menu 2

gfMes dernières chroniques

mercredi 16 septembre 2015

Lux, Tome 2 : Onyx - Jennifer L. Armentrout




- Dis- le.
- Dire quoi ?
- Dis moi ce que tu m'as dit plut tôt
.
- Je t'aime.
- C'est tout ce que j'avais besoin d'entendre.
 
- Ces trois mots ?
     - Toujours ces trois mots.


               

ÊTRE CONNECTÉE À DAEMON BLACK, ÇA CRAINT...


                   
À cause de ses pouvoirs d'alien, Daemon est déterminé à prouver que, ce qu'il ressent pour moi, est bien plus que le résultat de cette étrange connexion. Je me suis donc juré de l'arrêter... même si il souffle plutôt le chaud que le froid ces jours-ci. Mais, nous avons des problèmes plus importants.

QUELQUE CHOSE DE PIRE QUE LES ARUMS EST ARRIVÉ EN VILLE

Le Ministère de la Défense est arrivé. Et si, par malheur, ils découvrent les capacités de Daemon ou, s'ils découvrent que nous sommes liés, je suis fichue. Et lui aussi. Et puis, il y a ce nouveau au lycée qui a son propre secret. Il sait ce qui m'est arrivé et, il dit pouvoir m'aider. Mais, pour ça, je dois mentir à Daemon et m'éloigner de lui. Comme si c'était possible. Contre toute logique, je suis tombée amoureuse de Daemon. Oui, je sais. Dur.

ET PUIS, TOUT CHANGE

J'ai vu quelqu'un qui n'est pas sensé être en vie. Je dois le dire à Daemon, mais je sais qu'il ne cessera les recherches que lorsqu'il aura obtenu la vérité. Qu'est-il vraiment arrivé à son frère ? Qui l'a trahi ? Et, qu'est ce que le Ministère de la Défense leur veut ? Qu'est-ce qu'ils me veulent ?

PERSONNE N'EST VRAIMENT CE QU'IL SEMBLE ÊTRE. ET CERTAINS NE SURVIVRONT PAS AUX MENSONGES

                          

Cliquez sur la couverture pour lire les autres chroniques de la série. 
http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/01/serie-lux-tome-1-obsidian-de-jennifer-l.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2015/05/lux-tome-2-onyx-jennifer-l-armentrout.html




- Lecture finie-
J'ai
A-DO-RÉ !!!!

Deuxième tome de la série Lux, je crois que je l'ai préféré au premier. Daemon part à la conquête de Katy dans ce deuxième opus mais étant donné qu'il était un « salaud » fini dans le premier, autant dire que la chose ne sera pas facile pour lui.
Le livre est un pur régal.




Je peux même parler de coup de cœur. Alors je ne vais pas faire comme d'habitude dans mes chroniques avec les points forts et les points faibles du livre, je vais directement vous dire ce qui m'a fait craquer dans ce livre.
Premièrement. Je pourrais finir par ça, histoire de finir par la cerise sur le gâteau mais je ne peux pas me retenir.  
DAEMON BLACK. 


À la fin de ce livre, vous allez tomber amoureuse de lui. Impossible de ne pas succomber à son mauvais caractère, à son côté protecteur, à son physique ….Bon voilà, en gros, on peut baver sur cet Apollon extra-terrestre sur plus de 350 pages.

Deuxièment. Le livre enchaîne les scènes cultes. Alors, je ne vais pas vous les dévoiler mais il y a paquet de scènes fortes qu'on relit tout de suite après.

Troisièment. L'histoire est beaucoup plus addictive que lors du premier tome (qui était déjà pas mal). On sent beaucoup le jeu de dupes qui se joue entre terriens et extra-terrestres. On ne sait pas trop le positionnement du gouvernement face aux Luxens et à leur pouvoirs mais on craint pour eux.

La romance entre Kitten et Daemon est mon quatrième point. Elle est juste parfaite. Elle emprunte des chemins encore pas emprunté en romance. Elle est faite d'amitié, de complicité mais aussi d'incompréhension, d'interdit. Je suis totalement sous le charme de ce couple qui porte littéralement le livre. Il y a une forme de magie entre eux qui retombe sur le livre.


- Bref -

Un très très très gros coup de cœur
et j'attends avec hâte la suite.
Malheureusement pas de date annoncée.
Rappelons qu'il a fallu presqu'un an avant la sortie du tome suivant.
Non, je ne suis pas énervée...




Il détourna la tête.
— Adam est mort. Ma sœur a failli perdre la vie.
J’inspirai longuement. Mes poumons me faisaient souffrir.
— Je suis dé…
— Arrête ! Tu n’as pas intérêt à t’excuser ! s’écria-t-il. (Ses yeux brillaient dans la nuit, à travers moi.) La mort d’Adam va détruire ma sœur. Je t’avais dit qu’on ne pouvait pas faire confiance à Blake, que si tu voulais apprendre à te battre, je pouvais te montrer ! Mais tu ne m’as pas écouté. Tu as laissé le ministère entrer dans ta vie, Kat ! Qui sait ce qu’ils ont appris.
— Je ne lui ai rien dit ! (Ma poitrine se levait et redescendait à une vitesse folle. Ma respiration s’était emballée.) Je ne lui ai jamais dit que c’était toi qui m’avais soignée.
Daemon plissa les yeux.
— Tu crois qu’il ne l’a pas deviné ?
Je grimaçai. Je ne savais pas quoi dire.
— Je suis désolée, murmurai-je.
Il tressaillit.
— Et toutes ces fois où tu étais couverte de bleus ? C’était lui, pas vrai ? Il te blessait pendant l’entraînement ? Et tu n’as jamais pensé que quelque chose pouvait clocher chez lui ? Putain, Kat ! Tu m’as menti ! Tu ne m’as pas fait confiance !
— Bien sûr que si…
— Arrête de mentir ! (Daemon n’était plus qu’à quelques centimètres de moi.) Ne me dis pas que tu me fais confiance alors qu’il est évident que ça n’a jamais été le cas.
Je ne pouvais rien répondre à ça.
Un éclat d’énergie le quitta et alla frapper un vieux chêne. Le tronc se fendit dans un grand bruit et s’effondra sur l’arbre voisin. Je sursautai en hoquetant de surprise.
— On aurait pu éviter ça. Pourquoi est-ce que tu ne m’as pas fait confiance ?
Sa voix se brisa. Ce son résonna en moi comme un coup de fouet garni d’épines.
Je regrettais de ne pas l’avoir fait. J’aurais dû placer ma confiance dans la seule personne qui en était digne. On m’avait trompée. Pire : je m’étais laissé faire. Des larmes coulaient le long de mes joues en une rivière de remords infinis.
Daemon prit une grande inspiration torturée en faisant mine d’avancer vers moi, mais il s’arrêta.
— Je t’aurais protégée.
Puis, dans un éclair rougeoyant, il disparut. Il me laissa seule dans la nuit glaciale avec mes choix, mes erreurs… et mon sentiment de culpabilité.








— On ne peut pas continuer comme ça. (Ma voix tremblait.) On…
— On s’aime, dit-il en se rapprochant. (Il posa les mains sur la table de chaque côté de mon corps.) Et avant que tu mettes ça sur le tapis, tu sais parfaitement qu’on était attirés l’un par l’autre avant même que je te guérisse. Tu ne peux pas prétendre le contraire.
Quand il se pencha en avant, son nez effleura ma joue. Un frisson me parcourut des pieds à la tête. Il pressa ses lèvres juste sous mon oreille.
— Il faut qu’on arrête de combattre nos désirs.
J’avais du mal à respirer. Je fermai les paupières tandis que ses doigts baissaient mon col roulé pour lui faciliter l’accès à mon pouls erratique.
— Ça ne sera pas facile, poursuivit-il. Ça ne l’était pas il y a trois mois et ça ne le sera pas dans trois autres.

— À cause des Luxens ?
Je basculai le front en arrière. Ses caresses envoyaient mes pensées en apesanteur. Il y avait quelque chose de magique dans les baisers qu’il déposait le long de ma gorge.
— Ils te renieront. Comme…
— Je sais. (Il lâcha mon pull et glissa la main contre ma nuque pour me presser contre lui.) J’ai réfléchi aux conséquences. Je n’ai pas arrêté d’y penser.
Une partie de moi avait toujours voulu l’entendre prononcer ces mots. C’était un secret que j’avais gardé au fond de mon cœur. Ce même cœur qui bondissait à présent dans ma poitrine. Je rouvris les yeux. Les siens luisaient.
— Tu n’aurais jamais dû t’inquiéter de ma sécurité. (Il se leva et se passa les deux mains dans les cheveux.) Tu sais très bien que je suis capable de me défendre. Je peux me débrouiller seul.
— Je le sais, lui dis-je. Mais je ne pouvais pas te mettre sciemment en danger. Tu comptes beaucoup trop pour moi.
Il se tourna vers moi, le regard soudain intense.
— Et qu’est-ce que ça signifie, au juste ?
— Je… (Je secouai la tête.) Ça n’a plus aucune importance.
— Pardon ? s’exclama-t-il. Tu as failli détruire ma famille, Kat. On a failli mourir tous les deux et ce n’est pas fini. Qui sait combien de temps il nous reste avant que la Défense débarque ? J’ai laissé cet enfoiré partir. Il se balade toujours. Et même si c’est horrible de ma part, j’espère qu’il obtiendra ce qu’il mérite avant qu’il puisse faire son rapport à quelqu’un.
Daemon jura.
— Tu m’as menti ! Est-ce que tu es en train de me dire que tu l’as fait parce que tu ressens quelque chose pour moi ?
Le rouge me monta aux joues. Pourquoi me forçait-il à faire ça ? Mes sentiments n’avaient pas la moindre importance.
— Daemon…
— Réponds-moi.
— Très bien ! (Je levai les mains au ciel.) Oui, j’ai des sentiments pour toi. Ce que tu as fait pour moi à Thanksgiving, ça m’a rendue… (Ma voix se brisa.) Ça m’a rendue heureuse. Tu m’as rendue heureuse. Oui, je tiens toujours à toi, OK ? J’ai des sentiments pour toi, mais je ne peux pas mettre des mots dessus parce que tout me paraît bien fade en comparaison. Je t’ai toujours désiré, même quand je te détestais. Je te voulais alors que tu me rendais dingue. Je sais que j’ai tout gâché. Pas seulement pour toi et moi. Pour Dee aussi.
Je m’étouffai sur un sanglot. Les mots s’échappaient de ma bouche les uns après les autres.
— Je n’ai encore jamais ressenti ça pour personne. Chaque fois que tu es près de moi, j’ai l’impression de tomber, de ne plus pouvoir respirer, je me sens vivante… je ne me contente pas de regarder ma vie passer. Personne ne me fait me sentir comme ça. (Les larmes me brûlaient les yeux tandis que je reculais. Ma poitrine se gonflait tellement vite qu’elle me faisait souffrir.) Ça n’a plus la moindre importance, de toute façon. Je sais que tu me détestes, maintenant. Je comprends. Je regrette seulement de ne pas pouvoir retourner en arrière pour remettre les choses en ordre ! Je…
Daemon apparut soudain devant moi et encadra mon visage de ses mains chaudes.
— Je ne t’ai jamais détestée.
Je clignai des yeux pour dissiper l’humidité qui s’y était accumulée.
— Mais…
— Et je ne te déteste pas plus aujourd’hui, Kat. (Il me regarda sans ciller.) Je suis en colère après toi, après moi-même. J’enrage. J’ai envie d’aller chercher Blake et de jouer aux Lego avec ses os. Mais tu sais à quoi j’ai pensé toute la journée d’hier ? La seule idée qui n’a pas quitté mon esprit, peu importe à quel point je t’en veux ?
— Non, murmurai-je.
— Que j’ai de la chance parce que la personne qui hante mes pensées, la personne qui représente beaucoup plus pour moi que je ne peux le supporter est toujours en vie. Elle est toujours là. Et c’est toi.



- Cookie? m'offra-t-il, tenant un cookie plein de pépites de chocolat.
Ventre bouleversé ou pas, il n'y avait aucun moyen de refuser ça.
- Bien sûr.
Ses lèvres inclinées vers le haut d'un côté, il se pencha vers moi, sa bouche a quelques centimètres des miennes.
- Viens le chercher.
" Viens le chercher"? Daemon place le cookie à moitié entre ces lèvres pleines, totalement irrésistibles.
Je reste bouche bée.
Ce cookie -ses lèvres- étaient là.
La chaleur déferle sur mes joues. Je pouvais sentir les yeux de tout le monde sur moi et Daemon ... mon Dieu, Daemon haussa les sourcils, il me provoque.
Dee bâilla.
- Je pense que je vais gerber.
Mortifié, je voulais ramper dans un trou. Qu'est-ce qu'il pense que je vais faire? Prendre le cookie de sa bouche comme tout droit sorti d'une version R-rated de Belle et le Clochard?
Daemon se leva et prit le cookie. Il y avait une lueur dans ses yeux, comme si il venait de gagner une bataille.
- Le temps est écoulé, Kitten "
Je le regardai.
Il cassa le biscuit en deux et me remet le plus gros morceau. Je le lui arracha, tentée de lui renvoyer la moitié dans le visage, mais il était ... il était plein de pépites de chocolat. Donc je l'ai mangé et j'ai adoré.



 

Tout l'air s'échappa de mes poumons et je la serrais encore plus fort contre moi. A cet instant, je compris que je brûlerai l'univers tout entier pour elle si je le devais. Je ferai n'importe quoi pour qu'elle soit en sécurité.
Tuer.
Soigner.
Mourir.
N'importe quoi.

Parce qu'elle était tout pour moi.






2 commentaires:

  1. j'ai bien aimé, mais ça reste très classique pour une romance paranormale YA, c'est dommage que ce ne soit pas un peu plus original (surtout que la plume de l'auteur est très agréable)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour totorosreviews
      Je suis d'accord, le "scénario" ne joue pas sur l'originalité mais le tout est très bien mené et j'ai eu du mal à lâcher la fin avant de tourner la dernière page. Il y a vraiment un p'tit truc qui m'a vraiment accrochée.

      Supprimer

Laissez vos commentaires