menu 2

gfMes dernières chroniques

lundi 15 juin 2015

La saga des Montforte, tome 4 : Le diabolique de Danelle Harmon






Lucien de Montforte se croirait-il tout-puissant ?
En tout cas, il s'arroge un droit d'ingérence dans la vie des siens.









                                                       
                                                                La saga des Montforte
                                                                     Cliquez sur la couverture pour accéder à l'article

http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/01/la-saga-des-montforte-tome-1.html

http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/01/la-saga-des-montforte-tome-2-le-bien.html

http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/01/la-saga-des-montforte-tome-3-lintrepide.html

http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/01/la-saga-des-montforte-tome-4-le.html


Vanity continued to brush her hair "Just one more brush and I'll help the old woman.." She thought. But that time never came and the earth quickly swallowed her whole, leaving only her mirror.Lucien de Montforte se croirait-il tout-puissant ? En tout cas, il s'arroge un droit d'ingérence dans la vie des siens. N'a-t-il pas manœuvré afin de marier tour à tour ses frères, Gareth, Charles et Andrew? Dans leur intérêt, bien sûr. Pourtant, une femme va oser défier son autorité. Avec une audace stupéfiante, Eva de la Mourière s'introduit un soir dans sa chambre et le menace d'une arme à feu pour lui subtiliser un puissant aphrodisiaque ! Piqué dans son orgueil, Lucien poursuivra l'intrépide Américaine jusqu'en France où ils pourront juger ensemble de l'efficacité de la potion. 

C'est alors que, par un pied-de-nez du destin, le manipulateur va être contraint de convoler à son tour avec cette femme qui a juré qu'aucun homme ne deviendrait jamais son maître... 


Il aurait aimé renverser les barrières qui les séparaient, avoir le droit de la réveiller par des caresses et de tendres baisers, pouvoir assouvir enfin ce désir qui le torturait.
Il se remémora les mots qu'elle lui avait lancés avant de se cacher sous sa couverture.
"Franchement, Blackheath, je connais les hommes. Je sais comment ils fonctionnent."
Une ombre de sourire étira ses lèvres.
"Tu crois connaître mes semblables, n'est-ce pas, Eva? Eh bien, moi, tu ne me connais pas. Tu ignores jusqu'où je suis capable d'aller pour obtenir ce que je convoite, tu ignores que tu es devenue mon obsession, l'unique objet de ma passion. Je te vaincrai, vois-tu. Tu ne peux pas gagner. Malgré tous tes efforts, tu ne réussiras pas à m'emprisonner dans cette défroque d'être répugnant dont tu m'as affublé, tu ne me pousseras pas à me conduire comme un animal sous prétexte que, selon toi, les hommes ne valent pas mieux. Tu peux me rendre furieux, complètement fou, mais il y a une chose que tu ne m'enlèveras pas : ma volonté farouche de te conquérir. Tu es extraordinaire... l'égale de n'importe quel homme, supérieure à toutes les autres femmes. Oh, Eva, tu n'imagines pas la rage qui m'habite en cette seconde..."