menu 2

Mes dernières chroniques


mardi 19 avril 2022

Amitié, Tome 2 : Lady le jour, joueuse la nuit de Kerrigan Byrne



https://2.bp.blogspot.com/-6P9EFxGvn-w/WrZpl8838rI/AAAAAAAAae8/DjLfq1Y2fMw1ZA_sOzfDT_tHnQUqgQx8QCLcBGAs/s320/le%2Br%25C3%25A9sum%25C3%25A9.jpg

Enfant, Cassius Ramsay a souffert de la vie dissolue de ses parents. Désormais magistrat à la Haute Cour de justice, il se consacre à sa carrière et fuit toute tentation : la bonne chère, l'alcool, l'oisiveté, le jeu et, surtout, les femmes. Jusqu'au jour où son chemin croise celui de Mlle Teague. Aussi hédoniste qu'effrontée, Cecelia entend jouir de tous les plaisirs que l'existence peut offrir. Au grand dam de Cassius, cette femme si voluptueuse, mélange ensorcelant d'innocence et de sensualité, va embraser ses sens qu'il croyait avoir domptés... 

 



Kerrigan Byrne a exercé différents métiers avant de devenir auteure de romance, réalisant ainsi son rêve. La série Sans foi ni loi a connu un énorme succès aux États-Unis.


J'adore cette nouvelle série de Kerrigan Byrne. Peut-être pas autant que sans foi ni loi mais elle est toppissime.


Nous avons trois amies d'enfance qui ont un secret qui les lie. Alexandra, l'héroïne du 1er tome avait souffert de son physique avantageux. C'est à cause de cela qu'elle était devenue une vicitime, face à la concupiscence de certains hommes.


Ici, Cecilia est également brimée à cause de ses rondeurs ses rondeurs et de son intellect. C'est un vrai handicap dans une Angleterre puritaine.


Le contexte nous plonge dans une angleterre pudibonde, rigide qui voit les femmes émancipées comme des sorcières. D'ailleurs j'ai eu peur avec le personnage principal masculin car Cassius est décrit comme un parangon de vertu...pas du tout sexy...


Heureusement Kerrigan Byrne nous l'a un peu « décoiffé » pour nous offrir un bel Ecossais du style armoire à glace (je valide).


Dans tous les cas, Cecilia a passé une partie de sa vie à souffrir face à ce type d'individu et leur histoire s'annonce hasardeuse. Cassius est un juge de paix « incorruptible » tandis que la jeune femme hérite d'un bordel (ou presque). C'est dire que la romance n'est pas jouée d'avance !


Pourtant la magie « façon Byrne » a encore une fois opéré et j'ai littéralement craqué pour l'Ecossais sexy et protecteur mais également pour cette héroïne forte qui donne tant alors que la vie a été si injuste avec elle.


Bref, c'est une romance géniale portée par des héros ultra attachants. À ne pas louper !



Impuissante face à une telle domination, elle sentit des envies qu’elle s’était efforcée d’étouffer remonter à la surface. Sa sensualité féminine rejaillissait sous les assauts féroces du mâle qui la revendiquait. Elle avait l’impression d’avoir été transportée dans les temps immémoriaux, quand les hommes vivaient dans des huttes, vêtus de peaux de bête. Quand les règles de la civilisation n’existaient pas et que, conformément à la loi du plus fort, le meilleur guerrier avait priorité sur le choix de sa partenaire. Ramsay était cet homme. Jusqu’au fond de son âme, c’était un Écossais. Barbare et tribal. Farouche, indépendant, impitoyable. Ses ancêtres avaient repoussé les Romains, les Vikings et une pléthore d’autres envahisseurs. La sauvagerie était en lui. Il l’avait mise en cage, la combattait, tentait de l’apprivoiser par la bienséance et la détermination, mais elle ne cessait de tourner en rond derrière ses barreaux tel un lion affamé. Elle voulait libérer cette sauvagerie, s’offrir à elle comme son prochain repas.




Il mentait comme un arracheur de dents. Il était plus que tenté. Il était tenté par Cecelia Teague depuis le jour où il l’avait vue pour la première fois, lors des fiançailles de Redmayne quelques mois plus tôt. Puis le jour de son mariage.






2 commentaires:

Laissez vos commentaires