menu 2

Mes dernières chroniques


mardi 31 août 2021

Erkenci Kuş



 

L'histoire tourne autour de Sanem Aydın, une jeune femme d'un quartier modeste d'Istanbul qui rêve de devenir écrivain et de vivre aux Galapagos. Lorsque sa famille lui fait croire qu'elle sera livrée à son voisin Muzaffer si elle ne trouve pas d'emploi stable, elle commence à travailler dans une grande agence de publicité appelée Fikri Harika grâce à sa sœur Leyla, qui est la secrétaire d'Emre Divit, le fils du propriétaire.

D'un autre côté, Can Divit, le frère aîné d'Emre, est un photographe libre et de renommée mondiale qui revient pour la fête d'anniversaire de l'entreprise. Là, son père révèle qu'il a une maladie grave et lui demande de diriger l'entreprise et de trouver la taupe qui aide son concurrent Aylin. Can n'a d'autre choix que d'accepter, suscitant l'envie d'Emre, la vraie taupe, ainsi que l'amant et le partenaire secret d'Aylin.

Lors de la fête d'anniversaire, Sanem entre accidentellement dans la boîte de Can, qui l'embrasse passionnément dans le noir en la prenant pour sa petite amie Pollen. Après son départ, Sanem se rend compte qu'il est tombé follement amoureux de cet étranger et, lui donnant le nom de code d'Albatros, décide de découvrir son identité. Pendant ce temps, Emre lui fait croire que Can est un homme égoïste qui veut augmenter la valeur de l'entreprise pour la vendre, afin que Sanem l'aide à saboter l'entreprise.

De cette façon, Sanem est coincée entre les tromperies mais, surtout, entre l'amour de deux hommes: Albatros, qu'elle aime sans le connaître; et Can, qu'il déteste, sans accepter qu'il a commencé à ressentir des choses pour lui. Bien qu'il ne soupçonne pas que c'est la même personne, Can, qui tombe bientôt amoureux d'elle et découvre qu'elle est la femme qu'il a embrassée, décide de s'éloigner d'elle quand, à cause des mensonges d'Emre, il finit par croire que Sanem est fiancé avec un autre homme.

 

 

 

Un drama sympa qui tient essentiellement à la qualité de jeu et à l'alchimie du couple phare. Je dirais même que le beau gosse à jouer à la perfection le rôle du patron beau gosse - mais on s'y attendait- la révélation est pour moi Sanem. Le personnage féminin est littéralement lumineuse. Elle absorbe tout. Elle est drôle, sexy, naïve. Elle a mille facettes.


J'ai vraiment accroché. C'est vraiment la série légère qui ne se prend pas la tête en ayant cependant les ingrédients pour rendre accroc.


Le seul bémol est le nombre d'épisodes (plus de cinquante de plus de 2heures) car l'histoire s’éternise et on a une succession de rebondissement qui n'ont plus de sens au bout du 42ème...Malheureusement la fin m'a ennuyé et à a un peu amoindri le sentiment de coup de cœur du début.


Je vous le conseille cependant car il vaut le coup d’œil.

 

 

 


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires