menu 2

Mes dernières chroniques


dimanche 19 juin 2022

Amitié, Tome 3 : Mensonges sur l'oreiller de Kerrigan Byrne


 https://2.bp.blogspot.com/-6P9EFxGvn-w/WrZpl8838rI/AAAAAAAAae8/DjLfq1Y2fMw1ZA_sOzfDT_tHnQUqgQx8QCLcBGAs/s320/le%2Br%25C3%25A9sum%25C3%25A9.jpg

Agent des services secrets, Declan Chandler, dit le Démon du Dorset, est un homme de l'ombre, un caméléon aux multiples identités capable de se fondre dans n'importe quel milieu. Engagé dans une lutte sans merci contre une mystérieuse société criminelle, il surveille de près Francesca Cavendish, la scandaleuse comtesse de Mont-Claire, qui, elle aussi, maîtrise à la perfection l'art de la mystification. Et Declan a beau savoir qu'elle n'est pas celle qu'elle prétend être, il ne peut s'empêcher d'être fasciné par cette dangereuse sirène rousse dont la sensualité embrase ses sens...




Kerrigan Byrne a fait beaucoup de choses pour payer les factures, des forces de l’ordre au professeur de danse du ventre. Maintenant, elle est enfin en mesure d’avoir la carrière qu’elle avait décidée à treize ans quand elle a annoncé à sa famille très sceptique qu’elle allait « grandir pour devenir une romancière ». Qu’elle écrive sur les druides celtiques, les mauvais garçons victoriens ou les agents irlandais du FBI, Kerrigan utilise sa passion obsessionnelle pour l’histoire, sa vaste ascendance celtique et son amour de Shakespeare dans presque toutes les histoires.

Kerrigan vit avec son mari sur la côte de la péninsule olympique de l’État de Washington dans une ville de l’époque victorienne presque figée dans le temps. Quand elle n’écrit pas, vous pourriez la trouver sur la plage avec ses chiens, se prélasser dans un vignoble ou une brasserie locale, ou acheter des choses dont elle n’a pas besoin dans les magasins d’antiquités. Ses romans avec St. Martin’s Press incluent la série Victorian Rebels (à commencer par The Highwayman)et la série Devil You Know (qui commence par How To Love A Duke in Ten Days).




Un excellent Kerrigan Byrd. J'avoue ne pas être trop objective car j'adore cette auteure. Alors, il y a les énooooormes coup de cœur dans la bibliographies de l'auteure. Ce n'est pas le cas de celui-ci mais franchement cela reste une superbe romance.


Les héros de Mensonges sur l'oreiller se retrouvent après une séparation de plusieurs années. Francesca a toujours aimé Declan qui ne la voyait que comme une amie. D'ailleurs, il en aimait une autre...

Pourquoi pas mais j'avoue que cela à enlever de la beauté à l'histoire et j'ai eu du mal à comprendre la manière dont il se comporte avec sa belle. C'est sans doute pour cela que la romance n'est pas un coup de cœur. L'intrigue se prend les pieds à force de complication peu crédibles et j'avoue avoir laissé de côté l'intrigue autour de la société parallèle.


— Ce n’est pas le moment d’être abject et irrespectueux, gronda-t-elle. Dois-je vous rappeler qui tient un poignard sous votre gorge ?

Chandler savait qu’il pourrait facilement la désarmer avant qu’elle lui fasse vraiment mal.

Enfin, probablement.

Dans la mesure où les prouesses physiques de la dame l’avaient déjà surpris plusieurs fois, la prudence était sans doute de mise.

En outre, il appréciait trop sa position sous elle et était trop excité pour avoir les bons réflexes.

— Je vous assure, milady, que j’ai le plus grand respect pour vous. Cela faisait longtemps que personne n’était parvenu à me désarmer, surtout un petit bout de femme.

— Un petit bout ? s’indigna-t-elle. Quel toupet ! Figurez-vous que je suis assez lourde pour avoir maîtrisé bon nombre d’individus… Quoi, vous riez ?

Son ton outragé n’arrangea pas son hilarité.

— Je suis désolé, dit-il entre deux hoquets de rire. C’est la première fois que

j’entends une femme se vanter de son poids. »





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires