menu 2

gfMes dernières chroniques

mercredi 20 février 2019

Carmen de Prosper Mérimée , illustrée par Benjamin Lacombe

À travers sa maîtrise de la symbolique, Benjamin Lacombe transfigure l’atmosphère passionnée de Carmen.
Carmen est une nouvelle de Prosper Mérimée écrite en 1845, dont a été tiré l’opéra homonyme, musique de Georges Bizet, livret de Henri Meilhac et Ludovic Halévy (1875).
En Espagne, à Séville.
Arrêtée à la suite d’une querelle, Carmen, bohémienne au tempérament de feu, séduit le brigadier Don José, et lui promet son amour s’il favorise son évasion...
Benjamin Lacombe s’est attaché à mettre à l’honneur l’aura de cette femme fatale à travers ses particularités physiques, avec l’envie de la rendre surnaturelle, envoûtante, quasi satanique. Il a utilisé des huiles et des gouaches pour les images en couleurs et de l’encre de chine pour les cabochons.
Un beau livre qui sublime l’amour tragique et la jalousie amoureuse.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires