menu 2

gfMes dernières chroniques

lundi 22 juin 2015

Forever, Tome 1 : Sempre - J.M. Darhower




C'est une histoire de sacrifice…
de mort…
d’amour…
et de liberté.
C’est une histoire d’éternité.







Portrait - love her eyes and how they change the emotion of the photo completely
Haven Antonelli et Carmine DeMarco ont eu deux enfances bien différentes. Haven, une esclave de la seconde génération, a grandi isolée au milieu du désert, abusée par ses maîtres et ses jours passés à se tuer à la tâche. Carmine, né au sein d’une riche famille de la Mafia, a vécu une vie de privilèges et n’a jamais eu à répondre de ses actions. Aujourd'hui, ils ont tous deux dix-sept ans et un coup de destin va faire leur monde se rencontrer et remettre en question tout ce qu'ils croyaient. 





Elle sembla surprise par sa proposition. « Okay. »
« Est-ce que c'est un, 'okay, j'ai vraiment envie de me mater un film avec toi, Carmine', ou est-ce que c'est un 'okay, je vais dire oui à chacune de tes putains de propositions, parce que je pense que je dois le faire' ? Parce que tu as le droit de ne pas être d'accord avec moi, tu sais. Je ne vais pas te punir ou te frapper ou n'importe laquelle de ces conneries. Tu peux même me hurler dessus si ça te soulage. Enfin, je veux dire, je te hurlerais certainement dessus en retour, mais je ne te toucherais pas. Alors sens-toi libre de me dire d'aller me faire enculer, mais ne dis pas 'okay', parce que je ne sais pas ce que tu veux dire par là. »
« Okay. »

(Traduction personnelle de
nanexetilo – Merci à elle ! )





Il la regarda, la bouche grande ouverte. « Les profs me font bouffer des bouquins à longueur de journée, et toi tu avais des gens qui te disaient que c'était pas utile ? Ça n'a aucun sens. »
Elle sourit tristement. « Il ne voulait pas que je me fasse des idées. »
« Des idées ? Mais quel mal pourrait bien faire un livre ? »
« Beaucoup de mal, » répondit-elle. « Ils pensaient que je me ferais des idées, que je viendrais à me dire que je pourrais m'adapter au monde extérieur. Que c'était un endroit que j'avais le droit de connaître. »
« Le monde extérieur ? Tu parles comme si tu vivais dans un autre univers quand tu étais là-bas. »
Elle haussa les épaules, son attention toujours fixée sur la TV. « Parfois, c'est l'impression que j'ai. »

(Traduction personnelle de nanexetilo – Merci à elle ! )

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires