menu 2

gfMes dernières chroniques

vendredi 11 janvier 2019

Où le coeur se pose de Tamara McKinley


Sortie : 7 novembre 2018
Éditeur : l'Archipel
Collection : Roman
Nombre de pages : 384 pages



Février 1941. Julie Harris, sage-femme, travaille dans le quartier de l'East End, à Londres, quand un bombardement détruit la maison dans laquelle elle a grandi, anéantissant tous les membres de sa famille, à l'exception de son neveu William, un nourrisson.
Déterminée à tenir la promesse qu'elle a faite à sa sœur de protéger William jusqu'à ce que Bill, son père, rentre du front, elle accepte un poste de sage-femme à Cliffehaven, sur la côte sud-est de l'Angleterre. La famille Reilly, qui dirige la pension du Bord de Mer, la prend sous son aile.
Mais bientôt, Julie apprend que Bill est porté disparu... tandis que William tombe gravement malade.
À son chevet, Julie craint de perdre ce petit ange qu'elle commençait à aimer comme son propre fils.




Tamara McKinley est née à Launceston (Tasmanie) et élevée par sa grand-mère mais alors qu'elle est encore une enfant elle doit partir en Grande-Bretagne pour finir ses études dans un pensionnat de jeunes filles. Ses nombreuses expériences, tristes ou joyeuses de son enfance ainsi que le souvenir de sa grand-mère et de ses deux très chères tantes, forment l'épine dorsale de ses romans.
Elle a commencé par écrire des thrillers psychologiques mais très vite elle revient à ses racines et signe des sagas familiales à succès d'Australie et qui dépeint l'outback pionniers à travers ses romans.
Elle vit actuellement sur la côte Sud de l'Angleterre avec ses trois enfants mais elle se ressource souvent dans son pays natal et y puise notamment l'inspiration pour ses romans
Tamara McKinley est devenue une véritable icône en Allemagne où ses livres sont directement classés dans la liste des best-sellers et chaque titre sont vendus à près de 4 millions d'exemplaires. Elle s'est fait une véritable renommée mondiale comme en Scandinavie, particulièrement en Suède où ses romans connaissent un franc succès.
À ce jour, ses huit sagas sont publiés dans au moins 15 langues différentes et on trouve ses romans dans le monde entier.




Il s'agit du 4ème tome de la série de Tamara McKinley : La Pension du Bord de Mer. Tous les opus sont cependant indépendants les uns des autres.
J'ai découvert ici avec joie cette nouvelle auteure qui a su captivée le cœur de bons nombres de lectrices romantiques. Il me tardait de la lire. C'est maintenant, chose faite.

Où le cœur se pose raconte le destin du jeune femme pendant la seconde guerre qui perd beaucoup mais qui gagne tout autant. Ainsi, Julie, le personnage principal doit faire le deuil d'une bonne partie de sa famille mais en même temps et dans un effet domino , elle doit aussi veiller sur William qui se retrouve seul au monde. C'est un petit nourrisson ; le fils de sa défunte sœur qui se retrouve livré à lui-même.

Le contexte de guerre donne à la notion de vie et de morts, une couleur différente au livre. Tout le monde est poussé par un instinct de survie et c'est ainsi que la jeune sage-femme laisse de côté son deuil pour veiller sur le bébé dont elle a la charge.
Julie a perdu ses parents mais elle devient elle-même une sorte de mère. Son chagrin est mis en balance avec cet amour, cet élan maternel qui l'a pousse et la guide.Elle atterrit comme poussée par la vie dans la Pension de Bord de Mer et là s'écrit une nouvelle page de sa vie...

J'ai beaucoup aimé ce destin de femme forte. Elle le devient un peu par nécessité et le lecteur découvre en même temps qu'elle, l'émergence de nouvelles facettes de sa personnalité.

Un des grands atouts du livre, du moins ce que j'ai le plus apprécié c'est que la petite histoire s'entre mêle avec la Grande Histoire. C'est une période où le monde connaît une crise sans précédent. Il y a un désir de l'auteure de rester fidèle à l'Histoire et le livre se nourrit de nombreux éléments qui ont réellement existé. Cela donne à ce récit romanesque, un ancrage qui m'a beaucoup plu.

Autre élément qui m'a également beaucoup intéressé, c'est la galérie de personnages. Bien sûr Julie porte le livre mais elle y arrive parce qu'il y a à ses côtés, des personnages secondaires tout aussi riches et intéressants.

J'avoue cependant que la romance m'a déçue. Il y en a une, assurément mais elle aurait mérité d'être un plus fouillée à mon sens. J'ai eu l'impression d'être frustré à la fin de ma lecture. Peut-être d'ailleurs qu'il y aura une suite. Je n'ai pas réussi à avoir l'information...

Bref, un livre qui m'aura plu même si la grande romantique que je suis est un peu (trop) restée sur sa faim.





William n'était pas né d'elle, mais tandis qu'elle l'étreignait doucement, lui donnait le biberon, puis le regardait s'endormir, elle avait senti cet amour, à nul autre pareil, la traverser de part en part. Un amour intense et qui emportait tout. Plus puissant que tout ce qu'elle aurait pu imaginer. Et, dans le même temps, cet amour-là consolait, il devenait un précieux soutien, car alors qu'elle prenait soin de l'enfant, Julie avait perçu un petit quelque chose qui ressemblait à du réconfort.
Source : booknode.com