menu 2

gfMes dernières chroniques

samedi 12 décembre 2015

Jeux Dangereux Tome 3 : Pas de deux d'Emma Hart



 Abbi est hantée par ses démons du passé.
Black n'a pas pansé ses blessures d'amour.
Ensemble ils veulent retrouver le goût de vivre.





Abbi est hantée par ses démons du passé. Black n'a pas pansé ses blessures d'amour. Ensemble ils veulent retrouver le goût de vivre. La danse est le seul moyen pour Abbi de combattre la dépression qui l'étouffe à longueur de journées. Black a quitté Londres pour fuir les déceptions amoureuses de son passé, et les souvenirs qui le guettent à chaque coin de rue. À son arrivée à New York, il rencontre Abbi, la fille dont les yeux sont emplis d'un monde de souffrance. Une souffrance qu'il ne connaît que trop bien. Alors que chaque heure passée en compagnie l'un de l'autre les rapproche, Blake ne peut résister à son besoin de la sauver d'elle-même. À mesure que leur passé est peu à peu mis à nu, il leur faut déterminer si leurs blessures sont irrémédiables ou si chacun possède le remède capable de guérir l'autre. 



 Cliquez sur la couverture pour lire les autres chroniques de la série.
http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/06/jeux-dangereux-tome-1-le-defi-de-emma.html  http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/09/jeux-dangereux-tome-2-le-secret-emma.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/12/jeux-dangereux-tome-3-pas-de-deux-demma.html 


 
Emma Hart est une auteure de romance New Adult britannique. Elle esr née en 1993.
La journée, elle revêt une cape et s'appelle elle-même "Super Maman de deux superbes petits monstres". La nuit, elle laisse tomber sa cape, se sert un verre de ce qu'elle veut (souvent du vin) et écrits des livres.
Elle travaille sur un projet top secret qu'elle aime partager avec ses lecteurs à la moindre occasion. Bien sûr, tous les projets top secrets incluent un beau garçon ténébreux qui aime oublier de porter un tee-shirt, un peu (ou beaucoup) de scènes chaudes, un amour brûlant et insatiable qui vous tiendra éveillé toute la nuit.
Elle aime être occupée (sauf si cela implique de faire la vaisselle) même si cela semble être le moment où toutes les idées arrivent. La liste a été récemment élargie à l'aspirateur, qui est un travail fastidieux rendu plus amusant par les voix dans sa tête. Naturellement, cela prend aussi deux fois plus de temps pour terminer.

site de l'auteure:
http://emmahart.org/

Page Facebook:
https://www.facebook.com/EmmaHartBooks

 
    -Lecture finie -
    Il s'agit du troisième tome de la série d'Emma Hart Jeux Dangereux. Alors je vais être peu inspiré pour donner un avis sur ce livre que j'ai trouvé sans saveur. Désolée. Alors je ne vais pas en dire de choses négatives mais voilà, il m'a laissé de marbre. C'est une romance que j'ai trouvé assez fade. Pourtant Abbi comme Black, les personnages principaux ont chacun un passé chargé mais la narration n'a pas créé de connexion avec eux.
    L'histoire ne brille pas par son originalité ou son écriture. Certes le livre est court et se lit vite mais il s'oublie de la même manière.
    Je suis très surprise de ce troisième tome. Je ne peux pas dire que j'avais eu un coup de cœur pour les deux premiers mais il y avait un p'tit quelque chose qui m'avait accroché que je n'ai pas retrouvé ici. J'ai eu l'impression de lire un nouvel auteur. On peut dire ce qu'on veut des deux premiers tomes mais on sentait Emma Hart inspirée par ses héros...mais pas ici. J'avais un peu tiqué avec le style assez vulgaire du personnage principal du premier tome, Braden. Ici, c'est l'inverse tout est trop policé. J'ai trouvé que ça ressemblait à un ersatz de Jessica Sorensen en plus soft.
    Bon j'arrête. J'avais acheté le tome 4 dans la foulée donc je le lirai en espérant que ce tome ne préfigure pas du nouveau style de l'auteure.
À suivre...



Si les émotions étaient visibles, celles d’Abbi en ce moment ressembleraient au ciel précédant un effroyable orage. Elles ressembleraient aux nuages quand ils ne se sont pas encore décidés à craquer et à se déverser de toute leur force. Chaque fois qu’elle foire un pas, sa frustration est semblable à un éclair qui zèbre le ciel : rapide, effrayant, implacable. Sa détermination agit comme le tonnerre qui gronde au-dessus de nos têtes et frappe sans qu’on s’y attende.
La tempête, elle, est visible dans ses yeux. J’y vois les nuages lourds, gorgés de pluie, comme les larmes qu’elle y retient… Les ombres sont plus noires que d’habitude et ne cessent de s’assombrir encore, jusqu’à prendre le dessus.
Elle effectue une pirouette à contretemps et s’arrête à la barre, qu’elle frappe de la main. Puis elle s’y agrippe, se penche en avant et laisse tomber sa tête sur sa poitrine. Elle semble totalement démunie, son dos est soulevé par les profondes inspirations qu’elle prend pour se calmer.
Je reconnais cette attitude. Je ne la reconnais que trop bien.
Elle passe une mauvaise journée, une de ces journées où la dépression ne lui laisse pas une seconde de répit. Où elle ne la laisse ni respirer ni penser par elle-même.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires