menu 2

gfMes dernières chroniques

mercredi 10 juillet 2019

Les Rapaces, Tome 1 : Le Faucon de Pierrette Lavallée



  
Falcon est le chef d’une bande d’amis : les Rapaces ; comme tout « gang » qui se respecte, ils ont leurs lois, leurs crédos, leur devise... Ce qu’ils aiment par-dessus tout : emmerder les autres.
C’est pour cette raison qu’ils organisent le braquage de la banque du père de Falcon, mais tout ne se passe pas comme prévu et une jeune femme, Mina, est prise en otage. Toutefois, ce que le reste de la bande ignore, c’est que Falcon et Mina ne sont pas des étrangers l’un pour l’autre...
Humiliée, blessée, aussi bien physiquement que mentalement, Mina devra affronter la situation, tout en sachant qu’elle risque de tout perdre, y compris son âme, mais aussi... son cœur.








Née en 1972, Pierrette Lavallée avait une douzaine d’années environ lorsqu’elle a écrit sa première nouvelle avec l’aide de sa grand-mère.
Depuis, elle a continué, mélangeant tous les styles : poèmes, contes pour enfants, roman pour adolescents, mais pour son propre plaisir et celui de sa famille. Jusqu’à ce que ses enfants se liguent avec sa sœur et une amie pour qu’elle tente sa chance auprès des maisons d’édition.
Elle écrit tout d’abord une nouvelle érotique pour un concours organisé par les éditions Edilivre. Première expérience concluante car sa nouvelle est publiée dans un recueil paru le 30 août 2013.
Puis ce sont les Éditions Artalys qui lui donnent sa chance en publiant la nouvelle "Amour satyrique", suivie par "Amour calorifique".
Elle publie maintenant aux éditions Sharon Kena.
page Facebook: https://www.facebook.com/pierrettelavalleeauteur/ son blog: http://pierrettelavallee.eklablog.com/ 

 

Lecture finie

L'histoire avait de quoi me plaire mais la vulgarité des scènes qui jalonne ce livre m'a blasée.


C'est d'autant plus dommage que j'avais accroché au postulat de départ : une romance au sein d'un casse de banque.
Mina et Falcon aurait pu générer une belle romance. Malheureusement, elle s'inscrit dans un genre particulier : la dark romance - que je n'ai pas forcément retrouvé ceci dit en passant.
Certes, je suis novice dans le genre mais il me semble qu'il y a un amalgame entre vulgarité et dark romance.

Ainsi Mina, l'héroïne est une jeune fille qui lutte dans la vie pour s'en sortir. Celle-ci est très dure. A son travail, elle tombe sous le charme d'un client qui semble nourrir la même attirance. Falcon est né avec une cuillère en argent dans la bouche. Il m'a semblé être un fils à papa ingrat qui décide avec sa bande de potes de braquer la banque de son géniteur.
Sauf que par un concours de circonstances (très heureux) Mina est prise en otage. Falcon se retrouve entre deux feux et fait croire à tous qu'il ne connaît pas la jeune femme.

La bande de potes est « particulière » est très peut attachante. La plupart d'entre eux décident d'humilier et de profiter de la jeune femme sans que Falcon la défende...

Elle est de plus humiliée et insultée parce qu'elle est ronde. Cela a donné a donné des scènes d'une vulgarité qui m'a gênée.
Je n'ai pas accroché au style et à l'univers. J'ai eu l'impression de lire l'histoire de jeunes délinquants qui prendrait leur pied en martyrisant une femme kidnappée. Car , oui, ici, il n'y a pas de héros...

J'ai eu beau chercher, je n'ai pas compris ce que se trouvait Mina et Falcon. Pire que tout, face à la lâcheté et l'ignominie du personnage principal, je n'ai pas compris comment la romance pouvait être crédible et ne pas tendre vers le glauque.

Bref, une histoire qui a hérissé la femme en moi.

Une romance particulière qui ne plaira pas à tout le monde. Malheureusement, cela a été mon cas....


Falcon
«…
Je te le déconseille ! grondé-je.
Et pourquoi ?
Parce que je n’ai aucun problème à faire preuve de violence envers une femme, surtout si elle me défie. Et que si tu joins le geste à la parole, tu lécheras ta salive jusqu’à ce que je sois nettoyé, est-ce clair ?
Alors, fiche-moi la paix, me supplie-t-elle. Je ne t’ai rien demandé, je me contente de faire mon job. Jusqu’à présent, nous avions une relation saine de serveuse à client. Tu venais, tu commandais, je te servais et tu m’ignorais…
Elle a raison, mais tout a changé au moment où ce type est entré. Elle m’a fait basculer dans la folie en m’ignorant à mon arrivée alors que je n’avais d’yeux que pour elle. Je ressens une telle… jalousie, que je la lâche uniquement pour écarter les pans de son chemisier d’un geste brusque.
Je te veux, grondé-je en la fixant tandis qu’elle tente de protéger sa poitrine de mon regard.
Et moi, mon souhait est d’être riche et belle, mais on n’a pas tout ce qu’on désire dans la vie, me rétorque-t-elle en criant.
...»



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires