menu 2

gfMes dernières chroniques

samedi 23 juin 2018

Rebecca Blabla, la rentrée des classes de Marianne Barcilon


Sortie : 1er juin 2017
Éditeur : Lito
Collection : Rebecca Blabla
Nombre de pages : 24 pages

 
Rebecca Blabla n' a pas la langue dans sa poche.
Et blablabli, et blablabla, du matin au soir et du soir au matin. Et c'est ainsi qu en faisant ses premiers pas à l'école, elle va emmener avec elle toute sa fantaisie pour égayer les journées de ses nouveaux amis et de sa maîtresse.
Dans La rentrée des classes, Rebecca Blabla vit son premier jour d'école. Un peu anxieuse, elle se fait des idées sur l'idée avant de découvrir une maîtresse très douce, la composition de la classe et ses nouveaux copains aussi gentils les uns que les autres.



Marianne Barcillon est illustratrice française de livres pour la jeunesse. Elle est née à Paris le 23 décembre 1969.
Diplômée des Beaux-Arts de Cergy Pontoise et de Bordeaux, elle a aussi étudié le dessin animé à l’École des Métiers de l’image à Paris.
Elle a réalisé des effets spéciaux pour le cinéma et la publicité durant cinq ans. Elle a illustré de nombreux livres pour enfants notamment ceux de Christine Naumann-Villemin ou Émilie de Turkheim.
Mère de deux enfants, Marianne vit à Paris.

son site : http://www.mariannebarcilon.com/



Je suis fan de Marianne Barcilon. C'est une illustratrice française de grand talent et elle a un coup de crayon que j'adore. Je possède d'ailleurs beaucoup d'albums d'elle.

Ma fille de 9 ans a été la première à le lire. Elle s'est jetée dessus mais son premier jugement a été assez sévère. « Y'a pas d'histoire ».
Je trouvais son avis assez dur et comme le livre se destine à un public assez jeune, j'ai expliqué ainsi son opinion.

Le livre se destine à un public de jeunes lecteurs. C'est le cas de ma seconde fille qui finit son année de CP. Elle était donc très fière de lire « seule » ce livre.
Je dois dire que le texte est adapté à cette tranche d'âge. Il a été très agréable à lire pour elle, notamment à cause de la police scripte qui a rendu sa lecture plus simple.
Elle lisait et moi j'écoutais tout en prenant plaisir à regarder les magnifiques illustrations de Marianne Barcilon. J'ai beaucoup aimé au tout début. J'avais adoré Élinor n'aime pas l'école de la même auteure. Le thème est similaire : l'appréhension de la rentrée des classes par les enfants. Je trouvais que le personnage de Rebecca était encore plus sympathique... Les première pages sont vraiment amusantes. Notamment celles où Rebecca s'imagine sa maîtresse. L'espièglerie et la malice de l'illustratrice donne lieu à des portraits double page vraiment marrants.

Après je dois avouer que je rejoints l'avis de ma fille aînée en étant peut-être un peu moins dur mais l'histoire ne vaut pas la qualité de l'illustration. L'histoire a eu du mal à me captiver. Il manque d'un enjeu et d'un dénouement.

Mon avis cependant n'est pas celui de ma plus jeune lectrice qui a trouvé le texte « super ». Je pense que cela tient justement à l'accessibilité du texte. Pour une fois, elle a lu seule un texte qu'elle a même compris sans l'aide d'un adulte.

Bref, le livre plaira sans doute aux plus jeunes mais même si j'adore le travail de l'illustratrice, je ne pense pas qu'il puisse créer l'adhésion au-delà de cette tranche d'âge .

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires