menu 2

Mes dernières chroniques

Kolderick, Tome 1 : La Fille du Dashi - Christy Saubesty

http://www.calameo.com/read/0008193712714299a7929
Cliquez sur la couverture pour
lire les deux premiers chapitres




- Tu reviendras te nourrir sur moi,lui proposa-t-elle comme il ne disait toujours rien. Je te laisserai faire. On refera l’amour et...  
- Mia...
- Je t’en prie !






Arrachée aux siens avant même sa naissance, Tayla, issue d’un métissage rare, est programmée pour anéantir les vampires jusqu’au dernier, mais ses origines la rattrapent.
Leur première confrontation va bouleverser toutes ses convictions remettant en cause le rôle qu’elle doit réellement jouer dans cette guerre.



    - Lecture finie -
Il s'agit du deuxième livre que je lis de cette auteure sympathique plus connue pour ses romances érotiques.


Le style de Christy Saubesty est vraiment très bon. Il n'y a aucun temps morts. Tout s'enchaîne très vite.
 gif-anime-effet-3d-ligne-blanche (23)
 Il y a un univers très bien construit et une gallérie de personnages vraiment intéressants mais l'entrée dans le récit a été trop rapide pour moi.
Je m'explique...
On sent qu'il y a de quoi de faire un très bon récit : le style de l'auteur, l'intrigue, la romance, la sensualité... que du bon. Le problème c'est cette multitude de personnages et d'histoires qui arrivent en même temps et honnêtement, j'ai été largué. Alors certes, rien d'insurmontable mais ça donne un inconfort dans la lecture qui m'a gêné. J'aurai préféré une entrée de tout cet univers de manière progressive. Le reste du livre m'a emballé mais je garderai tout de même en mémoire cette « lourdeur ».

Bref

Une auteure à découvrir
(si ce n'est pas déjà fait).
Une série prometteuse malgré un début qui m'a un peu perdu.






- La marque.
Bragz fut si étonné d’entendre le léger accent de la voix d’Alligan qu’il sursauta et fit un pas en arrière avant de le dévisager gravement. Le soldat ne regardait pas Bragz, mais avait les yeux rivés sur la fille qui s’éveillait lentement. L’expression du dirigeant de Kolderick changea brièvement avant de redevenir impassible, puis il se racla la gorge et se rapprocha de la jeune fille.
- Je vais l’hypnotiser.
Alligan secoua la tête avec une moue sceptique.
- Elle résiste.
- Putain, Alli... Quatre mots en une minute, tu vas nous faire un malaise, là, non ?
Alligan carra les épaules. Son T-shirt se tendit et moula les muscles parfaitement dessinés de son torse. Il arborait une mine indéchiffrable, mais Bragz comprit que l’humour n’était pas au menu, ce soir.
- OK, désolé, fils. Je crois que tu n’as pas parlé depuis quoi... Sept ans ? C’est... surprenant, c’est tout.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Laissez vos commentaires