menu 2

gfMes dernières chroniques

vendredi 18 mars 2016

Minuit, Tome 13 : Le Lien de Minuit - Lara Adrian

Éditeur : Milady
Sortie : 01/03/2016
 


Carys Chase 
est habituée à suivre ses propres règles...








Imbattable sur le ring, Rune, puissant guerrier de la lignée, vit dans un monde de sang et de mort. Ses ennemis sont aussi nombreux à l’extérieur de l’arène qu’à l’intérieur, et ses secrets aussi dangereux que son passé. Rune est un loup solitaire qui survit à l’aide de ses poings et de ses crocs, et s’était jamais lié à personne... jusqu’à sa rencontre avec Carys Chase. Mais lorsque les démons de son passé se réveillent, il doit choisir entre trahir la confiance de Carys ou faire d’elle une cible dans une bataille qu’aucun d’entre eux ne peut remporter seul. 

 
 
Quand elle était enfant, Lara Adrian avait pour habitude de dormir avec ses couvertures autour de son cou car elle avait peur que des vampires viennent la mordre la nuit. Plus tard, sous l'influence de Bram Stoker et Anne Rice, elle s'est demandée si sa peur ne pouvait pas devenir autre chose : un désir secret d'évoluer dans un monde plus sombre, de vivre un rêve dangereux et sensuel avec un homme séduisant, puissant et surnaturel. C'est la combinaison entre la peur et le désir qui vont alimenter les fantasmes de Lara à ce jour et qu'elle explore dans la saga Minuit, best-seller du New York Times, une série de romans de romance vampirique.

Sa famille remonte au Mayflower et descendante de la cour du Roi Henry VIII, Lara Adrian vit avec son mari dans la région côtière de la Nouvelle-Angleterre.

 
   Cliquez sur la couverture
pour lire les autres chroniques de la série.
http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2013/11/lara-adria-minuit-tome-1-baiser-de.html# http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/01/minuit-tome-2-minuit-ecarlate-lara.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/01/minuit-tome-3-lalliance-de-minuit-lara.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/01/minuit-tome-4-le-tombeau-de-minuit-lara.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/01/minuit-tome-5-le-voile-de-minuit-lara.html
http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/01/minuit-tome-6-les-cendres-de-minuit.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/01/minuit-tome-7-les-ombres-de-minuit-lara.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/01/minuit-tome-8-captive-de-minuit-lara.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/01/minuit-tome-9-au-dela-de-minuit-lara.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2013/12/minuit-tome-95-un-avant-gout-de-minuit_30.html
http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/01/minuit-tome-10-apres-minuit-de-lara.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/01/minuit-tome-11-le-fil-de-laube-de-lara.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/01/minuit-tome-12-crave-night-de-lara.html  http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2015/10/minuit-tome-13-le-lien-de-minuit-lara.html#links

 
    Lecture finie

J'avais hâte de lire ce tome après avoir dévoré le précédent.



Depuis le 12ème tome, on retrouve les enfants des héros des premiers tomes. On aurait pu avoir peur de cette nouvelle génération. 13 tomes ça peut faire peur ! Une forme de filon qui s'épuise. Cela n'est pas été le cas mais je dois dire que le treizième tome est loin d'être aussi bon que celui d'avant.



Rune, le personnage masculin principal est le membre de la Lignée mais il est loin d'être un mâle « honorable ». En tous cas c'est ce que pense le père de sa petite amie Sterling Chase. Il faut dire que c'est une forme de gladiator qui combat de manière très spectaculaire et sanglante dans une cage et pour de l'argent. Son passé est obscur et on comprend qu'il ne soit pas vu comme le gendre idéal. Il n’empêche que pour Carys c'est l'homme de sa vie. Elle l'aime profondément. C'est deux-là ce sont rencontrée dans le tome précédent et je dois dire que leur histoire m'attirait énormément. Rune est un homme dur qui cache de lourds secrets qui l'empêche d'être vraiment avec la jeune femme.



En parallèle, il y a l'arrivée des Atlantes qui sont une autre espèce sur laquelle il faut dorénavant compter. Je dois dire que l'intrigue globale en lien avec les Atlantes ne m'a pas convaincue. D'abord parce que c'est énormément (trop) tiré par les cheveux et aussi parce que ça ne calque pas de manière réussie avec la romance. On a l'impression deux histoires indépendantes jusqu’à un moment où elles se regroupent d'une manière maladroite.



