menu 2

gfMes dernières chroniques

vendredi 26 avril 2019

Hybrides, Tome 1 : Rage de Laurann Dohner




Ellie est horrifiée de découvrir que le laboratoire dans lequel elle travaille mène à bien des expériences sur des sujets humains, leur injectant de l’ADN animal pour créer une nouvelle espèce.
Lorsqu’elle se prend d’affection pour l’un de ces cobayes, elle risque tout pour le sauver – même s’il doit pour cela la haïr. Car Rage n’a jamais connu l’amour ou la pitié, et il ne pardonne pas la trahison.
Une fois libre, il jure de la tuer, mais lorsqu’il la tient entre ses griffes, ce n’est plus la haine, mais le désir qui envahit son âme...




Laurann Dohner a grandi avec Fifi Brindacier et Alice Détective, Stephen King et Agatha Christie. Passionnée de romance, elle se lance dans l'écriture après une lecture d'un roman médiocre, persuadée de pouvoir faire mieux. Après une première série de romance dans un univers de science-fiction, elle s'aventure dans le monde de la Bit Lit. Elle vit en Californie avec son mari et ses quatre enfants.
source : Milady







Une lecture très marquée dans le genre. Qu'est-ce que j'entends par là ? Et bien,elle répond à tous les codes : le héros est un hybride qui est un prototype de mâle alpha dominant mais hyper hyper amoureux, une héroïne qui est d'une gentillesse sans limite. Elle tombe sous le charme du concentré de testostérones qui est son alter ego. Bien sûr leur amour est impossible pour 10 000 raisons mais leur alchimie est chaud bouillante...
Vous l'aurez compris, Milady propose un nouveau titre mais pas vraiment une nouveauté. Pourtant et contre toute attente, le contrat très prévisible et très bien réussie. Même s'il ne s'agit pas d'une lecture novatrice, elle est de bonne facture et m'a permis de passer un bon moment.


Je pense lire le deuxième en espérant tout de même un peu plus de profondeur et de surprise pour la suite.




— Tu as confiance en moi ?
— Totalement, répondit l’Hybride sans hésiter.
— Je peux me placer au-dessus ?
D’abord surpris, Rage plissa peu à peu les yeux.
— Tu veux être au-dessus ? C’est mon poids qui pose problème ? Ce disant, il se souleva de quelques centimètres pour soulager sa partenaire qui ne voulut rien savoir et le ramena tout contre elle.
— Non, ce n’est pas ça. J’aime que nos deux corps se touchent et j’adore être en dessous, mais j’ai très envie de te chevaucher. (Elle le dévisagea avec intensité.) Brise m’a confié que vous n’aimiez pas beaucoup ça, mais es-tu au moins prêt à essayer ? Pour moi ?
Le maxillaire de Rage se crispa.
— Tu veux me dominer, c’est ça ?


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires