menu 2

Mes dernières chroniques


mardi 19 avril 2022

A.RIZA



 

Ali Riza ( Tolga Saritaş) est un chauffeur de taxi qui mène une vie ordinaire et qui après la mort de son père a dédié sa vie pour que sa famille puisse être épanouie. Halide (Ayça Ayşin Turan) est un médecin appréciée de tous et qui aime aider les plus démunis. Les chemins d’Ali Riza et de Halide se croisent lorsqu’un soir celle-ci monte dans son taxi afin d’échapper aux griffes de son cousin fou amoureux d’elle. Ali interviendra pour la sauver de cet imposteur mais il s’avère qu’il est le fils du mafieux le plus puissant du pays !

C’est donc l’histoire d’une grande guerre d'un chauffeur de taxi avec les rois de la ville et l'amour dangereux qu'il vivra avec Halide dans l'ombre de cette lutte acharnée.

(source : Turkollywood)



J'étais partie totalement convaincue par ce dizi. D'ailleurs, j'ai dévoré les premiers épisodes et puis...et puis la qualité du scénario ne m'a pas convaincue sur la durée.


Tout démarre sur les chapeaux de roue. Sans jeu de mots car Ali Riza est chauffeur de taxi. Oui mais version super-beau- gosse-héros qui a des allures de chevalier servant 2.0..

Quand il sauve Halide, il le fait avec panache même si cela va lui coûter très cher. C'est sur cette base que démarre l' histoire qui a les mêmes ingrédients que la plupart des dizis turcs : mafia, amour, vengeance...bref, tous ce qu'on aime tant.


La plupart du temps tout tient dans la qualité du couple principal et là, je dois dire que même si la romance est très belle sur la papier, elle manque de chaleur à l'écran. Il faut dire que j'avais vu avant Ramo qui est un must dans le genre et j'avais peut-être trop d'exigence.

Après les comédiens sont bons et l'histoire est addictive mais il manque la pincée de perlimpinpin pour rentrer totalement dedans. D'autant que le scénario manque de tension sur la totalité des épisodes et globalement ça tourne en rond au bout d'un moment...


Bref, un dizi intéressant mais qui n'a pas décollé réellement autant dans la romance que dans le scénario.

 

 

 

 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires