menu 2

Mes dernières chroniques


dimanche 1 mai 2022

Les Échos du temps, Tome 1 : Automne de Juliette Pierce

 


 

 

Il est venu pour la tuer, mais le destin en a décidé autrement !

Il existe deux types de sorcières. Les gentilles qui utilisent leurs pouvoirs pour faire le Bien, et les méchantes. En tant que descendant d'une lignée de chasseurs, l’objectif de Shade est de toutes les exterminer, sans distinction.

Sur les traces de sa première victime, c'est finalement lui qui tombe dans le piège tendu par Rune, la sorcière qu'il a prise en chasse. Lié à elle à cause d'un sort, il est contraint de se lancer à corps perdu dans une quête qui n'est pas la sienne. Rune arrivera-t-elle à dompter l’impatience de son ennemi ? Ses pouvoirs suffiront-ils à les protéger de la mort ?

 

 

k

Grande adepte de l'imaginaire, Juliette est passée par Poudlard, connait les Trois lois de la robotique par cœur, a obtenu "Audacieuse" comme faction et rêverait d'être une Or. Écrire a toujours été sa passion et Everlasting, son premier roman publié, s'inscrit dans son genre de prédilection : la science-fiction. Curieuse de tout, elle profite aussi de son statut d'étudiante pour lire, voyager, s’imprégner de la musique, des films et des séries qu’elle ne peut s’empêcher de dévorer.


 

Je ne suis pas rentrée dans le récit. Les personnages et leur personnalité m'ont semblé artificiels. J'avais envie de découvrir Juliette Pierce d'ont j'entends parler depuis quelques temps. Et puis, il faut admettre que le livre est magnifique. Il n'en fallait pas plus pour que j'ai envie de l’acheter et de le lire …mais je n'ai pas réussi à me sentir concerné par ces aventures ce qui est très ennuyeux pour ce type de récit.

J'arrête là cette duologie et j'espère pouvoir lire un livre de Juliette Pierce qui m'embarque plus.

 

 

Un effleurement, un regard, tout peut nous lier à elles, au travers d’un sort, d’une tentation. On les compare aux sirènes, mais maintenant que j’en ai une sous les yeux, je peux comprendre l’amalgame. Inconsciente, celle sous mes yeux est… belle, oui. Rien de monstrueux. Un peu plus jeune que moi, parfaitement normale.

« C’est un charme qu’elles utilisent sur les humains. Par pitié, jeunes chasseurs, ne vous faites pas avoir. Certains sont morts pour moins que ça. »

 

 

 

Mais je veux la ligoter, leur montrer que j’ai aussi ma place dans la famille. J’ai attrapé une sorcière vivante lors de ma première traque, ce que ni Griffin ni Aloysius n’ont réussi à faire.

Je m’empare de la corde à ma ceinture, fais attention à ce qu’elle ne me touche pas. C’est bien le seul enseignement que nous retenons de nos rencontres avec ces garces : à aucun moment elles ne doivent nous toucher, car elles en profitent pour nous convaincre de repartir avec elles. Nous n’avons pour témoignage que les enregistrements sur les caméras de sécurité. Nos chasseurs se font toucher et… boum. Ils décident de les suivre.

Un effleurement, un regard, tout peut nous lier à elles, au travers d’un sort, d’une tentation. On les compare aux sirènes, mais maintenant que j’en ai une sous les yeux, je peux comprendre l’amalgame. Inconsciente, celle sous mes yeux est… belle, oui. Rien de monstrueux. Un peu plus jeune que moi, parfaitement normale.

 

4 commentaires:

  1. Coucou ! Bon, bah je vais éviter de lire ce livre, alors ! Merci pour ton avis ! 😉

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce que j'appelle un rendez-vous manqué. Peut-être un autre livre de cette auteure me fera changer d'avis...

      Supprimer
  2. Je t'avoue que je n'ai pas non plus été séduite par ce roman, voire très déçue...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore le travail éditorial de cette maison d'édition mais ça s'arrête là pour ce roman.

      Supprimer

Laissez vos commentaires