menu 2

gfMes dernières chroniques

mercredi 2 septembre 2015

Thoughtless Tome 3 : Intrépide de S.C. Stephens






 Quand le groupe connaît la gloire, Kiera et Kellan doivent déterminer si leur amour survivra aux pressions constantes de la célébrité de Kellan...














Quand le groupe connaît la gloire, Kiera and Kellan doivent déterminer si leur amour survivra aux pressions constantes de la célébrité de Kellan. Les amitiés qu'ils ont formées, la nouvelle famille qu'ils ont trouvée, et l'histoire qu'ils ont forgée joueront une part importante afin de les aider à naviguer dans les eaux troubles de la popularité du groupe. 



(Trad BdP)






Cliquez sur la couverture 
pour lire les autres chroniques de la série.
http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/01/thoughtless-tome-1-indecise-de-sc.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/11/thoughtless-tome-15-thoughtful-de-sc.html  http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/04/thoughtless-tome-2-insatiable-de-sc.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/04/thoughtless-tome-3-reckless-de-sc.html

 

    - Lecture finie -

Après avoir eu un très gros coup de cœur pour le premier tome et une suite réussie, je pensais que ce livre qui clôturait l'histoire mouvementée de ce jeune couple ferait des étincelles à la manière d'un feu d'artifices. Je n'ai vu qu'un pétard mouillé. Ce livre est un long happy end de plusieurs centaines de pages.

Kellan connaît enfin le succès mais il va devoir faire beaucoup de concessions sur l'autel de « l'industrie musicale ». Cela mettra son couple à l'épreuve puisque sa « femme » le suivra tout le long de sa tournée.

Le rôle de Kiera n'est plus partie prenante d ans l'histoire, elle est la compagne fidèle de la rock star montante.

Il n'y a pas de réels enjeux au niveau de l'intrigue. Le couple est construit. L'auteur ne le remet pas en question. Pourquoi pas... mais je dois dire que ça rend la lecture assez plate. Je n'ai pas retrouvé la tension dans l'écriture que j'avais tellement apprécié dans le premier tome.

Je pense même avoir préféré le couple secondaire, c'est à dire Anna, la sœur de Kiera et Grffin, et son bad boy infidèle. Leur romance a réussi à pimenter le livre.



- Bref -



Une fin décevante

(au vu du premier tome)

qui traîne son happy end en longueur.







Son sourire amusé disparut instantanément.

– Rien du tout. Ne t’en fais pas pour ça.

J’ignorai momentanément mes parents et avançai vers lui. J’essayai de passer mon bras derrière lui pour glisser ma main dans sa poche, mais il s’écarta habilement et je dus faire un effort surhumain pour contrôler ma colère.

– Il y a quoi sur la carte ?

– On peut parler de ça plus tard ? En privé ? demanda-t-il à voix basse.

J’avais envie de hocher la tête et d’aller m’asseoir avec mes parents inquiets pour leur expliquer mon mariage « symbolique », mais je n’arrivais pas à m’enlever le sourire de Joey de la tête.

– Il y a quoi sur la carte ? lâchai-je, agacée.

– À ton avis ? On s’est filmés en train de baiser !

Le remord se lut instantanément sur son visage quand il se rendit compte qu’il m’avait parlé aussi grossièrement. Quand il était en colère, il avait parfois tendance à ne pas filtrer ce qui sortait de sa bouche, et la confrontation avec Joey l’avait poussé à bout, renforcée par mes questions incessantes.

Je restai bouche bée avec l’impression qu’on venait de me vider un seau d’eau glacée sur la tête. Je savais qu’il allait dire ça, j’en étais même sûre, mais l’entendre l’avouer me fit mal et je sentis mes yeux se remplir de larmes.

– Tu t’es filmé au lit avec elle ?

Ma mère s’éclaircit la gorge et c’est à ce moment-là que je me souvins que nous n’étions pas seuls. J’avais été incapable d’attendre qu’on ne soit que tous les deux pour commencer cette conversation. Si seulement j’avais pu contrôler ma curiosité… J’aurais tout donné pour ne pas savoir qu’il existait une vidéo de mon mari en train de coucher avec une autre fille. Et j’aurais aussi tout donné pour que mes parents ne soient pas au courant.

En voyant à quel point j’étais mal, Kellan avança vers moi, les bras tendus.

– Kiera, je peux t’expliquer.

Je levai la main pour l’arrêter, tandis que des larmes roulaient sur mes joues. Là, tout de suite, je ne voulais pas d’explications : je voulais juste être seule. Tournant le dos à Kellan et à mes parents, je me précipitai à l’étage. J’entendis Kellan me supplier d’attendre et ma mère m’appeler mais je les ignorai. Je claquai la porte derrière moi, fis valser mes chaussures à travers la chambre, me laissai tomber sur le lit et explosai en larmes.

Rien ne devait venir gâcher ma journée.

(…)



Pour me distraire, je retirai mon anneau et examinai les petits diamants qui l’ornaient. Alors que j’étudiais chacun d’eux, je me souvins de toutes les choses romantiques et touchantes que Kellan n’avait dites qu’à moi.

Je préfère être en compagnie d’une jolie fille que prendre des coups dans tous les sens. J’ai besoin d’être prêt de toi. Quand j’étais avec elles, c’est toi que je voyais… c’est toi que je veux. On pourrait être tellement heureux ensemble. Tu me rends dingue. Reste avec moi. Trouve une solution avec moi. Ne me quitte pas… s’il te plaît… Je sais que je veux passer le reste de ma vie avec toi. On est mariés. Tu es ma femme. Je t’aime

Au moment où j’entendis un petit grattement à la porte, j’étais un peu plus calme, et je me sentais même un peu ridicule. Kellan entrouvrit la porte mais il resta sur le seuil.

– Kiera… Je peux entrer ?

Je m’essuyai les yeux et rajustai ma robe.

– Oui, dis-je d’une voix enrouée, en me tournant vers lui.

Il ne bougea pas et je fronçai les sourcils.

– Tu ne vas pas me jeter un truc, si ?

Je laissai échapper un petit rire, et en m’entendant, Kellan ouvrit la porte. Je souris en voyant son air inquiet et je secouai la tête.

– Non. C’est bon, tu peux entrer.

Il referma la porte sans faire de bruit puis s’approcha du lit. Son regard se posa sur mon anneau, que j’étais encore en train de tripoter, et il s’arrêta, les yeux humides.

– Tu me quittes ?

Je me rendis compte de ce que mon geste voulait sûrement dire pour lui. J’étais sortie de mes gonds, j’étais partie comme une diva, et à présent, il me trouvait en train de tripoter mon alliance comme si je ne voulais plus la porter. Je la remis immédiatement et il leva des yeux encore pleins de larmes vers moi. Je sentis mon cœur se serrer et je lui tendis la main.

– Bien sûr que non, je ne te quitte pas.

Il n’avait toujours pas l’air convaincu, alors je me mis à genoux et attrapai son tee-shirt. Puis je l’attirai à moi et passai mes bras autour de son cou. Il eut enfin l’air de se détendre.

– J’étais en train de me rappeler de toutes les raisons qui font que je t’aime autant. Je pensais à toutes les choses que tu fais, à comment tu es. J’étais en train de retomber amoureuse de toi.

– Le lendemain de ton mariage, tu apprends que j’ai fait une sex tape avec une autre fille… et ça te fait retomber amoureuse de moi ?

Il toucha mon front, comme si j’avais de la fièvre. Je ris et l’attirai sur le lit avec moi.

– Ça, ça ne m’enchante pas, mais… il y a tellement d’autres choses chez toi, dis-je en appuyant ma tête sur son épaule, que je refuse de laisser ça tout détruire. Nous détruire.

Il sourit et m’embrassa sur le front.

– Je t’ai dit à quel point je t’aimais, aujourd’hui ?