menu 2

Mes dernières chroniques

mercredi 3 mars 2021

Le Prophète de Khalil Gibran

 

Une langue limpide, des images évocatrices et forte : à travers l'enseignement d'Al-Mustafa se dessinent quelques-uns des trésors de l'expérience humaine. Rien n'échappe à la leçon du Sage : amour, joie, liberté, douleur, connaissance de soi, beauté, couple, passion, mort... La vie la plus intime, comme les problèmes les plus quotidien. Hymne à la vie et à l'épanouissement de soi, Le Prophète s'impose désormais comme l'un des textes cultes du XXème siècle.

"Je ne connais pas d'autre exemple, dans l'histoire de la littérature, d'un livre qui ait acquis une telle notoriété, qui soit devenu une petite bible pour d'innombrables lecteurs, et qui continue cependant à circuler en marge, comme sous le manteau, sous des dizaines de millions de manteaux, comme si Gibran était toujours un écrivain secret, un écrivain honteux, un écrivain maudit" Amin Maalouf





J'ai choisi cette lecture dans le cadre de la masse critique proposée par Babelio. Je connaissais l'ouvrage qui est un de mes livres cultes mais j'avais envie de le découvrir avec cette très belle édition proposée par Pygmalion.

Il est difficile de parler de ce livre comme on le ferait d'un livre ordinaire. D'abord, il ne se lit pas d'une traite et on ne peut pas revenir en arrière pour en parler dans sa globalité.

C'est un livre de réflexion mais qui, au delà d'être une réflexion sur des thèmes précis se veut avant tout un outil de questionnement sur nous-mêmes.

...Et qu'est-ce que cela fait du bien !


Dans notre société noyée dans l'immédiateté, on arrive de moins à moins à prendre le temps de lire mais au delà de ça de réfléchir sur le monde mais surtout sur soi.


Je pense que c'est ainsi que je peux vous présenter Le Prophète. Chaque poème est un moment de réflexion qui amène forcément un questionnement pour le lecteur.


« Quelques-uns d’entre vous disent, « La joie est plus grande que la tristesse », et d’autres disent, « Non, c’est la tristesse qui est la plus grande ». Mais je vous dis, elles sont inséparables. Elles viennent ensemble, et quand l’une est assise seule avec vous à votre table, n’oubliez pas que l’autre est endormie sur votre lit. »


On lit. On essaie de comprendre, d'approuver, de désapprouver, de mettre en résonance avec une expérience... On y voit une inspiration pour une autre réflexion avoisinante.


Bref, ce livre je le conseille à tous parce qu'il est important d'avoir des supports de réflexions. Aujourd'hui encore plus qu'hier car comme je le disais plus haut, nous sommes aujourd'hui noyés par les informations et nous ne prenons plus la peine d'en prendre la mesure.


J'ai pris donc beaucoup de plaisir à me replonger dans cette ouvrage. Cette édition est magnifique notamment la couverture qui colle bien au livre. Il y a des illustrations à l'intérieur. Je les ai trouvé très belles et très justes même si j'avoue que la reproduction en noir et blanc ne leur rend pas honneur.


Voilà, je vous conseille ce livre qui est à mon sens plus une expérience qu'un livre.


Aimez-vous l’un l’autre, mais de l’amour ne faites pas des chaînes :
Qu’il soit plutôt une mer se mouvant entre les rives de vos âmes.
Remplissez vos coupes l’un pour l’autre mais ne buvez pas dans une seule coupe.
Donnez-vous du pain l’un à l’autre mais ne mordez pas dans le même morceau.
Chantez et dansez ensemble, et soyez joyeux, mais que chacun puisse être seul, comme sont seules les cordes du luth alors qu’elles vibrent d’une même musique.
Donnez vos cœurs, mais pas à la garde l’un de l’autre. Car seule la Vie peut contenir vos cœurs dans sa main.
Restez l’un avec l’autre, mais pas trop près l’un de l’autre : Car les piliers du temple sont éloignés entre eux, et le chêne et le cyprès ne poussent pas dans l’ombre l’un de l’autre.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Laissez vos commentaires