menu 2

gfMes dernières chroniques

mardi 12 février 2019

Coeur itinérant, Tome 2 : Inaccessible de Jane Harvey-Berrick


Sortie : 6 décembre 2017
Éditeur : Mxm Bookmark
Collection : MXM.ROMANCE
Nombre de pages : 300 pages

https://4.bp.blogspot.com/-nnqrt_V83zI/W8ogGsJP7GI/AAAAAAAAc4g/SJr8LSyfHUUWFUwpK6_9bkPtsD1sp_jVACLcBGAs/s320/le%2Br%25C3%25A9sum%25C3%25A9.jpg


Combien de fois peut-on jouer avec ses sentiments ? Quand l'amour nous a démoli, doit-on lui donner une seconde chance ? À quel moment l'optimisme devient-il de la stupidité ?

Et que se passe-t-il quand l'homme qu'on aime ne cesse jamais de bouger et de voyager ? Doit-on se dire au revoir ou abandonner tout ce pour quoi on a travaillé et tout ce qu'on a connu jusqu'à maintenant ? Une fête foraine peut-elle devenir son chez-soi ?

Oh. Vous pensiez que j'avais les réponses ? Non, désolée. Pas de réponses, juste un bon nombre de questions et un cœur qui aimerait prendre le dessus sur mon cerveau.

Une personne peut-elle devenir un foyer ?

Je suis assez déçue étant donné que le 1er tome avait été un coup de cœur, je m'attendais à une suite de la même qualité mais je ne sais pas..Ici, je n'ai pas retrouvé toute la magie du 1er tome. Là, où j'avais apprécié une romance écrite différemment, j'ai trouvé que le 2ème tome faisait la part belle aux clichés. Rien ne m'a surpris. Je voyais les rebondissements bien en avance.
Bien sûr, je ne vais pas les énumérer...mais bon.

Alors c'est une bonne romance mais qui pâtit de la comparaison avec le 1er tome.
Je ne sais plus trop quoi penser de cette auteure qui m'avait tant enthousiasmée. Je pense lire le troisième tome qui porte sur de nouveaux personnages.

Bref, une suite qui n'est pas franchement à la hauteur !




Je pleure toujours sur tes t-shirts, marmonnai-je.
Ça ne me dérange pas, répondit-il en déposant un autre baiser sur ma tête.
Je dois être affreuse. Je vais aller arranger ça.
Aimee, tu viens de me dire que tu me donnais une nouvelle chance alors on s’en moque du maquillage. Tu ne m’as jamais paru aussi belle.
Je grimaçai.
Baratineur.
La technique fonctionne ?
  • Sans aucun doute.


Je me réveillai emmitouflée dans la chaleur de Kes, plaquée au matelas par son bras et son visage enfoui dans mes cheveux. Je m’étirai et son bras se resserra autour de moi.
— Meilleur jour de ma vie, marmonna-t-il avec une voix endormie.
Je souris. Chaque matin depuis que j’étais arrivée en Californie, Kes avait commencé sa journée avec ces mots. Je me sentais désirée. Je me sentais aimée.