J'ai aimé mais si, comme moi vous êtes une romantique et que c'est cela que vous recherchez en priorité dans ce roman alors vous serez déçue. J'ai trouvé que la romance aurait mérité d'être un peu plus étoffée.



D'autant que les personnages sont réussis et le lecteur y est attaché. Cependant trop de choses sont survolées. En fait les moments entre ces deux-là sont très beaux mais ils ne sont pas aussi présents que j'aurai aimé et il manque d'obstacles. Il y a pas mal de difficultés qu'ils vont devoir surmonter mais leur relation (pourtant compliquée) n'est jamais remise en question. C'est dommage, d'autant que le couple existe déjà au début du roman donc il n'y a pas vraiment d'enjeux...





Bref



Je suis tombée sous le charme de Rune et Carys et c'est pourquoi j'aurais aimé que leur histoire soit un peu plus développée...









Carys eut soudain l’impression qu’un vide glacial venait de se faire jour au milieu de sa poitrine. Tout ce que Rune lui avait raconté se mit à faire sens d’une manière différente. Son passé, sa honte de ses origines, de ce qu’il était.

Et il y avait aussi tout ce qu’il ne lui avait pas dit.

Les murailles qu’il avait refusé de la voir franchir.

Combien de choses lui cachait-il encore ?

Les yeux de Rune lançaient des éclairs brûlants à présent. Carys y lisait un éclat meurtrier. Mais il se maîtrisait. Il acceptait les moqueries et les évidentes menaces de ces hommes parce qu’elle se trouvait là. Parce qu’il essayait de lui donner une chance de s’enfuir.

— Il ne s’agit pas d’elle, marmonna-t-il. (Ses crocs brillaient à chaque syllabe.) Vous êtes venus pour moi. Vous m’avez. Laissez-la partir.

Le vampire brun parut réfléchir un long moment, puis il abattit sa main sur l’épaule de Rune sans ménagement et haussa les siennes.

— La pute peut s’en aller.

— Va-t’en ! gronda Rune à l’intention de Carys.

Elle n’arrivait pas à bouger. Elle était comme clouée au sol. Même s’il l’avait trompée, même si elle venait d’être frappée par la possibilité que tout ce qu’elle avait cru savoir de Rune avait été un mensonge, la peur qu’elle ressentait pour lui était plus forte que sa propre douleur ou son propre trouble.

Elle ressentait l’envie de combattre, de se précipiter sur ces salopards avec toute la puissance que lui conféraient les gènes qu’elle avait hérités de la Lignée. Chaque fibre de son corps vibrait du désir de répandre le sang, de tuer.

Elle sentit ses crocs émerger et, sous sa blouse, ses glyphes fourmiller avec le début de sa transformation.

Rune se rendit compte du changement qui s’amorçait. Il secoua la tête et émit un juron furieux.

— Va-t’en, exigea-t-il de nouveau. Bon Dieu, fous-moi le camp d’ici, maintenant !


Elle ne l’avait jamais vu aussi furieux, ni plus effrayé. Ça l’ébranla autant qu’aurait pu le faire un coup de poing reçu en pleine figure. Elle recula si vite qu’elle faillit trébucher. Puis elle pivota sur ses talons et se mit à courir, le cœur battant, glacé et lourd comme du plomb. Des larmes brûlantes s’étaient mises à couler sur ses joues lorsqu’elle poussa la porte et s’enfuit dans la nuit, fouillant ses poches à la recherche de son téléphone.

Elle composa le numéro de la ligne privée de son père. Il décrocha à la première sonnerie.

— Papa ! lança-t-elle dans un sanglot étouffé. Oh, mon Dieu ! C’est Rune… Je t’en supplie, j’ai besoin de ton aide.



Rune retint son souffle jusqu’à ce qu’il ait entendu la porte de l’entrée du personnel se refermer bruyamment derrière Carys.

Elle était partie.

Heureusement, se dit-il. En tout cas, il se sentait soulagé. La voir dans la même pièce que des hommes loyaux à Fineas Riordan avait provoqué chez lui une terreur à nulle autre pareille.

Sa confusion et le regard de méfiance qu’elle avait eu lorsque leur chef l’avait appelé par son véritable nom l’avaient anéanti. Et lorsqu’elle avait repéré les tatouages au scarabée noir chez les sbires de Riordan, il avait vu un éclair de reconnaissance passer dans son regard acéré. Elle connaissait cette marque, savait ce qu’elle représentait et à qui elle appartenait.

Ce qui signifiait que l’Ordre le savait aussi

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires