menu 2

gfMes dernières chroniques

mercredi 31 octobre 2018

Le Royaume des rêves de Judith McNaught


 
Pour avoir refusé d’épouser le vieux barbon que lui destinait son père, lady Jennifer a été envoyée au couvent de Belkirk. Un jour, le village est attaqué par l’armée de Royce Westmoreland, surnommé le Loup noir : un colosse aussi redouté que le diable, qui prend la jeune fille en otage. Une digne Écossaise ne saurait se soumettre à l’ennemi anglais! L’indocile Jenny ne peut s’empêcher de défier son terrifiant ravisseur et, contre toute attente, de céder à ses baisers passionnés. 



Judith McNaught est un écrivain américain de romans d'amour. Elle a vendu environ 30 millions d'exemplaires à travers le monde Une jeune artiste se voit obligée de sacrifier son histoire d'amour pour cacher un secret de famille.
Lecture finie
Je suis assez déçue. C'est une auteure que j'aime bien et cette collection « les introuvables »laisse l'espoir de redécouvrir des romances d'exception. Ce n'est pas du tout mon ressenti à la fin de ma lecture.

C'est une belle romance faite de beau guerrier et de femme de caractère. Les quiproquos font craindre jusqu'aux derniers moments pour les tourtereaux mais tout cela a un goût de déjà vu qui ne m'a pas laissé un souvenir impérissable.
Les dialogues sont savoureux et les personnages très bien construits mais c'est tout ce qu'il me restera en mémoire de ce « classique » qui peut-être a trop souvent inspiré d'autres auteures pour paraître rafraîchissant aux habituées de romances historiques actuelles.

Bref, une belle romance mais pour laquelle j'attendais un peu plus .






Jenny avait pensé que la fête serait pour lui l’occasion de célébrer son retour au pays et sa récente victoire sur les Écossais, plutôt que leur union.
— Il faut manifestement plus qu’une simple requête pour vous amadouer, ajouta-t-il en voyant qu’elle hésitait. Je vous propose donc un marché.
— Ou… Oui ? souffla-t-elle, affolée par la caresse de ses doigts sur sa joue et le magnétisme qui émanait de son corps.