menu 2

Mes dernières chroniques


samedi 29 janvier 2022

Le livre de l'année 2021

 




Libère-moi. Elle fit le contraire de ce qu’il demandait et noua le ruban de soie, lui rendant tout mouvement impossible.

Je ne t’aurais jamais tuée. Je ne voulais pas te faire de mal.

Quel mensonge !

C’est la vérité.

Non. Tu m’as fait mal. Il poussa un grognement sourd.

Et même si c’était vrai, reprit-elle, tu leur as fait mal, à eux. Whit a eu une demi-douzaine de côtes cassées, et Devil une blessure qui aurait pu le tuer si elle s’était infectée. Aurais-tu oublié que j’étais là ? Que je t’ai vu ? Elle le toisa avec le mépris qu’elle aurait eu pour de la vermine.

Je t’ai observé, Ewan. Je t’ai vu devenir ce que tu es. Duc. Je t’ai vu choisir ce maudit titre plutôt que nous, qui étions ta seule famille. Elle marqua une pause et croisa son regard. Mais elle ne lui laissa pas le temps de répondre.

Je t’ai vu choisir le titre plutôt que moi. C’est alors que tu m’as tuée. Que tu as tué la petite fille que j’étais encore, et tous mes rêves. Tu as fait ça. Et tu ne pourras jamais me retrouver. Tu n’auras plus jamais cette fille, martela-t-elle, parce qu’elle est morte. Elle vit que les mots avaient atteint leur but. Et qu’il la croyait. Bien. Elle tourna le dos et se concentra sur la douleur dans ses poings, la preuve qu’elle avait obtenu sa vengeance. Refusant de penser aux autres douleurs dans son cœur. Ses frères envoyèrent deux hommes près du ring, deux gardes qui la protégeraient sans la moindre hésitation. Ils veillaient sur elle depuis des années. « Ils m’ont dit que tu étais morte. » Il y avait eu une note de désespoir dans sa voix.

Grâce ! Elle le regarda, nimbé de lumière au centre du ring, d’une beauté surnaturelle.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires