menu 2

gfMes dernières chroniques

mardi 21 janvier 2020

La plus belle couverture 2019

Un petit récapitulatif des plus belles couvertures des livres que j'ai lu en 2019

Résultat de recherche d'images pour "LADY HELEN"

Résultat de recherche d'images pour "alice au pays des merveilles france loisirs"

https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/51lz1Ovh7jL._SX480_BO1,204,203,200_.jpg





 

lundi 20 janvier 2020

C'est lundi, que lisez-vous? #139

Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? de One Person’s Journey Through a World of Books. Le récapitulatif des liens se fait maintenant sur I believe In Pixie Dust.

On répond comme chaque lundi à trois petites questions :
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ? 

 

 
 
Officiellement corsaire, Andrew Rokesby travaille en réalité pour la Couronne britannique. Quand ses hommes, partis récupérer du matériel dans une grotte, reviennent avec une jeune femme qu'ils ont enlevée après l'avoir surprise dans leur cachette, Andrew n'a pas le choix : il prend la mer avec la jolie fouineuse à son bord. La mission avant tout, cap sur le Portugal ! Sauf que cette chipie de Poppy Bridgerton s'ingénie à le faire tourner en bourrique. L'idée de devoir la supporter deux semaines lui paraît intolérable. Et, pourtant, au fil des jours son exaspération se mue en amusement, en tendresse et bien vite en passion.

 
Vous avez aimé Brooke et Remi ? Vous adorerez leur fils Racer, le célèbre et tellement sexy pilote de course.
Le mystérieux Racer est le pilote le plus rapide et le plus en vogue du moment.
Lana dirige une petite écurie de Formule 1 et est sans cesse à la recherche de nouveaux talents. Son père est malade, et le seul moyen de sauver l'entreprise est de trouver un pilote star, qui rapportera de l'argent à l'écurie.
Racer est un pilote plutôt spécial et il est sexy, téméraire et mystérieux.
Justement, il cache un lourd secret : comme son père Remi, il souffre de bipolarité. Il ne sera pas facile pour Lana d'apprivoiser tous les reliefs de sa personnalité. Malgré ça, elle ne parvient pas à résister à son charme, car cette fragilité, mêlée à sa virilité, donne un cocktail explosif.
On retrouve la structure du 1er tome, qui a fait le succès de la série, rythmé alors par les combats de Remi, et ici par les étapes du championnat de F1, et surtout l'histoire d'amour entre Racer et Lana.



Tanaka
Je suis une fille sage.
Je vis selon un code qui ne peut être ni altéré ni enfreint. Il est de mon devoir envers ma famille de rester innocente et pure. D’épouser un homme italien. Les étoiles sont déjà alignées.
Mais Nikolai Kozlov réécrit mon destin par quatre mots simples.
Désormais, tu m’appartiens.
Il fait partie de la mafiya russe. C’est un bandit. Un menteur talentueux sans limites morales. Il est tout ce que l’on m’a appris à haïr. Cet homme est impitoyable. Il prend ce qu’il veut sans une seconde d’hésitation.
Et ce qu’il voulait, c’était moi.
Il croit contrôler mon destin, mais ce qu’il ignore, c’est que parfois, il faut se méfier des filles sages.
Nikolai
Je suis un homme dangereux.
Je vis selon un code. Le code Vory. Il est de mon devoir envers ma famille de protéger la fraternité. De détruire quiconque menace ce que nous défendons, y compris elle.
C’est une danseuse. Une belle petite poupée. Ma prisonnière et mon nouveau jouet préféré. Cette princesse de la mafia croit m’avoir ensorcelé, mais en fin de compte, elle n’est qu’une garantie.
C’est dommage de détruire les biens précieux.
Mais c’est ce que font les hommes dangereux.



 
Ernest et Colette sont chez leurs grands-parents en septembre 1939 pour la fin des vacances. Mais, juste après leur arrivée, la France déclare la guerre à l'Allemagne ! Leur père est mobilisé et leur mère, souffrant de tuberculose, doit partir au sanatorium. Les enfants vont rester en Normandie pour faire leur rentrée scolaire ... Une nouvelle vie débute, pleine de surprises et de découvertes, dans un contexte historique bouleversant. 

 https://3.bp.blogspot.com/-2rY7SGvr9tU/WBbheq8vrBI/AAAAAAAATQc/3qeh-tyTF2kVXuZAde-_Z8oGr3cE5hUPgCLcB/s320/ce%2Bque%2Bje%2Blis.jpg

 

 
Découvrez le troisième et dernier tome de DARK, la série à succès de Pénélope Douglas !
Damon Torrance. Ce simple nom fait trembler Winter. Depuis qu'elle l'a dénoncé à la police et envoyé tout droit en prison, Winter est hantée chaque jour et chaque nuit par le beau visage de Damon. Bientôt, il va être libéré. Bientôt, il va avoir tout le loisir de se venger de celle qui l'a privé de sa liberté. Et les rumeurs racontent qu'il est encore plus fort et plus dangereux qu'auparavant...



à voir...



dimanche 19 janvier 2020

Les Chroniques Lunaires, Tome 3 : Cress de Marissa Meyer

 

Cinder et le capitaine Thorne se sont enfuis aux côtés de Scarlet et de Loup.
Le groupe rebelle projette de renverser la reine Levana et son armée.
Mais, le seul espoir de la résistance réside dans Cress, qui, emprisonnée dans un satellite depuis l’enfance avec ses écrans pour seule compagnie, est devenue un hacker imbattable.
Malheureusement, la reine Levana a d’autres projets pour elle, et libérer la jeune fille pourrait bien leur coûter cher... 


 
Marissa Meyer est née le 19 Février 1984 (31 ans) à Tacoma, Washington.
C'est une romancière du genre Young-Adult Fantasy et Science Fiction.
Ses meilleurs livres : Les Chroniques lunaires.
Meyer a fréquenté l'Université Pacific Lutheran, où elle a reçu un diplôme en écriture créative. Avant d'écrire Cinder, Meyer a travaillé comme un éditeur de livre pendant cinq ans.
Les Chroniques de la Lune est une série de quatre livres (tétralogie) avec des volumes en fonction de Cendrillon, le Petit Chaperon Rouge, Rapunzel, et Blanche-Neige. Le premier livre, Cinder, était un best-seller du New York Times.
Marissa Meyer est mariée à Jesse Taylor
Site Internet
marissameyer.com



http://www.lachroniquedespassions.com/2018/10/les-chroniques-lunaires-tome-1-cinder.html 
 

Que dire ? ….

Une suite aux petits oignons...

Je m'incline devant tant de savoir faire...

En quoi consiste-t-il ?



Et bien lecteur, prépare-toi à devenir TOTALEMENT dépendant de cette série ! Il y a une vrai addictivité qui se crée au fil des pages, en grande partie parce que la construction narrative tout en tension et rebondissements ne te permettra pas de reprendre ton souffle. Je disais que c'est une lecture cinéma. C'est à dire que j'ai eu le même sentiment avec des sensation en 3D.



L'aventure continue...



La méchante reine Levana ayant contraint Kai à l'impensable. Cinder impose de plus en plus son statut de leader et elle fomente un plan pour renverser la cruelle Lunaire. Elle pourra compter sur le soutien du docteur Earland et d'une jeune fille, Cress. Celle-ci vit recluse perdue, perchée, emprisonnée et seule en orbite. Elle décide de porter son soutien en contre partie de sa liberté. La cyborg accepte mais le sauvetage est loin de se passer idéalement et le groupe de rebelles devra surmonter de nombreuses épreuves.



Je n'en dirai pas plus au niveau du postulat de départ.

Je ne m'épancherai pas plus pour vous dire combien j'ai aimé lire cette suite. Il reste à découvrir cette univers où le conte revisité est le point de départ pour une auteure talentueuse et inspirée qui nous propose une histoire maîtrisée de la première ligne à la dernière.



En écrivant cette chronique, la comparaison avec le cinéma s'est tout de suite imposée à moi. C'est comme si j'avais vu un blockbuster du 7ème art. Il n'y a rien de péjoratif derrière le mot blockbuster mais l'idée d'un support populaire dans le bon sens du terme, celui qui rassemble. On prend plaisir à voir Cinder, Cress, Scarlet sous la houlette imaginative de Marissa Meyer. Toutes ses références des contes de notre enfance nous parle mais l'auteure les dépasse largement et nous propose une réinterprétation intelligente et malicieuse.



Tout est là pour en faire un coup de cœur : un style addictif, un univers riche plein de références à notre enfance, une histoire haletante et des romances « en veux-tu en voilà »...



Inutile de dévoiler le titre de mon prochain roman : Winter, me voilà !







Elle se mordit la lèvre.

Le toit. Le baiser. Il avait tenu sa promesse. Il lui avait donné un baiser qui valait la peine d’avoir attendu, parce qu’elle était sur le point de mourir. Cela représentait un gros risque, probablement stupide. Pourtant, il avait choisi de le faire plutôt que de la laisser mourir sans avoir connu cet instant parfait.

Elle ne pouvait rien imaginer de plus héroïque.

Alors, pourquoi n’en parlait-il pas ?

Et, plus important, pourquoi ne pouvait-elle se résoudre à le faire elle non plus ?

— Non, murmura-t-elle enfin. Je ne vois rien d’autre.

Il hocha la tête, l’air déçu.

— Donc, vu ce que je viens de te dire, je suppose que tu... heu... ne dois plus trop être amoureuse de moi. Pas vrai ?

Elle se recroquevilla sur son siège, certaine que s’il avait pu la voir en ce moment, il aurait su. La vérité lui aurait paru évidente.

Elle l’aimait plus que jamais.

Pas parce qu’elle avait épluché patiemment des dizaines de rapports, de résumés, de fichiers et de photos à son sujet. Pas parce qu’il était le fabuleux Carswell Thorne qu’elle avait si longtemps rêvé d’embrasser sur la berge d’un fleuve sous les étoiles, tandis qu’un feu d’artifice crépitait au-dessus d’eux et que des violons jouaient en fond sonore.

Non, à présent il était le Carswell Thorne qui lui avait donné de la force dans le désert. Qui s’était lancé sur ses traces quand on l’avait enlevée. Qui l’avait embrassée alors que tout semblait perdu, et que la mort paraissait imminente.

Thorne se gratta l’oreille.

— C’est bien ce que je pensais. C’était probablement la fièvre qui te faisait délirer, de toute manière.

Elle sentit son cœur se serrer.

— Capitaine ?

— Oui ? fit-il en dressant la tête.

Elle tira machinalement sur les plis de sa jupe.

— Croyez-vous que ce soit le destin qui nous ait réunis ?

Il plissa les paupières et, après avoir réfléchi un moment, secoua la tête.

— Non, je suis presque sûr que c’était Cinder. Pourquoi ?

— J’ai quelque chose à vous avouer, moi aussi. (Elle rabattit sa jupe autour de ses jambes, rougissant déjà.) Je… j’avais le béguin pour vous, avant même notre première rencontre, juste parce que je vous avais vu à l’holocran. Je me disais que vous et moi étions destinés à être ensemble, un jour, et qu’on vivrait une grande histoire romantique.

Il haussa les sourcils.

— Waouh. Ça ne me met pas du tout la pression.

samedi 18 janvier 2020

mercredi 8 janvier 2020

lundi 6 janvier 2020

Carnet de bord #64



samedi 4 janvier 2020

Ma sélection #72 - Janvier 2019


mardi 31 décembre 2019

lundi 30 décembre 2019

C'est lundi, que lisez-vous? #138


jeudi 26 décembre 2019

mercredi 25 décembre 2019

lundi 23 décembre 2019

C'est lundi, que lisez-vous? #137