menu 2

Mes dernières chroniques

Redwood, Tome 6 : Logan de Carrie Ann Ryan


 

En tant que seule fille de sa fratrie, et princesse des Redwood, Cailin Jamenson a toujours dû lutter contre les limites qu'on a voulu lui imposer. À présent, l'arrivée d'un nouveau loup parmi les siens menace tout ce pour quoi elle s'est battue. Logan a fui sa propre meute, et peine à faire confiance à ses nouveaux alliés, cherchant à tout prix à affirmer son indépendance. Mais lorsqu'une tragédie frappe la meute, ces deux âmes rebelles devront faire face ensemble à leur sort. Car la bataille qui s'annonce pourrait mettre fin à la guerre entre les loups... s'ils n'y laissent pas la vie.


Carrie Ann Ryan, auteure à succès primée par le New York Times et USA Today, n’avait jamais pensé devenir écrivaine. C’est seulement quand elle est tombée sur un roman sentimental alors qu’elle était adolescente qu’elle s’est intéressée à cette activité. Lorsqu’un autre romancier lui a suggéré d’utiliser la petite voix dans sa tête à bon escient, la saga Redwood ainsi que ses autres histoires ont vu le jour. Carrie Ann a publié plus d’une vingtaine de romans et son esprit foisonne d’idées, alors elle n’a guère l’intention de renoncer à son rêve de sitôt
Source Milady




Le livre est court et se lit très vite. Heureusement car il y a tellement de facilités que le contraire aurait rendu ma lecture des plus longues. Ici , on est perdu si on a pas lu les 2 tomes précédents. C'est à ce moment-là que Cailin et Logan se rencontrent. Tout de suite, l'alchimie opère mais la jeune femme est farouchement attachée à son indépendance et elle sait que Logan, alpha ultra possessif la privera de sa liberté chérie.
Elle est décidée à ne pas se soumettre à ses désirs sauf que sa louve n'est pas du même avis et elle se désespère...

Pourquoi pas ? L'idée de départ et l'attente me plaisaient bien sauf que l'affaire a été faite presque au départ du livre. J'exagère mais pas de beaucoup... Donc dans ce jeu du chat et de la souris, il n'y avait pas vraiment d’intérêt à poursuivre ma lecture. Même si je n'attendais pas grand chose de ma lecture, j'attendais quand même un peu plus de suspense !

Bref, une lecture facile, un peu décevante tout de même dans le sens où l'auteure nous promet un feu d’artifices depuis le tome 4 et qu'il n'y a qu'un pétard mouillé, au final.



— Bien, où en étais-je ? reprit Caym, avant de claquer des doigts. Ah oui !
Il ouvrit la main, et un long fouet garni de lames de rasoir et de verre pilé apparut dans sa paume.
Bon sang ! quelle puissance démesurée le démon avait-il gagnée depuis qu’il était devenu l’Alpha de la meute Reyes et avait accès à sa force vitale ?
Une petite voix lui souffla qu’il n’allait pas tarder à le découvrir.
— On commence ? lança joyeusement leur ennemi.
Logan se précipita sur Cailin et la fit tomber à la renverse en la couvrant de son corps. Le premier coup de fouet lui lacéra le dos.
La jeune femme cria sous lui, et il serra les dents tandis que des filets de sang coulaient dans son dos, dégoulinant sur leurs côtes.
— On va se tirer de là, articula-t-il.
— Logan, souffla-t-elle.
Le coup suivant lui déchira l’épaule, près de sa marque d’union. Il lâcha un hurlement.
Ils devaient trouver un moyen de fuir et vite.
Ou tout serait perdu.
Il n’était pas assez fort pour protéger sa compagne et, maintenant, elle allait s’en rendre compte. Elle verrait sa faiblesse.
Au troisième passage, la lanière mordit plus profondément. Il regarda Cailin dans les yeux.
Il la protégerait.
Coûte que coûte.




Cailin se cramponna à Logan en se retenant de crier devant son visage tordu de douleur. Il ne devrait pas endurer seul cette torture pour la protéger. Sa louve hurla à la mort, la griffant de l’intérieur. Leur compagnon souffrait, et le seul moyen d’y mettre un terme était de prendre sa place.
Elle ne demandait pas mieux, mais il refusait de bouger.
Même blessé, il était plus fort qu’elle.
Son Logan. Son pauvre, son doux Logan.
— Regarde, petite princesse, encore un loup qui saigne pour toi, se moqua Caym dans un nouveau claquement de fouet.
Chaque fois que la lanière épineuse frappait, son compagnon grimaçait, mais ne la quittait pas des yeux. Les vêtements imbibés de sang, elle sentit une larme couler sur sa joue.
— Tes parents sont morts pour toi et, maintenant, c’est ton compagnon que tu laisses se sacrifier ? Pas étonnant que tu ne sois rien dans ta meute. Tu es faible. Inutile. Un véritable parasite. Les gens meurent pour toi, mais tu n’en vaux pas la peine, et tu le sais. Tu mourras bientôt. Seule. Méprisable. Oubliée de tous, car les seuls êtres qui auraient pu se soucier de toi ont déjà payé le prix de ton égoïsme.
Cailin reçut chaque mot comme une gifle, mais ce n’était rien comparé au supplice que Logan subissait. Rien que la douleur qu’elle percevait par leur lien lui donnait envie de pleurer – ou d’arracher la figure de cette ordure démoniaque.
Oh oui ! cette partie-là lui ferait le plus grand bien.
Elle pleurerait plus tard, quand Logan et elle seraient à l’abri, bien au chaud. Car ils y arriveraient. Ils ne mourraient pas ainsi, nom de Dieu !
— Va te faire foutre, Caym, grogna le loup-garou.
Elle lui caressa la joue et s’humecta les lèvres.
— Laisse-moi prendre le relais, Logan. Pousse-toi.
— Jamais, ma douce compagne. Jamais.
Elle secoua la tête.
— Tu n’as pas le choix, mon amour.
Oui. C’était ce qu’elle ressentait : de l’amour. Mais elle attendrait, pour se déclarer, qu’il ne soit pas en train de se vider de son sang sur elle. Pour elle.
Avec un dernier regard, elle l’embrassa tendrement, puis le poussa de toutes ses forces.
Sitôt sur lui, elle hurla lorsque le fouet s’abattit sur elle, déchirant son haut, lui lacérant le dos de l’épaule à la hanche. Elle garderait cette marque toute sa vie, mais elle s’en moquait. Logan ne méritait pas de subir seul tous ces sévices.
Elle pouvait les endurer pour lui.
— Cailin ! rugit-il en lui empoignant les hanches pour tenter de se dégager. Tu n’as pas le droit !
— Je ne te laisserai pas saigner seul pour moi, Logan.
Derrière eux, Caym éclata de rire.
— Que c’est mignon ! Vous vous disputez pour décider qui va se faire flageller. En soi, cela rend l’exercice encore plus amusant pour moi, mais ne vous tracassez pas. Il y en aura pour tout le monde.
Des mains invisibles, certainement invoquées par le démon, s’emparèrent de la jeune femme et la projetèrent contre le mur. Elle lâcha un grognement. Logan voulut se précipiter vers elle, mais en fut empêché, propulsé contre le mur opposé par la force mystérieuse. Cailin cligna des yeux, sonnée par l’impact.
Des chaînes jaillirent de la paroi pour emprisonner son compagnon, si serrées qu’elles lui mordaient la peau. Une autre chaîne s’enroula autour de son cou pour l’obliger à regarder vers un endroit bien précis.
Vers elle.
Oh, Seigneur ! Qu’est-ce que Caym avait en tête ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Laissez vos commentaires