menu 2

gfMes dernières chroniques

Dengeki Daisy, tome 3 de Kyousuke Motomi



 

Kurosaki continue à exploiter Teru, mais cette dernière a pris conscience des sentiments qu'elle avait pour lui, et de part leur vie commune, ils se rapprochent de plus en plus. Alors que Teru part en vacances à la mer, elle achète un souvenir pour Daisy. Mais cet objet risque de mettre en danger le secret que Kurosaki veut garder à tout prix...


 

Kyousuke Motomi (ou encore, Motomi Kyôsuke) est un mangaka japonais qui publie essentiellement dans le Betsucomi.
Son nom de plume est celui d'un homme, mais c'est une femme. Elle est née un 1er aout et est de groupe sanguin O.

Elle utilise un nom de plume masculin et se dessine elle même comme un homme mais Motomi Kyousuke est à ce qu'il paraît une femme. 
 
Dengeki Daisy (2007)
Beast Master (2007)
Seishun Survival (2006)
Purikyuu (2005)
BITTER II (2004)
Otokomae ! Beads Kurabu (2004)
Penguin Prince (2003) 
 
Une série en 16 tomes (la série est finie) qui a clairement un bon rythme de croisière. La vérité se dévoile petit à petit. Il n'y a pas de stagnation énervante ni d'envolés dans l'intrigue. Un bon rythme juste ce qu'il faut pour tenir en haleine le lecteur. Le mystère se lève en partie. Tandis qu'une partie du voile est levée, des incompréhensions voient le jour qui vont forcément créer des problèmes. Le lecteur le sait et anticipe avec plaisir cette situation compliquée.


Neru et Kurosaki n'habitent plus ensemble mais la jeune femme n'a pas déménagé bien loin puisqu'elle est la voisine de son « esclavagiste » préféré. Elle voit sa relation avec ce dernier évoluer. C'est toujours aussi mimi tout plein et ce personnage masculin me fait toujours autant craqué.
L'auteur travaille énormément ses fins de chapitres.... qui sont justes impossible. On ne peut pas en rester là ! Je me suis rendue compte que le tome 7 était épuisée et non réédité ce qui est chez la lectrice que je suis à peu près la même chose qu'un mini tremblement de terre. Le livre est édité en France chez Kaze si vous avez des infos , n'hésitez pas à me le dire. Je crise de devoir arrêter la série en cours.


HELP – SOS – HELP – SOS


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Laissez vos commentaires