menu 2

Mes dernières chroniques

Sans foi ni loi, Tome 5 : Le Highlander et la fille de l'Ouest de Kerrigan Byrne

 
Après une enfance difficile, Gavin St. James, comte de Thorne, s'est juré de s'affranchir de son clan. Or, pour devenir totalement indépendant, il lui faut encore racheter le domaine voisin, laissé à l'abandon depuis des années. Sauf qu'une héritière débarque soudain du lointain Far West pour revendiquer les terres écossaises qu'il convoite. Et, bien entendu, cette ravissante enquiquineuse refuse de vendre ! Entre le noble Highlander et la fougueuse Samantha, le désir qui a flambé au premier regard sera troublé par bien des secrets... 


  Cliquez sur la couverture pour lire les autres chroniques de la série.
http://www.lachroniquedespassions.com/2018/07/sans-foi-ni-loi-tome-1-le-brigand-de.htmlhttp://www.lachroniquedespassions.com/2018/02/victorian-rebels-tome-2-hunter-kerrigan.html


http://www.lachroniquedespassions.com/2018/07/sans-foi-ni-loi-tome-3-le-highlander-de.htmlhttp://www.lachroniquedespassions.com/2018/12/sans-foi-ni-loi-tome-4-le-duc-de.html


http://www.lachroniquedespassions.com/2019/03/sans-foi-ni-loi-tome-5-le-highlander-et.html
 http://www.lachroniquedespassions.com/2020/03/sans-foi-ni-loi-tome-6-le-duc-au.html




Kerrigan Byrne a exercé différents métiers avant de devenir auteure de romance, réalisant ainsi son rêve. La série Sans foi ni loi a connu un énorme succès aux Etats-Unis.

Une série topssime. J'attendais de lire les aventure de Gavin depuis longtemps. C'était un peu « le mal aimé », on ne peut pas dire qu'il y en est un qui soit le bien-aimé...

Bref, l'esprit far west s'invite dans cette romance. C'est un peu le choc des cultures mais franchement le savoir faire de Kerrigan Byrne n'est plus à démontrer et c'est un énième super tome !


— Où… où suis-je ?
Il sourit de nouveau. C’était à la fois éblouissant et insupportable.
— Dans mon lit, à Inverthorne Keep. Une place que convoitent nombre de femmes.
Inverthorne Keep. La réalité pénétrait sa conscience par paliers, chacun s’accompagnant d’un nouveau degré d’effroi.
Le sol doux de sa grotte était le matelas du comte de Thorne. Ses murs chauds et impénétrables étaient ses muscles sculptés par de longs mois à travailler dans les champs d’orge de son frère.
Elle était couchée sur le flanc gauche, Thorne lové contre elle, son corps épousant chaque courbe du sien.
Elle n’avait jamais été en sécurité. De fait, hormis se trouver dans la ligne de mire de Boyd Masters, elle n’imaginait pas un lieu plus périlleux que ce lit avec ce Highlander.
Par réflexe, elle chercha son revolver dans son holster et ne rencontra que sa hanche nue.
Cette seule révélation aurait dû chasser les effets de la drogue qui embrumait son esprit. Malheureusement, il n’en fut rien. Ses membres étaient lourds, comme lestés par des pierres au fond d’un loch.
Des poils drus chatouillaient son épaule chaque fois que Thorne respirait. Les muscles onduleux de son ventre roulaient contre sa colonne vertébrale.
Une « chose » chaude et dure se pressait contre ses fesses.
Son horreur atteignit son comble : il était aussi nu qu’elle sous les draps.
Il se tenait sur un coude et la contemplait d’un air indulgent. Son autre bras était posé sur sa taille, et ses doigts essuyaient les larmes qui coulaient toujours de ses yeux à présent écarquillés.
— Ne vous inquiétez pas, bonny, dit Thorne d’une voix caressante. Vous n’avez rien à craindre de moi. Cela dit, je vous préviens : vous ne sortirez pas de ce lit avant de m’avoir révélé tous vos dangereux secrets… Et vous allez commencer par me dire qui sont ces hommes qui vous en veulent à ce point et pourquoi ils ont réduit Erradale en cendres.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Laissez vos commentaires