menu 2

gfMes dernières chroniques

jeudi 24 mars 2016

The Ivy Chronicles Book 1: Prémices - Sophie Jordan

Éditeur : J'ai Lu
Sortie : 02/03/2016
317 pages





Pepper a toujours été désespérément amoureuse du frère de sa meilleure amie, Hunter...


Pepper a toujours été désespérément amoureuse du frère de sa meilleure amie, Hunter. Il est la clé de tout ce qu'elle a toujours voulu : la sécurité, la stabilité, la famille. Mais elle a besoin que Hunter la remarque comme étant plus qu'une simple amie. Même si elle a embrassé seulement un mec dans sa vie, elle prévoit de passer de débutante à rock star dans la chambre, prendre quelques conseils de quelqu'un qui sait ce qu'il fait. Ses copines d'université ont le professeur parfait à l'esprit. Mais Reece, le barman, ne ressemble à rien du joueur que Pepper attendait. Oui, il est magnifique, mais il est aussi dangereux, intense avec un passé trouble. Bientôt ce qui a commencé comme des leçons de séduction va chambouler leurs deux mondes, et montrer tout ce qui peut arriver lorsque vous dépassez les préliminaires et obtenez de ce qui est réel ...



source : BdP

 
SOPHIE JORDAN grandit au Texas, où elle s’invente des histoires de dragons, de guerriers etde princesses. Ancien professeur d’anglais au lycée, elle est aujourd’hui auteur à succès deromans historiques et de romans paranormales pour adultes sous le nom de Sharie Kohler et vit à Houston avec sa famille. Lueur de feu est son premier roman publié en France. 
 
 
Lecture finie

Il s'agit du premier livre que je lis de Sophie Jordan qui pourtant est loin d'être une inconnue. D'ailleurs c'est en voyant des chroniques élogieuses que j'ai eu envie de la découvrir. Ce mois-ci sortait sa première romance New Adult. L'occasion idéale …

Il faut dire que je viens de finir Jeu d'indulgence de Jennifer L. Armentrout et le postulat de départ est très ressemblant... Je parle des deux personnages principaux.
Pepper (Prémices de Sophie Jordan) est une jeune étudiante qui essaie de fuir un passé traumatisant notamment à cause de sa mère (tout comme le personnage de Calla de Jennifer L. Armentrout). La ressemblance ne s'arrête pas là. Les deux femmes tombent sur LE Bad boy. Si je vous dis LE c'est qu'on a l'impression de voir des jumeaux. Pour Sophie Jordan, il s' appelle Reece, pour l'autre Jax mais ils se ressemblent furieusement. Ils sont beaux, tatoués, propriétaires d'un bar (chose qu'il cachent tous les deux), mauvais garçons au cœur d'or. Et bien sûre, ils craquent pour leur dulcinée dès le premier regard.

Je n'aurais certainement pas du lire ces deux livres à la suite mais franchement je ne pensais pas trouver des histoires si similaires.

Le problème c'est quand même qu'en matière de romance New adult on manque d’imagination ou alors les auteurs sont trop contraints par les diktats du genre.

Je ferme la parenthèse. Pour vous parler véritablement de Prémices.

Vous comprendrez que le postulat de départ n'est pas des plus novateurs mais au final dans ce type de romance, on cherche une plume addictive pour nous faire passer un bon moment. Je ne dis pas que l'histoire est secondaire mais c'est le style de l'auteur qui fera la différence. Cela a été le cas dans le livre de Jennnifer L. Armentrout mais pas ici.

Les étapes de l'intrigue sont bien placées. L'histoire se déroule a un rythme agréable. Mais le hic, c'est que le mot « agréable » ne convient pas en romance. Il vient à dire que cette romance même si elle n'est pas mauvaise, elle n'est pas non plus de celle dont on se souvient.

Le style sans être mauvais n'est pas remarquable et ne m'a pas tenu en haleine. Il n'y a aucune sensation de lecture ni bonne ni mauvaise....Je n'ai pas ressenti d'empathie à l’égard des deux personnages principaux qui pourtant ont été maltraité par la vie. La raison ? Je n'ai pas plongé dans l'histoire. J'ai gardé une distance par rapport à ma lecture. La faute à un style qui ne m'aura pas plongé dans le récit.

Bref . Un livre qui n'est pas mauvais mais j'attendais plus de cette auteure très plébiscitée.
Elle s'est connaître grâce à sa série Lueur de feu. Je pense que j’essaierai de la lire pour me faire un avis définitif.
Une romance tiède malgré une personnage masculin qui avait du potentiel pour la réchauffer...



    - Ce n’est pas Hunter que tu veux. Tu cherches encore ton ours en peluche. Quelqu’un pour te procurer un sentiment de sécurité. Tu ne comprends pas. Ça n’existe pas. Ta mère avait peut-être tort sur beaucoup de choses, mais elle avait raison là-dessus. Des choses mauvaises arrivent, et il n’y aura pas toujours quelqu’un pour t’en protéger.
Je secouai la tête.
— Alors, quoi ? Je suis censée appuyer sur un bouton, faire une croix sur quelque chose de positif pour me précipiter sur…
Je le parcourus du regard.
Toi.
Je ne dis rien, mais le mot retentit dans nos oreilles à tous les deux. Il comprit. Il me détailla à son tour de son regard brûlant, sans rien omettre. Il décelait tout ce que je n’avais jamais révélé à personne. Tous mes défauts.
Il émit un son de dégoût et se dirigea vers la porte. Il l’ouvrit, s’immobilisa et resta planté là, les yeux rivés sur moi.
— Tu ne le vois même pas. Jamais personne ne t’offrira plus de sécurité que moi.
Et il disparut, me laissant seule.

2 commentaires:

  1. Ce livre me fait très envie, tout comme Jeu d'indulgence. Je vais donc étaler ces deux lectures sur la durée pour éviter une trop grande déception.

    RépondreSupprimer
  2. Coucou. J'ai largement préféré Jeu d'indulgence. Il faut mieux commencer par Prémices si tu veux lire les 2 qui est un peu plus fade.

    RépondreSupprimer

Laissez vos commentaires