menu 2

gfMes dernières chroniques

jeudi 26 mars 2015

After, Saison 2 : After We Collided - Anna Todd






 Hardin n'a rien à perdre...
 sauf elle








Hardin n'a rien à perdre... sauf elle. Après leur rencontre la vie ne sera plus jamais la même. Après un début tumultueux, la relation de Tessa et Hardin semblait bien partie. Tessa sait qu'Hardin peut être cruel, mais quand les origines de leur relation et son mystérieux passé lui sont révélés, cela lui fait l'effet d'une bombe. Tessa est hors d'elle. Hardin sera toujours... Hardin. Mais est-il vraiment le mec dont Tessa est tombé éperdument amoureuse, en dépit de son caractère colérique, ou est-il un étranger, un menteur depuis le début ? Doit-elle s'en séparer ? Ce n'est pas si facile. Le souvenir de ses bras autour d'elle... de sa peau qui l'électrise... de leurs nuits passionnées, trouble son jugement. Pourtant, Tessa n'est pas sûr qu'elle pourra supporter une autre promesse non tenue. Elle a mis toute sa vie entre parenthèses pour Hardin – l'université, ses amis, sa relation avec sa mère, son petit ami, même son début de carrière. Mais elle a besoin de lui pour avancer. Hardin sait qu'il a fait une erreur, peut-être la plus grande de sa vie, mais il veut se battre pour elle ! Mais peut-il changer ? Va-t-il changer... par amour ?




Kissing pics Seduce Your Partner!



 
Lecture finie

Aaaaah ce couple …. terrible !

Kissing pics Seduce Your Partner!

Alors je dois dire que j'apprécie beaucoup Anna Todd. Elle a un vrai talent d'écriture. J'ai rarement vu couple plus détestable, être aussi addictif. J'ai littéralement dévoré le livre en me disant à chaque pages : « Non mais c'est pas possible d'être aussi c... ». Je me suis faite cette réflexion philosophique aussi bien pour Hardin que pour Tessa. Ce sont de vrais gamins immatures qui sont dans l'incapacité de construire une relation. Ils passent la totalité du livre à se disputer. Alors on pourrait se demander qu'elle est l'intérêt du livre. Je ne pourrai pas vous le dire mais c'est tellement bien narré que ça se dévore ... et je l'ai encore plus apprécié que le premier tome.

Les personnages évoluent que ce soit Tessa ou Hardin. De toutes manières, ils ne pouvaient pas être plus immatures que dans le premier tome. Mais leurs rapports sont plus mûres, plus intimes : ils s'aiment et ne remettent pas en cause leurs sentiments.



Honnêtement j'ai eu du mal à pardonner à Hardin au début du livre. C'était quand même osé de la part de l'auteure de proposer un personnage qui est vraiment un c.... immature. Certes il est amoureux et traumatisé ...mais quand même ! Tessa pardonne des choses impardonnables. Hardin lui a fait des choses qu'on ne peut pas faire si on est amoureux d'une personne... sauf si l'on est égoïste , égocentrique et narcissique à point inimaginable. Il fallait oser proposer un personnage aussi antipathique !

Mais bon...



Un livre dans la veine du premier tome même si celui-ci est pour moi un cran au-dessus.



Anna Todd arrive à nous rendre accroc à ce couple pourtant insupportable !

Vivement la suite...

          



– Ma conquête ? Putain, t’es sérieuse ? Tu n’es pas une conquête, tu es tout pour moi ! Tu es mon souffle, ma douleur, mon cœur, ma vie !

Il s’avance vers moi. Ce qui me rend le plus triste, c’est que ces mots sont les plus touchants qu’il m’ait jamais dits, mais il les hurle.

– Eh bien, c’est un peu trop tard pour ça. Tu crois que tu peux simplement…

À mon tour je crie, mais il me prend au dépourvu en passant sa main derrière mon cou pour m’attirer, il écrase ses lèvres contre les miennes. La sensation de chaleur familière de sa bouche me coupe les jambes. Avant de me rendre compte de ce que je suis en train de faire, je le suis dans son baiser. Il gémit de soulagement et j’essaie de le repousser. Il attrape mes poignets d’une main et les plaque contre son torse en continuant de m’embrasser. J’essaie de me débattre pour échapper à son emprise, mais mes lèvres ne sont pas d’accord. Il me force à reculer avec lui jusqu’à ce qu’il butte contre le plan de travail. Son autre main me caresse le cou et m’empêche de bouger. Toute la douleur, toute la peine de mon cœur s’évaporent et la tension dans mes mains se relâche. C’est si mal, mais c’est si bon. Mais c’est mal.

Je fais un pas en arrière. Il tente de remettre ses lèvres sur les miennes, mais je détourne la tête avant de lui dire « non ». Son regard s’adoucit et il me supplie :

– S’il te plaît.

– Non Hardin. Je dois y aller.

Il lâche mes poignets.

– Tu vas où ?

– Je… Je ne sais pas encore. Ma mère essaie de me trouver une nouvelle chambre en cité U.

– Non… non…

Il secoue la tête, sa voix trahit son inquiétude. Il se passe les mains dans les cheveux.

– Tu habites ici, ne retourne pas à la résidence. Si quelqu’un doit partir, ça devrait être moi. Reste ici, s’il te plaît, pour que je sache où tu es.

– Tu n’as pas à savoir où je suis.

– Reste, répète-t-il.

Si j’étais complètement honnête avec moi-même, j’admettrais que je veux rester avec lui. Je veux lui dire que je l’aime plus que je respire, mais je ne peux pas. Je refuse d’être emportée dans notre histoire. Je ne veux pas être cette fille qui laisse les hommes faire tout ce qu’ils veulent d’elle.





 Je faisais des trucs, des trucs de malade pour satisfaire mon obsession pour toi. J’annotais mes romans en surlignant les citations qui me faisaient penser à toi. Tu veux savoir avec laquelle j’ai commencé ? C’était : « Il descendit donc sur la glace, évitant de jeter les yeux sur elle comme sur le soleil, mais, de même que le soleil, il n’avait pas besoin de la regarder pour la voir. » Je savais que je t’aimais en surlignant un putain de roman de Tolstoï.



– Alors, tu aimes lire aussi ?

– Oui, plus ou moins. Mais pas des romans.

– Oh… Pourquoi ?

Je ne peux m’empêcher de lui poser cette question.

– C’est juste que je ne les aime pas trop.

Il bondit hors du taxi et me tend la main.

– Comment est-ce possible ? Ce qu’il y a de divin avec la lecture, c’est qu’on peut s’évader, on peut vivre des centaines de milliers de vies. Seuls les romans ont ce pouvoir, il n’y a qu’eux pour te changer de cette manière.

– Te changer ?

– Oui, te changer. Si tu n’es pas ému, pas même un tout petit peu par ta lecture, c’est que tu ne lis pas le bon livre. J’aime à penser que chaque roman que j’ai lu est devenu une partie de moi, qu’il m’a façonnée d’une certaine manière.


 
Cliquez sur la couverture
pour lire les autres chroniques de la série. 
http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/11/after-anna-todd.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2015/01/after-saison-2-after-we-collided-anna.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2015/02/after-saison-3-after-we-fell-danna-todd.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2015/03/after-saison-4-after-we-rise-danna-todd.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2015/03/after-saison-5-after-ever-happy-danna.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires