas par la suite, jusqu'à ce qu'elle soit partie de l'Université de la Californie du Sud. Elle vit actuellement dans le Pasadena, aux Etats-Unis avec son petit ami.
Elle aime particulièrement les livres dystopiques, mais aussi la nourriture, les jeux vidéos, les gens heureux, les couleurs brillantes, les cupcakes, le piano, la pluie, les croquis, les illuminations de Noël, les animations, les chiens, l'électronique...
Elle est du genre à se perdre facilement, mais elle pense qu'elle est une conductrice à mi-chemin convenable pour une fille asiatique.

Source : Goodreads 
 



Alors je crois que Legend traîne dans ma PAL depuis des années. Allez dont savoir pourquoi, je l'ai laissé prendre la poussière dans ma bibliothèque.

J'ai plusieurs PAL et il y en a une que j'appelle
la PAL de la honte.
C'est une espèce de sélection où je sais que je vais certainement tomber sur un coup de cœur ….mais il y a toujours un nouveau titre qui arrive entre temps et qu'il faut absolument que je lise.

Bref, je sors Legend dudit secteur de la honte et je commence...Et là mon premier réflexe et de me mettre des claques. C'est une image mais qui montre à quel point je m'en suis voulue d'avoir laissé traîner ce petit bijoux.

Impossible de décoller de ma lecture. Rien n'est à jeter : de la première à la dernière page !

On a une vraie romance dystopique young adult. Ces trois appellations sont vraiment mis à l'honneur.
On a le cadre typique de la dystopie. Il y a là un monde dévasté avec un nouvel ordre. Les États-Unis n'existent plus et les états sont des territoires dangereux renfermés sur eux-mêmes. Ils ne sont pas ouverts avec leurs voisins mais aussi dans leur propre société. Il y règne une hiérarchie très sévère.
Les individus sont classés très jeunes en fonction de leur aptitude qui est révélé lors d'un grand Examen. Gare à ceux qui échouent....

Day, le héros à échouer et pour éviter le sort atroce qui l'attendait, il est devenu un hors la loi. June notre héroïne est un modèle. Elle a eu un score maximal à ce même examen. On ne pouvait pas faire plus opposés...

Cette société dystopique les a mis aux antipodes. Pourtant après le meurtre du frère de June, celle-ci ne pensera plus qu'à se venger et à retrouver le meurtrier, c'est à dire Day.

Voilà un peu le postulat de départ.

L'écriture n'est pas bonne, elle est excellente. J'ai été scotché au rythme de l'histoire qui fonctionne un peu comme un compte à rebours. J'étais sur le nerf en prenant conscience de tous les rouages de cette histoire extrêmement bien ficelée. Plus on avance, plus on est en tension. On sait que tout cela ne peut que mal finir et pourtant on a des rebondissements qu'on a pu vu venir et qui mettent des claques...Génial !

Quant à la romance, vous connaissez mon goût pour elle. J'ai été gâté ! Je dois sire cependant que les 15 ans des héros ne m'ont pas semblé crédibles...

Hormis ce bémol, j'ai eu un vrai coup de cœur pour cette dystopie qui allie romance, dystopie et suspense de manière excellente.

Bref, il n'y aura pas d'attente pour ma lecture du deuxième tome !



« - ...Je ne t'ai jamais poser la question à propos de ton nom de rue. Pourquoi "Day" ? pourquoi "Jour" ?
- Un jour, c'est vingt-quatre heures. Vingt-quatre heures pendant lesquelles tout est possible. Tu vis dans l'instant, tu meurs dans l'instant, tu affrontes la vis un jour à la fois.
Il regarde en direction de la porte ouverte. Un sombre rideau de pluie cache le monde extérieur.
- Tu essaies d'atteindre la lumière, ajoute-t-il. »


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires