menu 2

Mes dernières chroniques


dimanche 8 mai 2022

Les Mésaventures des sœurs Wird, Tome 4 : La Malédiction de Célia – Une lignée maudite de Cecy Robson


 

Alors que Célia pensait que le monde surnaturel ne pouvait pas être plus dangereux, un nouvel ennemi débarque, prouvant que rien n’est plus dangereux qu’un loup-garou avide de pouvoir.

Grâce à leurs incroyables pouvoirs, Célia et ses sœurs ont terrassé les créatures surnaturelles les plus sanguinaires de la région de Tahoe. Mais Célia n’aurait jamais pu imaginer que son pire ennemi se trouverait être Anara, l’un des Anciens de la meute des loups-garous. Il nourrit pour elle une haine viscérale et décide enfin de l’assouvir. Dans une démonstration de force, Anara torture Célia et lui lance un ultimatum : si elle ne brise pas son lien sacré avec Aric, il tuera tous les êtres chers à son cœur.

Dès les premiers instants de leur rencontre, Célia et Aric ont partagé une attraction presque magnétique l’un pour l’autre et le tenir à distance est tout simplement impossible ; il préfèrerait encore mourir que laisser la femme qu’il aime se faire maltraiter. Alors qu’il tente de la protéger, Misha, le maître vampire ange gardien attitré de Célia, se fait lui aussi emporter dans la tourmente.

Célia et ses sœurs se retrouvent mêlées à une guerre de pouvoir, attisée par la haine et vouée à une fin tragique. Anara est un ennemi terrible, et il ne se laissera pas vaincre sans priver Célia de quelques êtres chers.



Cecy (prononcée Sessy) Robson est une auteure primée et publiée à l'échelle internationale. Finaliste du prix RITA® à double nomination, gagnante du Maggie Award, lauréate du Prix d'excellence Gayle Wilson et auteur de plus de vingt titres, vous pouvez généralement trouver Cecy sur son ordinateur portable ou trébucher à la recherche de caféine.



Un tome qui n'a pas eu de bonnes critiques lors de sa sortie pourtant je dois dire que pour ma part, j'adhère toujours autant aux aventures des sœurs Wird. Alors oui c'est très farfelue et tiré par les cheveux mais on est dans un genre qui peut se le permettre.


Aric et Célia sont toujours à se courir après. Oui...mais c'est tellement bien fait ! On les empêche toujours de de vivre leur grand amour à cause de méchants très très méchants mais moi j'aime bien parce qu'à chaque fois, je suis plongée dans cette romance improbable. Anara est vraiment une purge qui va faire vivre l'enfer à nos deux tourteraux surtout Célia. J'ai vécu leur aventure sur des chapeaux de roue à 200%.

Bref, un tome toujours aussi bon !



La terre se mit à trembler et un cri de fureur résonna tout autour de nous. Nous cherchions frénétiquement des yeux la source du hurlement quand la forteresse explosa. Aric me plaqua au sol et me protégea de son corps. Je le sentais vibrer contre le mien au rythme des débris qui lui tombaient sur le dos.

Ensuite, tout s’arrêta. Je levai la tête. Le sol était jonché de gravats, de débris et d’épaisses volutes de poussière noire tourbillonnaient dans l’air immobile. Aric se redressa d’un bond. Alors que je me relevais tant bien que mal en prenant appui sur mes bras tremblants, une main décharnée jaillit du sol et m’agrippa la gorge. Je lui brisai les phalanges et Aric déterra et pulvérisa le reste du squelette.

— Eh, merde. Elle ressuscite les morts. Reste près de moi !

Mon cerveau n’enregistra pas la partie « reste près de moi » ; il était resté bloqué sur « elle ressuscite les morts ». Partout autour de nous, des douzaines de squelettes surgissaient de terre, attaquant notre petite troupe à coup d’humérus volants et de dents encore étonnamment tranchantes.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires