menu 2

gfMes dernières chroniques

mardi 29 octobre 2019

The Truth About, Tome 1 : The Truth About Will de Lorène Mannarini


 

Quand sa meilleure amie veut lui présenter son fiancé, Alicia est loin de se douter que cette rencontre va la transporter près de douze ans en arrière, dans les bras du garçon qui lui a jadis brisé le cœur.
Et s'il n'y avait que ça !
Cette idylle lui a absolument TOUT pris... sa famille, son avenir, son amour-propre...
Sous le joug de profondes blessures et de pertes déchirantes, elle ne comprend pas pourquoi son coeur fait des galipettes dès qu'il est à proximité.
Entre l'amour et la haine, il n'y a qu'un pas, dit-on. Et il fut une époque où William Travis était son monde...
Dépassée par des sentiments à double tranchant, Alicia va devoir tourner le dos au passé pour envisager l'avenir sous un nouveau jour.
Avec ou sans Will.
Jusqu'à apprendre à ses dépens que toute vérité n'est pas forcément bonne à entendre.



Depuis sa plus tendre enfance, Lorène est une solitaire dévouée aux romans qu'elle dévore. Des classiques aux populaires, son éventail de lecture est infini et hétéroclite. Elle admire notamment Stephen King, qui a le don de l'emporter, peu importe le titre du livre, mais aussi Jane Austen, Emily Brontë, Elisia Blade et Teri Wilson...
Aujourd'hui, elle s'accroche aux mots comme à une bouée de sauvetage. Pas seulement parce qu'elle vit sur l'île de Tahiti en plein océan Pacifique, mais surtout parce qu'ils sont plaisir, gourmandise et envolées lyriques. A son sens, rien n'est plus épanouissant, si ce n'est la myriade d'émotions qui en résulte.



Une lecture très déroutante.

La romance commence de manière assez classique. Alicia a eu un grand amour : Will. Adolescents, ils ont vécu une folle histoire qui s'est finie de manière dramatique.

Alicia porte encore de profondes blessures. Elle a aimé un homme qui l'a détruite. Alors quand elle le retrouve, elle se retrouve à plonger de nouveau dans les pires tourments.

Le postulat de départ est assez classique mais il marche très bien. L'écriture est fluide et les personnages sont très attachants. La narration nous permet d'avoir le point d'Alicia mais aussi de Will.

Je suis très vite rentrée dedans et j'ai beaucoup aimé sauf que la solide situation de départ laisse place petit à petit à des invraisemblances qui s'accumulent tout au long du récit pour devenir franchement incompréhensibles.

C'est dommage car l'histoire de départ était simple et elle tenait la route mais tout se complique...Ainsi Alicia qui n'avait d'yeux que pour Will, LE seul homme de sa vie se met à mettre sur le même statut un ancien amant...On a un triangle amoureux et il s'agit d'un vrai triangle amoureux. Alicia tourne sa veste et se détourne de Will à la moitié du roman...

Pourquoi pas...sauf que Jeff, le nouvel homme, aime Alicia mais traîne des tonnes de casseroles et on se retrouve plongé dans l'histoire de ce personnage sorti d'on ne sait où.

Mais attention Alicia, la girouette n'est pas très sûre d'accepter totalement Jeff.

Bref, je me suis perdue dans cette romance où la ligne directrice m'a semblé brouillonne. Une romance est à mon sens une histoire d'amour, avant tout.

(Re)Bref, une romance qui avait très bien démarré mais qui a pris des chemins qui m'ont déplu par la suite.



Tout va bien ma chérie ? m’arrête-t-elle. Tu as l'air... contrariée ?
J'ai revu Will, lui confié-je, presque à mi-voix.
Ton Will ? insiste-t-elle avec un air indigné proche du « Pourquoi ne me l’as-tu pas dit plus tôt ?».
Ouais, approuvé-je dans une grimace. Leen épouse son frère, expliqué-je d’un ton affligé.
Elle écarquille les yeux, et pose une main attendrie sur la mienne. Mon Dieu, je m’attends au pire ! Ce qu’il y a à savoir sur Cecelia, c’est que malgré l’échec de son propre mariage, elle croit dur comme fer aux contes de fées : le prince sur son blanc destrier qui vient épouser sa princesse pour faire d’elle une reine. Sauf que… Will n’est pas un prince, mais un démon caché sous des traits angéliques.
Tu plaisantes ? demande-t-elle, intriguée autant qu’excitée, les yeux brillants.
Non, pas le moins du monde.
Alicia... sérieusement... combien de chances y avait-il que vous vous recroisiez un jour ?
Cecelia, grincé-je, fatiguée de devoir lutter pour haïr ce mec. Je ne veux pas faire des statistiques, pour la simple et bonne raison que je m'en fous. Will est un poids mort attaché à mes chevilles, et tu ne sais pas à quel point j'essaie d'en convaincre mon cœur.
Je connais et redoute le fond de sa pensée, surtout parce que je sais qu’elle me dira ce qui la tracasse. Et cela même si je n’ai pas envie de l’entendre. Cecelia est une indécrottable romantique dont l’optimisme est sans frontière. Peu importe les arguments que vous mettrez en avant, son esprit romanesque chevronné trouvera toujours une parade.
Voyons Alicia, tente-t-elle de me faire entendre raison. Si l'on considère qu'il était tout à fait envisageable qu'il s'établisse à New York, qui est une mégapole vraiment influente, mais pas la seule, on est d'accord ? Combien y avait-il de chances que tu tombes sur lui ? Bon sang, Alicia, il y a plus de huit millions d'habitants dans cette ville !
Où veux-tu en venir ? trépigné-je.
Peut-être que toi et ton Arès êtes finalement destinés l'un à l'autre...
Tu n’es pas sérieuse !
Je sais que tu as souffert. Mais je crois sincèrement qu'il y a, quelque part dans ce vaste monde, des personnes qui sont faites l'une pour l'autre. Certaines ont la chance de se trouver.
Pff... Je n’ai pas envie d’entendre ce genre de discours dénués d’intérêt, surtout avec le passé qui est le nôtre. Qui pourrait croire que William Travis est mon âme sœur ? Il est tout au plus un pan de ma vie qui aura mal tourné, une expérience douloureuse qui m’a fait grandir plus vite que de raison, un champ de mines que j’ai traversé sans encombre, si on excepte mon cœur en lambeaux et la perte de mon père.
Réfléchis un peu, poursuit-elle, exaltée. Si votre relation a mal tourné, c'est exclusivement dû à des circonstances extérieures... Je pense sincèrement que tu devrais te demander ce que lui ressent pour toi, Alicia. La force de ton amour était tellement grande. Et si c'était réciproque ? Y as-tu seulement réfléchi ?
Elle continue d'essayer de me convaincre que Will est une moitié de ma propre étoile, que je dois nous donner une chance. Je l'écoute d'une oreille distraite. Après tout, je n'ai pas envie de remuer le passé. J'aurais voulu ne jamais le revoir, lui ou un autre membre de sa famille. Et aujourd’hui, chacune de nos rencontres est aussi attendue que redoutée.



2 commentaires:

  1. Le résumé était prometteur, mais les triangles amoureux ont tendance à m'irriter, et je pense que celui-ci me déplaira; je passe donc mon chemin. Merci pour ton avis !

    RépondreSupprimer
  2. Coucou. Si tu n'aimes pas les triangles amoureux, je ne pense pas que le livre te plaira, en effet. L'héroïne est une girouette qui fait les deux hommes de son inconstance.

    RépondreSupprimer

Laissez vos commentaires