menu 2

gfMes dernières chroniques

mardi 12 novembre 2019

Phobos, tome 2 de Victor Dixen




Reprise de la chaîne Genesis dans
3 secondes...
2 secondes...
1 secondes...

ILS CROYAIENT MAITRISER LEUR DESTIN.

Ils sont les douze pionniers du programme Genesis.
Ils pensaient avoir tiré un trait sur leurs vies d'avant, pour devenir les héros de la plus fabuleuse des odyssées.
En réalité, ils sont les victimes de la plus cruelle des machinations.

ELLE CROYAIT MAITRISER SES SENTIMENTS.

Sur Mars, Léonor espérait trouver la gloire et, pourquoi pas, l'amour.
Elle pensait pouvoir ouvrir son cœur sans danger.
En réalité, elle a ouvert la boîte de Pandore du passé.

MÊME SI LES SOUVENIRS TOURNENT AU SUPPLICE, IL EST TROP TARD POUR OUBLIER.




 
 

Victor Dixen est né en 1979. Né d'un père danois et d’une mère française, il est le cinquième d'une famille de cinq enfants. Il vit, en compagnie de ses parents et de sa sœur, une jeunesse de globe-trotter, avant d'atterrir finalement à Rørvig, au bord de la Mer Baltique, dans le Danemark septentrional. Victor Dixen découvre alors les auteurs scandinaves, dont Hans Christian Andersen et Tove Jansson. À l’âge de dix ans, il connaît une expérience au Tivoli, le parc d'attractions de Copenhague, le traumatise : s’embarquant subrepticement sur les montagnes russes, il effectue le tour complet à quatorze reprises. Victor Dixen souffre depuis lors de somnambulisme et d’insomnies : il est incapable de dormir plus de quatre heures d’affilée, ce qui alimente ses rêveries et sa vision.



Lecture finie

2ème tome qui aurait peu être un coup de cœur si je n'avais pas aussi peu adhérer à la fin du roman. C'est à dire que si vous avez apprécié le 1er tome, vous pouvez vous plonger dans celui-ci sans hésitation. Les ingrédients sont toujours aussi bons et la sauce prend toujours autant ;
J'ai adhérer et j'ai pris beaucoup de plasir jusqu'au final qui m'a trop dérouté...et déçu. Alors c'est un choix qui m'a perdu.

Bref, le talent et le savoir faire de l'auteur sont toujours aussi bons sauf que je n'apprécie pas les choix faits qui embarquent l'histoire où je n'ai pas envie d'aller...





"On est en danger depuis le premier jour de notre vie, depuis notre premier souffle, notre premier cri. Tu sais pourquoi j'aime tant les roses? Pas parce que sont des fleurs romantiques ou parce qu'elles permettent de jouer les jolis cœur, comme tu me l'as reproché lors de notre première rencontre. Les roses n'ont rien de mièvre ou de gentil, elles sont juste vraies. Cruellement vraies. Si leurs pétales nous montrent que la vie est belle à couper le souffle, leurs épines nous rappellent qu'elle est dangereuse à en crever."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires