menu 2

gfMes dernières chroniques

dimanche 20 septembre 2015

After Saison 4 : After We Rise d'Anna Todd



Avant, personne n'aurait osé les déchirer...






Young Couple Kissing StyleGrâce à Zed, Tessa échappe au pire et soulagée, elle peut commencer une nouvelle vie indépendante à Seattle. Hardin se rapproche de plus en plus de Richard, le père de Tessa, jusqu'à l'héberger dans leur ancien appartement pour l'aider à s'en sortir ! L'occasion parfaite pour prouver qu'il a changé et que, peut-être, il peut devenir quelqu'un de bien. Ou est-ce une manipulation de plus à son actif ? Reste-t-il un espoir pour Tessa et son incorrigible bad&loveboy ? Les nuits entre les deux amants sont plus passionnées que jamais, et Tessa se jette à corps perdu dans cette liaison tumultueuse. Pourtant son entourage semble croire que sa relation avec Hardin va la plonger dans une spirale destructrice dont elle ne pourra sortir indemne. Grâce au soutien de Landon, elle va mener sans doute l'un de ses plus durs combats pour sauver son couple. C'est sans compter sur un cruel coup du destin qui va faire ressortir les pires démons d'Hardin... Tessa arrivera-t-elle à chasser les ténèbres dans l'esprit torturé de son homme ? 

 
Cliquez sur la couverture
pour lire les autres chroniques de la série. 
http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/11/after-anna-todd.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2015/01/after-saison-2-after-we-collided-anna.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2015/02/after-saison-3-after-we-fell-danna-todd.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2015/03/after-saison-4-after-we-rise-danna-todd.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2015/03/after-saison-5-after-ever-happy-danna.html





- Lecture finie -



J'ai franchement hâte de connaître le dénouement de cette série. Anna Todd arrive vraiment à finir ses livres de manière des plus rageantes. J'hésite à me ruer sur le 5ème opus.



Alors pour ceux qui n'ont pas lu la série, attention car je risque de divulguer des détails qui gâcheraient votre lecture. Pour les autres et bien disons qu’après avoir quitté notre couple après une énième crise, on retrouve Tessa à Seattle où elle commence une nouvelle vie sans Hardin. Enfin, ça c'est sur le papier car ces deux-là ont du mal à vivre ensemble mais encore plus de mal à vivre l'un sans l'autre.

Alors c'est toujours écrit avec cette plume que j'apprécie beaucoup mais il ne se pas grand chose dans le premier tiers du livre. Il y a toujours ces mêmes ressors qui empêchent le couple de connaître la sérénité.

Ce n'est pas mauvais mais j'ai beaucoup plus apprécié la deuxième partie du livre. On en enchaîne des rebondissements toujours plus cocasses jusqu'à celui de la fin....



Chose notable pour moi...je trouve Hardin de moins en moins antipathique.. On arrive mieux à comprendre son fonctionnement destructeur et il assume plus les sentiments qu'il porte à Tessa et on le sent moins égoïste et centré sur lui-même. On sent vraiment l'impacte de sa relation avec Tessa. Elle le rend meilleur et plus agréable (pour le lecteur).



Leur histoire est moins destructrice et évolue vers quelque chose de plus sain.



- Bref -



Un bon 4ème tome qui me laisse complètement frustrée avec le mot fin.

 





– Je ne parlais pas dans ce sens-là. Si tu avais déjà été avec quelqu’un d’autre, je ne serais pas là avec toi en ce moment.

Je rejette la tête en arrière pour le regarder.

– Excuse-moi ?

– Tu m’as très bien entendu.

Il embrasse la courbe de mon épaule.

– Ce n’est pas très gentil de me dire ça.

Je suis habituée au fait qu’Hardin me parle sans retenue, mais ces mots me surprennent. Il ne peut pas penser ce qu’il dit.

– Je n’ai jamais prétendu être gentil.

Je change de position sur ses genoux en ignorant le gémissement qui vient du fond de sa gorge.

– Tu es sérieux ?

– Très.

– Donc, tu es en train de me dire que si je n’avais pas été vierge, tu ne serais pas sorti avec moi ?

Ce n’est pas exactement le genre de sujet dont nous avons l’habitude de parler, et je suis nerveuse à l’idée de découvrir où tout ça va nous mener.

Ses yeux se rétrécissent, il étudie l’expression de mon visage.

– C’est exactement ce que je suis en train de te dire. De toute manière, si tu te souviens bien, je ne voulais pas vraiment sortir avec toi.

Il sourit, mais je fronce les sourcils. Je pose mes pieds sur le plancher pour descendre de ses genoux, mais il me retient.

– Arrête de bouder.

Il essaie de presser ses lèvres contre les miennes, mais je détourne vivement la tête.

Je le regarde intensément.

– Dans ce cas, peut-être bien que tu n’aurais jamais dû sortir avec moi.

Je me sens totalement à fleur de peau et blessée.

– Peut-être que tu aurais mieux fait de casser après avoir gagné ton pari.

Je fixe ses yeux verts, attendant une explosion. Mais elle ne vient pas. Il éclate de rire, emplissant la pièce de mon son préféré.

– Ne fais pas l’enfant !

Il emprisonne mes poignets dans sa main pour m’empêcher de me glisser hors de ses genoux.

– Le fait de ne pas avoir voulu sortir avec toi au début de notre relation ne veut pas dire que je ne sois pas heureux de sortir avec toi aujourd’hui.


– Ce n’est quand même pas une gentille chose à dire. Et tu viens de m’affirmer que tu ne serais pas avec moi si j’avais déjà connu un autre homme. Donc si j’avais couché avec Noah avant de te rencontrer, tu ne serais pas sorti avec moi ?

Il tressaille à ces mots.

– Non, je ne l’aurais pas fait. Nous ne serions pas dans cette… situation… si tu n’avais pas été vierge.

Il fait attention à ses mots, à présent. Bien.

Il se met sur moi et plaque mes poignets au-dessus de ma tête d’une seule main, m’écartant les cuisses de ses genoux.

– Je n’aurais pas supporté le fait que tu aies été touchée par un autre homme. Je sais que ça semble fou, mais c’est la foutue vérité, que tu veuilles l’entendre ou pas.

Je sens sur mon visage son souffle chaud exhalé par saccades.

L’espace d’un instant, j’oublie pourquoi je lui en veux tellement. Il a été honnête, je dois au moins lui accorder ça, mais c’est un deux poids deux mesures particulièrement désagréable qu’il me décrit là.

– Si tu le dis.

Il bouge les hanches, pressant entre mes cuisses son corps uniquement vêtu d’un boxer.

– Arrête d’être aussi ridicule, tu sais comment je suis.

Je me sens si vulnérable en cet instant, et son comportement de mâle dominant m’excite plus que de raison.

Il continue.

– Et tu sais très bien que tu m’as fait vivre de nouvelles expériences. Je n’ai jamais aimé personne. Pas plus une fille que ma famille…

Ses yeux s’embrument afin de plonger dans ce que je devine être de pénibles souvenirs, mais il revient très vite à l’instant présent et se focalise de nouveau sur moi.

– Et je n’ai jamais vécu avec qui que ce soit. Je n’en ai jamais eu rien à foutre de perdre quelqu’un, avant toi. Mais si je te perdais, je n’y survivrais pas. C’est une nouvelle expérience pour moi.

Ses lèvres frôlent presque les miennes.

– Est-ce que ça te suffit comme « nouvelle expérience » ?


 






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires