menu 2

gfMes dernières chroniques

mardi 7 juillet 2015

Fight for Love Tome 5 : Ripped de Katy Evans






Toutes les femmes me veulent... 
 sauf celle pour laquelle je chante.

Seattle tremble d'excitation, ils l'appellent le concert de l'année. Ils disent que les filles tombent enceintes rien que de penser à mon groupe jouant dans leur ville.
Mais quand vous aimez une fille, vous ne la quittez pas avec un anneau et une promesse. Tout homme avec la moitié d'un cerveau devrait savoir ça.
Donc à quoi m'attendais-je lorsque ma copine me reverrait ?
Eh bien, pour commencer, elle haït notre musique. Surtout la chanson que j'ai écrite sur elle.
Quand je la chante, le stadium s'enflamme. Des milliers de fans crient mon nom comme si j'étais un dieu - mais oui, pas elle. D'ailleurs c'est clair : elle n'est pas heureuse de me voir.
Cheveux noirs, bottes noires, mauvaise humeur, c'est elle - Pandora Stone est une mangeuse d'homme et elle m'a prise en chasse.




Tout va bien.
Laissez-la venir à moi. Parce que moi je chasse son cœur et cette fois, elle n'arrivera pas à m'arrêter. 
 
                        (Traduction Forum BdP - Merci à elles!)








 Cliquez sur la couverture 
pour lire les autres chroniques de la série.
http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/05/real-raw-ripped-tome-1-real-de-katy.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2015/01/real-tome-2-mine-katy-evans.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2015/02/fight-for-love-tome-3-remy-de-katy-evans.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2015/03/fight-for-love-tome-4-rogue.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2015/05/fight-for-love-tome-5-ripped-de-katy.html
http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2015/09/fight-for-love-tome-6-legend-katy-evans.html
n

Un seul mot
Foncez !
 

J'aime vraiment beaucoup Katy Evans. Alors oui c'est un lecture facile. Très facile. Basique. Je le concède.
Le mâle se rapproche fortement du primate.

« Moi ,Tarzan, veut coucher avec toi toutes les deux pages. » 
 

« Moi, Jane, est en pleine chaleur tout le long du livre ».

Ok ...Ok

Mais c'est vraiment très bien fait. La preuve, j'ai commencé ma lecture en prenant mon train pour entamer 6 longues heures de voyage (et oui je traversais la France d'Est en Ouest) et bien j'avais du mal à quitter ma wagon sans clim parce que je quittais aussi la romance hautement addictive de Kenna et Pandora.

Les points forts

Je dirais tout simplement la patte unique de cette auteure qui arrive à nous embarquer dans ces romances bourrées d'hormones et de passion. Pourtant moi qui avait adoré le 4ème tome, je n’étais pas très enthousiaste à l'idée de celle de Pandora qui n'est pas vraiment dépeinte sous son meilleure jour dans les précédents tomes. Alors quelle merveilleuse surprise quand le livre gomme dès les premières pages mes à priori. Une belle rose avec pleins d'épines.

L'histoire est celle des deuxièmes chances. Les deux personnages principaux se sont aimés d 'un amour absolu dans leur jeunesse. La vie les a séparé. En fait c'est surtout Mackenna qui est parti en brisant le cœur de Pandora. Celle- ci le déteste autant qu'elle l'a aimé. Tout le livre tourne autour de leurs retrouvailles. Savoureux.

HOT Tattooed Couples 

Katy Evans fait la part belle à l'érotisme et quand je vous dis que ce couple fait des étincelles, c'est aussi le cas dans leur lit (ou ailleurs...).




C'est l'histoire d'un amour brisé qui aura laissé des cicatrices très profondes à l'un comme à l'autre et pourtant ils sont dans l'impossibilité d'y renoncer. Mon petit cœur en guimauve a eu plusieurs tressaillements.


Les points faibles

Tout le livre montre le chemin que parcourt nos deux héros pour aller de l'avant. Il y a toujours une tension vraiment très jouissive tout le long du livre mais malheureusement celle-ci retombe un peu trop tôt au moment du dénouement. J'aurais aimé un feu d'artifice avant le happy end final.

Kenna parle souvent de Pandora avec des surnoms que j'ai trouvé un peu lourd (problème de traduction ?). Ainsi Meuf devient un nom propre... « Meuf viens ici »...« Meuf viens danser »...

Un élément qui est complètement extérieur à l'auteure. Il s'agit de la couverture. Pour faire court, Kenna a le crâne rasé et Pandora a les cheveux noirs (elle a un look gothique) avec une mèche rose. Si vous regardez la couverture proposée par Hugo romance, on se demande si on parle du même livre ou s'il a été lu avant de proposer une couverture aussi éloignée du physique des personnages. Ce n'est certes pas grave mais je trouve que ça montre que les couvertures de livres en général ne sont pas assez aboutis et que celles en romance sont interchangeables et ne sont généralement pas en accord avec l'histoire qu'elles illustrent pourtant. Dommage.

Bref

La série Fight for love m'a vraiment emballé (hormis le tome 3 qui est un peu artificiel).
Katy Evans est une auteure avec un style bien à elle et qui pourtant se renouvelle à chaque romance.
Une lecture facile mais gourmande qu'on déguste comme une glace en pleine chaleur !
 


Sa voix est lourde d’émotion, son beau visage aussi lorsqu’il me regarde passer la bague à mon doigt.
– Qu’est-ce que tu me promets ? je le taquine, en levant mon visage vers lui.
Je n’oublierai jamais son sourire arrogant quand il a répondu :
– Moi.




– Pourquoi est-ce que tu es venue au concert ? Pourquoi me foutre une claque avec la première chose que tu as pu trouver ?

– Parce que j’en avais envie. Parce que je pensais que ça me ferait du bien. Je voulais te faire mal, même si ce n’était qu’un dixième de la douleur que tu m’as fait subir.

– J’ai mal là, dit-il d’une voix grave, puis il se rapproche en me regardant intensément. Est-ce que ça te donne du plaisir ? De me faire mal ?






– Alors danse avec moi.

Il se lève et tend sa grande et belle main, celle avec l’anneau en argent à son pouce, vers moi. Danger… Oh, la ferme, cerveau !

Mackenna m’offre son long bras musclé, tout comme il me l’a offert quand j’étais enfermée dans le placard, mais c’est la première fois que je peux voir ma propre main se tendre et se glisser dans la sienne. Je suis déconcertée par le mélange de paix et d’anxiété que je ressens à son contact. Il me guide jusqu’à la piste de danse.

Danger. Arrête.

Ce sont des instructions que mon cerveau donne à mon corps, mais je cesse de les entendre dès que ses bras sont autour de moi.

Il y a de la sueur partout, la musique est chaude, forte, perchée. Il n’y a pas de problème à coucher ensemble. Du sexe impersonnel. Mais il n’y a rien d’impersonnel à ce que nous faisons en ce moment. Rien d’impersonnel dans la façon dont il presse ses lèvres sur le dessus de ma tête et les glisse jusqu’à ma tempe, ses mains sur mon cul pour pouvoir balancer son corps avec le mien, se frotter contre moi. Son corps est fin et souple, et sa façon de bouger me fait sentir chacun de ses muscles, y compris son érection.

– Je veux me gaver de toi, remplir mon visage de toi.

Il glisse sa langue dans mon oreille, puis la retire, la passion entre nous me fait brûler, vibrer.

– Bon Dieu, Pandora, les choses que je veux te faire…

– Kenna…

– Je suis obsédé. Je complètement fou de toi. Si seulement tu me laissais entrer, Pink. Ouvre-toi, une fois pour toutes…

La stupide bataille interne à laquelle je fais face m’épuise. Le tiraillement permanent entre mon cerveau, mon cœur, et ma saleté de corps excité. Je le pousse, et ma voix est hésitante.

– Pour que tu puisses briser tous mes rêves ? Pour que tu puisses t’en aller sans même dire au revoir ?

Il fait une pause comme si je lui avais mis un coup de poing sorti de nulle part.

– Je ne voulais pas… Tu crois que ça m’a fait plaisir de…

Il ne bouge plus, et quand il semble enfin reprendre le contrôle de ses pensées déroutées, sa voix est remplie de frustration. Il prend mon coude, me tire contre lui et grogne :

– Putain ! C’est toi qui…

– Qui quoi ? Je ne pouvais pas te dire que je t’aimais, alors tu es parti pour me punir. C’est ça que tu as fait !

– C’est vraiment ce que tu penses de moi ?

Il aurait aussi bien pu être frappé par une torpille, tellement il a l’air dévasté.

– Tu crois que je t’ai punie ? Pandora, le jour où je t’ai quittée est le jour où je me suis arraché le cœur !




Le diamant brille, presque comme une menace, à son oreille droite et, lorsqu’il retire ses lunettes d’un geste rapide, je vois ses yeux argentés brillants, furieux, et je jure que c’est comme si je rentrais à la maison. Une maison qui a été saccagée et brûlée, et dont il ne reste rien, mais c’est encore ma maison.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires