menu 2

gfMes dernières chroniques

mardi 1 septembre 2015

Wild Seasons, Tome 1 : Sweet Filthy Boy de Christina Lauren




 Les coups d'un soir sont censés être avec quelqu'un de commode, ou de diablement persuasif, ou de regrettable. Ils ne sont pas censés être avec quelqu'un comme lui.






"Les coups d'un soir sont censés être avec quelqu'un de commode, ou de diablement persuasif, ou de regrettable. Ils ne sont pas censés être avec quelqu'un comme lui.

Mais après un weekend complètement décadent à Vegas pour célébrer la remise de son diplôme - et terrifiée du chemin futur qu'elle sait être un échappatoire - Mia Holland prend la décision la plus folle de toute sa vie : suivre Ansel Guillaume - sa liaison d'un soir, à la fois doux et immonde - en France pour l'été et juste... jouer.

Lorsque les sentiments commencent à se développer derrière les rôles qu'ils ont endossés, et que leurs aventures temporaires commencent à paraître réelles, Mia devra décider si elle appartient à la vie qu'elle a laissée derrière elle car tout allait mal, ou à cette étrange nouvelle vie qui semble si loin de tout." 


 Not Porn
 (Traduction forum BdP)

 

Cliquez sur la couverture 
pour lire les autres chroniques de la série.




http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/02/wild-seasons-tome-1-sweet-filthy-boy-de.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2015/05/wild-seasons-tome-2-dirty-rowdy-thing.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2015/08/wild-seasons-tome-3-dark-wild-night-de.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2015/11/wild-seasons-tome-4-wicked-sexy-liar.html








- Lecture finie -

Sweet Filthy Boy, est le premier tome de la nouvelle série du duo d'auteures Christina Lauren. Elle comptera à priori 4 tomes. Le troisième tome sort en VO en septembre et pour nous en octobre. Chapeau bas d'ailleurs aux éditions Hugo romance qui le publie dans la foulée.


On a un trio de copines : Mia, Harlow et Lola qui fêtent la fin de la fac. Elles font une virée à Las Vegas où elles rencontrent un autre trio de beaux gosses : Ansel, Finn et Oliver qui ont eu la même idée qu'elles.

Après une nuit arrosée Mia, la timide se retrouve mariée à Ansel le beau français. Les copines se sont pas en reste et se retrouvent dans le même état matrimonial. Harlow avec Finn et Lola avec Oliver.


Le point de départ est un invraisemblable mais bon...

c'est Christina Lauren.


Le premier tome porte sur Mia. Une ancienne danseuse qui a vu son avenir basculé le jour où elle a eu un grave accident. Cela lui a ôté beaucoup de confiance en elle . Chose dont elle ne regorgeait pas forcément. Elle tombe sous le charme du pétillant français qui prend tout sous forme de jeu. Sa joie de vivre lui permet de s'ouvrir. L'alcool lui permet d'être celle qu'elle a toujours voulu être. Grâce à Ansel, elle se révèle. Tout ça c'est le temps d'une soirée magique mais arrive le matin....



La romance est l'histoire d'un coup de foudre qui va se confronter à la réalité...

J'ai beaucoup aimé malgré une certaine stagnation au milieu du livre. Cela dit c'est un rythme qui suit celui du couple. C'est le temps qu'il faut pour qu'ils se découvrent et tombent VRAIMENT amoureux. Le dernier quart s'emballe au niveau de l'intrigue et récupère tout le manque de tension.

Les personnages sont vraiment attachants. Chrsitina Lauren propose un couple qui se ressemblent beaucoup. 

 

Mia c'est une jeune femme « gentille », timide, en manque de confiance mais qui donne beaucoup. Ansel c'est « l'anti bad boy ». C'est aussi un « gentil ». Le gentil qui se sacrifie pour faire plaisir à son entourage comme Mia. Ils ne sont pas identiques mais on est loin du cliché « ce sont les contraires qui s'attirent ».


Bref



Un très bon premier tome. La gallérie de personnages est mise en place. Le premier tome propose une romance originale et sensuelle comme savent nous en proposer ce duo d'auteures qui se renouvellent encore une fois pour mon plus grand plaisir.






Je me sens ravagée et adorée. Toute molle, je glisse dans le lit. Sa peur, son amour et sa panique me submergent, je laisse enfin mes larmes couler. Nous sommes tous les deux sûrs d’une chose : je vais m’en aller.

Il chuchote dans mon oreille d’une voix si tremblante que j’ai du mal à la reconnaître :

– As-tu déjà eu l’impression que ton cœur se tord dans ta poitrine parce que quelqu’un le tient très fort dans sa main ?

– Oui.

Je ferme les yeux pour ne pas le voir aussi triste.

– Mia ? Mia. Je suis tellement désolé.

– Je sais.

– Dis-moi que tu… tiens encore à moi.

Impossible. Ma colère m’en empêche. Au lieu d’attendre ma réponse, il m’embrasse l’oreille, l’épaule, murmure dans mon cou des mots que je ne comprends pas.

Lentement, nous reprenons notre souffle et il m’embrasse. Si longtemps. C’est la seule manière que j’ai trouvée de lui dire que je l’aime tout en lui disant aussi au revoir.






Les rares moments où nous ne nous embrassons pas, où nous ne nous caressons pas, je crains que le climat détendu qui règne entre nous s’évapore, qu’il se dirige vers son bureau et me laisse me coucher toute seule.

Mais ce soir, nous nous regardons dans la lumière pâle de la cuisine et notre alchimie semble ravivée. L’ambiance est électrique. Ce que nous vivons est bien réel.

Ansel se gratte la joue.

–  Tu es la plus belle femme que j’aie jamais vue.

J’ai des papillons dans le ventre.

– Je ne suis pas sûre que…

– Reste, m’interrompt-il dans un murmure. Je ne peux pas supporter de te laisser partir. Quand je pense au jour où tu partiras… je deviens fou.

Je ferme les yeux. C’est ce que je voulais qu’il me dise et ce que je craignais d’entendre. Je me mords les lèvres, ravale mon sourire.