menu 2

Mes dernières chroniques

Une délicieuse voisine de Tessa Dare



https://2.bp.blogspot.com/-6P9EFxGvn-w/WrZpl8838rI/AAAAAAAAae8/DjLfq1Y2fMw1ZA_sOzfDT_tHnQUqgQx8QCLcBGAs/s320/le%2Br%25C3%25A9sum%25C3%25A9.jpg

Vous ne pouvez pas promener votre chèvre dans le square !
Gabriel Duke est furieux. Il vient de rénover à grands frais une vieille maison du très chic quartier de Mayfair, qu'il compte revendre au prix fort. Ce qui sera impossible à cause des nuisances occasionnées par sa voisine, lady Pénélope Campion, qui a recueilli quantité d'animaux éclopés. Apprenant qu'elle doit se débarrasser de sa ménagerie sur ordre de son frère, Gabriel lui propose de l’aider à trouver des familles d'accueil pour ses protégés. Non par amour des bêtes, mais pour servir ses propres intérêts. Il en était du moins persuadé, jusqu'à ce que la beauté de la délicieuse Penny vienne bouleverser l'ordre de ses priorités...




 


Tessa Dare est un auteur de romance historique dont les livres on été traduits en plus de douze langues. Elle mélange esprit, sensualité et émotion dans ses Régences, dans lesquelles les lectrices modernes peuvent se retrouver. Dans sa série Spindle Cove, elle s'est amusée à créer une ville imaginaire au bord de la mer, où habitent des femmes qui défient les conventions de leur temps en se lançant dans des activités aussi indignes d'une lady que la médecine, la géologie et l'artillerie. Et elle s'est encore plus amusée à imaginer les hommes déterminés dont le coeur est captivé par ces héroïnes improbables. Ses héroïnes fortes et ses héros sexy se retrouvent dans sa série Castles Ever After, lancée en 2014. Bibliothécaire de formation et amoureuse des livres, Tessa habite en Californie, où elle partage un petit bungalow encombré avec son mari, leurs deux enfants et un gros chien marron.



Lecture finie


Je suis une grande fan de Tessa Dare. J'ai lu TOUS ces livres publiés en France. Certains de ces titres sont des énormes coup de cœur. Il m'est arrivé d'en commander sans même prendre la peine de lire les résumés. LA FAN.



Mais si je suis aussi honnête, celui-ci ne restera pas lmémorable. C'est à dire qu'avec Tessa Dare, c'est toujours bon mais il y a des coups de cœur ou pas...


Ici, tout avait bien commencé. Je lisais avec délectation la plume de l'auteure et la rencontre cocasse entre nos deux héros : Gabriel et Pénélope dite Penny. Les dialogues sont percutants, amusants ...bref, tout ce que j'adore chez Madame Dare.

Sauf que les personnages bien que sympathiques ont très vite un goût de déjà vu surtout pour Gabriel. Je dois dire que c'est une déception car il apparaît comme un débouché désabusé mais soyons honnête on voit très vite qu'il va manger dans la main de Penny. NO SUSPENSE

Et puis ce n'est pas vraiment un héros torturé …

Bref, malgré le style toujours là, cette romance - au demeurant très belle - manquait du piquant que j'apprécie tant !




J’ai eu des premières fois mémorables avec vous, moi aussi. Je me suis fait éternuer dessus par un bouvillon d’Écosse. J’ai accouché une chèvre. Et j’ai mangé un choudwich. Et, concernant cet exemple-ci, je vous annonce que c’était aussi la dernière fois.
Elle lui flanqua un petit coup de coude dans les côtes.
Vous êtes odieux et je vous aime.
Prenant son visage entre ses mains, il murmura :
Ça aussi, c’est la première fois qu’on me le dit.
  • Je sais, chuchota-t-elle. Mais ce ne sera sûrement pas la dernière.



[...] Je sais reconnaître un trésor quand j’en vois un. Et vous, vous êtes un joyau.
Oh…
Elle se sentit fondre. En voyant son expression, il s’exclama :
Non, ça ne va pas recommencer !
Quoi donc ?
Chaque fois que je dis trois mots, vous semblez sur le point de vous évanouir dans mes bras.
Ce n’est pas vrai, protesta Penny sans conviction.
Vous soupirez, vous rougissez comme une tomate. Et le pire, ce sont vos yeux. Ils deviennent… presque liquides. On dirait deux grandes flaques avec des requins mangeurs d’homme qui rôdent sous la surface.
J’espère que vous n’avez pas l’intention de faire carrière dans la poésie ?
Dans notre intérêt à tous deux, vous devez cesser de me regarder comme ça.
Alors il faut arrêter de me courtiser.
Moi, je vous courtise ?
Il fit la grimace, comme s’il venait de croquer dans un citron.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Laissez vos commentaires