menu 2

gfMes dernières chroniques

mercredi 16 mars 2016

Diary of Rebirth, Tome 1 : Apprivoiser de Bridget Page







      Annabelle
    sera ma pièce maîtresse, parce que je sais sans le moindre doute que la chasse sera difficile. Et ça m'excite bougrement. 









    Annabelle Maury a vécu l’innommable. Réfugiée au sommet de la tour d’ivoire dans laquelle elle s’est enfermée, elle n’attend plus rien de la vie. D'autant que les loups rôdent toujours...
    Greg Delcourt est un homme désabusé. Il a perdu confiance en l’être humain, et surtout en l’amour. Il s’étourdit dans les relations d’un soir, se refusant à ressentir le moindre sentiment.
    Ces deux êtres torturés, fuyant le monde et ses dangers, vont pourtant se rencontrer et s'apprivoiser.
    Greg saura-t-il lui redonner gout à la vie et la tirer des griffes de la horde ?
    Annabelle pourra-t-elle lui rendre ce qu'il pense avoir définitivement perdu : son cœur et son âme ?

    Laissez-vous enivrer par leur histoire, celle qu'ils vous content, à tour de rôle. L'histoire bouleversante d'une renaissance et d'une rédemption.
    Entre romance et thriller, Bridget PAGE nous entraîne au cœur de la palette des sentiments humains, des plus vils aux plus purs. 

     
    Lecture finie
    Je découvre cette nouvelle auteure avec ce premier roman mise en lumière grâce à la plate forme d'écriture Fyctia.
    J'ai été surprise.
    Je ne m'attendais absolument pas à ce type de livre.
    La couverture laisse penser à un tout autre type de roman. Le loup m'a laissé penser qu'il y aura une touche de surnaturel. Pas du tout. Il y a certainement quelque chose que je n'ai pas compris mais elle ne semble pas en accord avec l'histoire qu'elle illustre.

La surprise n'a cependant pas été désagréable.
Le récit est assez classique avec une voix narrative double qui fait alterner les deux personnages principaux. Parlons-en d'ailleurs.

Lui. Gregory ou plutôt Greg est le mâle par excellence : beau, riche , sûre de lui, dieu du sexe mais blasé des femmes. C'est un personnage assez commun en romance.
Elle, Annabelle l'est beaucoup moins. Certes, la jeune femme en romance a toujours (souvent) une fragilité qu'elle cache (ou pas). Dans le cas de notre héroïne, parler de fragilité serait un euphémisme. C'est une femme brisée quasiment dans le sens littéral. C'est le genre de personnage qui me fait prendre d'emblée de la distance car ce qu'elle a vécu est dur, loin de ce que je recherche dans mes lectures. Que voulez-vous, j'y tiens à ma zone de confort. Donc Annabelle est une femme maltraitée par la vie. Peut-être trop pour ce type de livre. C'est en tout cas ce que je me suis dit au début de ma lecture. J'ai revu ma position au vu de la qualité de cette histoire.

On a donc un duo improbable. On parlera des opposés qui s'attirent. Le problème ou plutôt « le plus » de ce roman c'est qu'Annabelle est tellement traumatisée qu'on arrête là les chemins balisés de la romance. Ce n'est pas un coup de baguette magique ou un regard magnétique de Greg qui va régler le problème de sa dulcinée. Bien au contraire ce qu'elle ressent pour lui la brise encore plus.
Il y a vraiment beaucoup de noirceur dans ce récit.

Est-ce que j'ai aimé ?

Oui car malgré le thème abordé qui est lourd et rebutant, l'auteure arrive à sortir son épingle du jeu. Elle propose une romance atypique à l'image des personnages qu'elle nous propose et ça fonctionne. Je le redis, les thèmes sont lourds mais Bridget Page n'appuie pas la dessus. En cela, elle est servie par un style simple mais efficace qui va à l'essentiel. Les chapitres sont courts. Ils donnent un rythme rapide au récit. Il y a toujours une chute à la fin de chacun à la manière d'un cliffangher qui donne invariablement envie de lire le suivant.

Bref

Je pense que si j'avais lu de plus près le résumé, je n'aurais pas acheté ce livre, n'étant pas friande de ce type de récit mais au final je serai passée au côté de cette auteure.
C'est un très beau livre qui se démarque des autres romances...



    Je l’attire doucement contre moi et la prends dans mes bras. Sa tête vient tout naturellement se poser contre mon torse, tandis que ses mains hésitent à trouver leur place. Saisissant la droite, je la pose sur mon cœur, tandis que mon nez plonge dans sa chevelure. Elle a cette odeur de miel, de soleil, de printemps et ses cheveux sont incroyablement doux. Un petit coin de paradis, en somme.
Ne fais plus jamais ça, Annabelle. Ne me fuis plus, ne remets plus jamais ta vie en d’autres mains que les miennes, je ne le supporterai pas.
Je suis Greg, je tombe en chute libre dans un piège qui se retournera sans doute contre moi, mais contre lequel je sais, d’ores et déjà, que je suis résolument impuissant.

2 commentaires:

  1. C'est vrai le résumé ne donne pas envie de lire le livre, mais ta chronique relance l'envie. Je ne suis pas trop fan des romance mais tu dis qu'ici elle est atypique alors pourquoi pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. C'est une romance qui s'éloigne du genre. Le style est atypique avec des chapitres très courts, efficaces et une chute toujours en forme de cliffangher. Après j'ai aimé découvrir...mais il manquait de quelque chose pour que j'y adhère. On a un personnage principal brisé qui nous est exposé de façon crue. Dans ce genre de littérature, c'est un peu "comme un cheveu sur la soupe". Il y a de bonnes choses mais le tout mis ensemble donne un ensemble qui manque d'harmonie.

      Supprimer

Laissez vos commentaires