menu 2

Mes dernières chroniques


jeudi 11 mars 2021

L'Héritage de la dague noire, Tome 4 : Serment de sang de J.R. Ward


 
La Confrérie de la Dague noire s'agrandit...
Boone a réussi haut la main le programme d'entraînement de la Confrérie et a à présent rejoint leurs rangs. La mort inattendue de son sire le propulse aux côté de Butch O'Neal, ex-flic, sur la piste d'un tueur en série qui prend les femelles de leur espèce pour cible. Boone s'attend à tout... sauf à rencontrer Helaine, dont la sœur a été victime de l'assassin, et qui est prête à tout pour le retrouver. Lorsqu'elle-même devient la cible du tueur, Helania n'a d'autre choix que de faire confiance à Boone, en espérant que leurs efforts conjugués leur permettent d'appréhender le coupable avant qu'il ne soit trop tard...


https://1.bp.blogspot.com/-ZSJY5_KLq3Y/VbFPNtwSuZI/AAAAAAAAKrw/EPfNMEgpzuY/s200/ward.jpg

Née dans le Massachusetts, Jessica Rowley Pell Bird tenait un journal intime et écrivait quantité des nouvelles pendant son enfance. L'été avant son entrée à l'université, elle écrivit son premier roman, une histoire d'amour. Diplômé d'histoire de l'art et d'histoire avec une spécialisation sur le Moyen Age, elle suit ensuite un cursus de droit et travaille dans la santé : elle passe ainsi plusieurs années à la tête du personnel d'un des premiers centres universitaires médicaux du pays. Pendant longtemps, elle écrivit seulement pour son plaisir mais a toujours consideré qu'une journée idéale serait celle passée en face de son ordinateur en compagnie de son chien et avec une tasse de café. Un jour, son mari réussit à la convaincre de trouver un agent et Leaping Hearts est publié. Elle écrit sous deux nom. Elle a signé plusieurs romans "isolés" sous le nom de Jessica Bird qu'elle utilise aussi pour la série The Moorehouse Legacy. Sous son nom de plume J.R. Ward, elle a imaginé un cycle autour d'une confrérie mystérieuse : La Confrérie de la dague noire. Auteur de nombreux best-sellers, J.R. Ward a rédéfini les régles de la romance érotique.



- Lecture finie -

Je vais essayé de donner mon humble mais je vous préviens qu'il est emprunt de tout mon passé de fan. C'est à dire que je trouve qu'en matière de bit-lit, il y a un avant et un après J.R. Ward. Pour moi c'est l'une, voir LA meilleure auteure du genre. J'ai lu tous ses livres traduits en français et je m'incline devant son talent.

Pourtant comme de nombreuses fans, j'avoue que la magie des premiers romans n'est plus autant au rendez-vous. Là où j'étais scotchée sur plusieurs centaines de pages, j'avoue que ce n'est plus le cas avec ses derniers livres. Quelques bons passages mais il n'y a plus ce côté addictif des premiers tomes.
Je suis la première à le reconnaître et à le regretter. Je trouve que c'est une auteure de grand talent qui devrait peut-être proposer une autre série....Voilà, je l'ai dit !

Boone, le héros de Serment de sang est un bon personnage et sa romance est belle mais elle pâlit considérablement devant les précédentes et elle paraît bien mièvre...
Le livre met surtout en lumière le personnage de Sin, l'un des salopards de la bande Xcor. Je reconnais bien là le talent de Ward de nous appâter et de nous donner envie de découvrir ce soldat encore bien torturé qui a eu droit à son livre puisqu'il sera le héros du 18ème opus (La sortie France est en décembre 2020) de la série originelle.

Bref, j'aime le style de Ward donc je la lis sans me lasser mais j'avoue regretter les coups de cœur à la chaîne des débuts ....peut-être avec Sin, revivrais-je ces grands moments ? Dans tous les cas, je serai au rendez-vous !



Le lien qu’il partageait avec cette relative inconnue était exactement semblable à l’expérience déroutante que les trois autres mâles avaient vécue avant lui : au lieu d’une évolution progressive, qui aurait testé leur compatibilité au fil du temps, de ses sentiments pour la femelle, il avait plutôt l’impression qu’elle avait simplement déverrouillé de façon instantanée le coffre-fort de son cœur en tapant simplement le bon code…


-Raconte-moi comment tu t'es blessé. Je promets de ne pas te juger. Je veux dire, allez, je suis la personne la plus socialement inapte que tu ne rencontreras jamais. J'ai vécu toute ma vie à travers les films que je regardais à la maison. Je peux te citer cent mille répliques d'un millier de comédies romantiques, mais si tu me demandes de parler à quelqu'un que je ne connais pas, je me fige d'un coup. Donc je ne suis pas en position de juger.
J'ai envie de t'embrasser, songea-t-il. Tout de suite.
-Quand tu as appelé hier soir j'étais nu et je ne trouvais pas ça convenable alors j'ai couru dans mon dressing pour m'habiller et à mon retour j'ai trébuché sur un oreiller ne me demande pas comment et jeme suis cogné l'orteil et foulé la cheville.
Helania cligna des yeux. Puis éclata de rire.
-Je suis désolée, est-ce que tu peux répéter?
-Nu quand tu as appelé. Couru m'habiller. Retour au lit, trébuché sur un oreiller. Orteil cogné, cheville foulée. Virilité annulée. Tragédie.
Lorsqu'elle s'esclaffa de nouveau, il décida de suivre des cours de comédie. Uniquement pour pouvoir entendre ce son.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires