menu 2

Mes dernières chroniques

jeudi 17 décembre 2020

Ombre et mystère, Tome 2 : Troublée de Jennifer L. Armentrout



 
Nikki, la fille d'employés de maison de longue date du domaine De Vincent, s'est éprise de Gabriel à l'adolescence. Avant qu'elle parte pour l'université, une nuit d'ivresse, elle avait réussi à le séduire. Horrifié d'avoir partagé son lit avec une mineure, Gabriel l'avait rejetée. Quatre ans plus tard, Nikki est de retour dans le bayou pour remplacer sa mère malade.


 

Jeune auteure américaine qui vit à Martinsburg, Virginie-Occidentale. Quand elle n'écrit pas, elle regarde des zombies ou bien passe la plupart de son temps avec son mari !
Ses rêves de devenir auteur ont commencé en classe d'algèbre, où elle écrivait déjà des histoires courtes.
Elle écrit dans le genre de la science-fiction, le fantastique, la romance contemporaine ou encore des romans pour jeunes adultes.
Elle a écrit beaucoup de romans pour jeunes adulte sous le nom de J. Lynn.




J'hésite toujours à lire une nouvelle série de Jennifer Armentrout. Pourquoi ? Et bien, j'en ai lu pas mal et à chaque fois : j'ai eu autant de coups de cœur que de coups d'ennui...

Ici, j'ai du couper la poire en deux puisque j'ai commencé au tome 2. Ce n'est pas forcément l'idéal mais je voyais la série en trois tomes où chacun des trois frères avaient son tome et son histoire sauf que le premier ne me tentait vraiment pas...

Donc, direction le tome 2 et son résumé qui me tentait plus. Je pense que mon choix a été le bon car à part quelques réflexions anecdotiques, la lecture du premier opus n'est pas indispensable.

Malheureusement, ce que je craignais est arrivé. C'est à dire que de nombreux éléments convenus étaient présent à mon grand déplaisir. Les trois frères qui ont des personnalités taillés à la serpe et qu'on pourrait limité a un nom : le dragueur, le sympa et le torturé...Bonjour les stéréotypes....Troublée est donc l'histoire du frère sympa...
Alors, il n'y a pas d’ambiguïté et tout tient dans le surnom que je lui ai donné. Gabriel est sympa comme ces hommes trop beaux qui sont sympas parce que la vie est ...sympa avec eux.

C'est un peu court, me direz-vous...oui et ça ne compliquera guère plus.

Nicole, la fille des domestiques craquent pour le fils du patron de 10 ans son aîné. Elle l'a toujours aimée. Lui, pas vraiment mais les années passants et Nicole devenant un jolie cygne, le bel âtre va réviser son jugement.

Et puis voilà – c'est tout -. Ce n'est pas un spoiler. L'intrigue donnera d'autres éléments mais la trame centrale est là et elle n'est guère plus nourrie.

Est-ce à dire que je n'ai pas aimé ? Non car il est indubitable que l'auteure a de l'or dans les doigts et que l'histoire est assez addictive pour être lu jusqu'au bout de manière addictive. Cependant au vu de son talent, j'aurais aimé qu'elle propose des personnages un peu moins attendus. Je n'étais pas loin de la confondre avec Nora Roberts (que j'adore) mais qui ressasse également les mêmes trames fraternelles depuis des années.

Dans tous les cas comme je le vous disais plus haut, le troisième opus est consacré à Devlin, le torturé...donc je pense que j'irais chercher un peu plus de piment de ce côté là. Je crois les doigts pour le trouver. Je vous dirais ça.




« Il frappa au moment où Dev le rejoignait sur le palier. Un instant plus tard, la porte s’entrouvrit. Bingo. La description que Bree lui avait faite de Rosie correspondait. La jeune femme jeta un coup d’œil à l’extérieur. Elle avait un foulard dans les cheveux avec… des têtes de mort dessus ?
Oui, c’étaient bien des têtes de mort.
— Je savais que tu finirais par te montrer, déclara-t-elle sans s’encombrer du vouvoiement ni de la moindre marque de politesse. (Elle regarda par-dessus l’épaule de Gabe et fronça les sourcils.) Par contre, je suis surprise de le voir, lui.
Dev fit un pas sur le côté.
— Pardon ? 
Elle ne lui prêta pas la moindre attention.
— Tu es ici pour voir Nikki ?
— Oui. Tu vas me laisser entrer ?
Elle bloqua la porte.
— Ça dépend. Tu comptes enfin arranger les choses avec mon amie ?
— Qui est cette femme ? s’enquit Dev.
— Je m’appelle Pat. Pat Tes Oignons, rétorqua-t-elle sans quitter Gabe des yeux.
Malgré le sérieux de la situation, Gabe retint un éclat de rire.
— Je vais essayer.
— À ce stade, essayer ne suffit plus, dit Rosie à la grande surprise de Gabe. J’ai essayé de ne pas manger le dernier cupcake dans le frigo. Ce n’était pas une réussite.
— D’accord. Je vais arranger les choses. C’est pour ça que je suis ici, reprit Gabe. Tu veux bien me laisser entrer ?
Rosie sembla réfléchir un instant, puis recula pour leur ouvrir la porte.
— Elle est dans la chambre.
Gabe entra.
— Merci. 
— Ne me fais pas regretter ma décision, dit-elle d’une voix grave. Crois-moi, tu ne veux pas me décevoir.
Il fut incapable de s’empêcher de sourire.
— Ce n’est pas dans mes intentions.
— Parfait.
Gabe dépassa cette femme impressionnante. Derrière lui, il entendit Dev demander :
— Des rideaux de perles ?
— Ça te pose un problème ? rétorqua Rosie. Ce n’est pas assez bien pour toi ? Ce n’est pas à ton goût, c’est ça ?
— N’importe qui, au-dessus de l’âge de douze ans, ne trouverait pas ça à son goût.
— Sois sage, dit Gabe à Dev en le laissant dans la pièce à vivre avec l’amie de Nikki. »


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Laissez vos commentaires