menu 2

Mes dernières chroniques


samedi 19 février 2022

Sisyphus: The Myth



 

La série raconte l'histoire de Han Tae-sul, un ingénieur génial qui essaie de découvrir la vérité derrière la mort de son frère ainé Han Tae-san, et de Kang Seo-hae, une guerrière d'élite qui voyage dans le temps pour l'aider

Han Tae-sul, est le cofondateur de la compagnie « Quantum and Time » et un ingénieur avec les plus hautes capacités en programmation. Grace au succès de ses innovations , c'est une entreprise de classe mondiale connue comme étant « le miracle de l'ingénierie industrielle de Corée du Sud ». Toutefois, depuis la mort de son frère ainé il y a 10 ans , Tae-sul a montré un comportement excentrique et a provoqué des fluctuations constantes du cours des actions de sa société.

Un jour, après avoir été mis en présence de l'incroyable vérité derrière la mort de son frère, il se montre quelque peu sceptique, et pour cela décide d'entreprendre un dangereux voyage pour découvrir ce qui s'est passé en vérité.



J'ai adoré !


Le drama fait parti de ceux pour lesquels, il faut très peu parlé. Un scénario qui perd tout son brio si on dévoile quoi que ce soit. Il est fichtrement bien ficelé. J'ai été totalement captivé par ce drama qui oscille entre série d'anticipation, dystopie et mythe futuriste.



Biensur il y a une histoire dont je ne vous dévoilerais RIEN mais il y a un élément central qui donne aussi toute la couleur du récit.



Il s'agit du temps et la facination de l'homme pour celui-ci.



Notre vie ne nous permet de l'éprouver qu'en ligne droite. La vie se situe entre deux bornes : la vie et la mort, le début et la fin. La naissane et la mort. Avec Sisiphus the myth, la vie n'est plus une ligne, le drama déconstruit le concept.



Toute l'histoire navigue dans cette relecture et c'est génial !



J'avoue que la casting est également très bien choisi. Les comédiens campent au mieux de très beaux personnages. D'ailleurs ceux-ci représentent différentes visions du temps. Je vous emborouille ? Tant mieux car c'est vraiment l'esprit du drama !



Le héros regrette un moment clé de sa vie où il s'est disputé avec son frère. Ce moment là sans qu'il le sache à l'époque à sceller son destin. Il passe son temps à le regretter et ferait tout pour dénouer le canevas du passé. Cet instant leste son présent et l'empêche de se projeter dans le futur. On s'identifie aux tourments du passé car qui ne s'est jamais « si je pouvais remonter dans le passé et changer ce moment... ».

Sisiphus est un juste dosage entre action, romance mais aussi réflexion plus large sur la notion de temps à la dérisoire échelle humain.


 

 

 

2 commentaires:

Laissez vos commentaires