menu 2

gfMes dernières chroniques

samedi 7 juillet 2018

Les fantômes de Maiden Lane, Tome 11 : L'amour de tous les dangers d' Elizabeth Hoyt





Hugh Fitzroy, duc de Kyle, a été chargé par le roi d’anéantir les Seigneurs du Chaos, société secrète constituée d’aristocrates dépravés. Victime d’une tentative d’assassinat, il est sauvé in extremis par un Arlequin masqué jailli de nulle part. Le célèbre Fantôme de St. Giles ! Stupéfait, Hugh réalise alors qu’il s’agit d’une femme... qui a le culot de lui voler un baiser avant de s’enfuir par les toits ! Dès lors, il va poursuivre sa mission, fasciné par cette intrépide justicière dont la route ne cesse de croiser la sienne et qu’il rêve de dépouiller de ses oripeaux masculins… 




 


Elle étudie l'anthropologie à l'Université du Wisconsin où elle a rencontré son mari, archéologue. Elle est l'auteur de la série Les trois princes, qui a été très remarquée par des milliers de lectrices dans le monde, et de La légende des quatre soldats.



  Cliquez sur la couverture

pour lire les autres chroniques de la série. 
http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/07/les-fantomes-de-maiden-lane-1-troubles.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/07/les-fantomes-de-maiden-lane-tome-2.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2012/07/les-fantomes-de-maiden-lane-tome-3.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/07/les-fantomes-de-maiden-lane-tome-4.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/07/les-fantomes-de-maiden-lane-tome-5-le.html
http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/01/les-fantomes-de-maiden-lane-tome-6-le.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2015/03/les-fantomes-de-maiden-lane-tome-7-cher.html
http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2015/11/les-fantomes-de-maiden-lane-tome-8.html
http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2016/01/les-fantomes-de-maiden-lane-tome-9-le.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2016/12/les-fantomes-de-maiden-lane-tome-10-le.html



 ;

 
Une série qui reprend du poil de la bête. J'avais peu apprécié les 2 tomes précédents mais je dois avouer que j'ai passé un très bon moment ici.
D'abord on a des vrais personnages de romance. Ainsi Raph qui vit du mauvais côté de la barrière est une jeune femme. C'est également le nouveau fantôme !
Les rôles sont inversés et d'ailleurs le roman commence par le sauvetage du héros. Alors attention, on parle d'un duc des plus virils mais la situation propose une alternative à la série des plus intéressantes. D'autant qu'il se noue entre ces deux-là une relation forte mais tellement atypique que personne ne pourrait la qualifier aisément en commençant par eux-mêmes.
J'aime beaucoup cette originalité dans les rapports qui met le lecteur dans le flou tout comme le sont les personnages. Une fille des bas fonds déguisés en garçon et un duc : c'est assurément impossible...

Comme toujours, on a des vraiment méchants campés ici par une société secrète des plus cruelles. Nos deux tourtereaux vont s'échiner à faire chuter ce néfaste organisme où de nombreux nobles se livrent à la dépravation !

Comme je vous le disais, il y a un regain d'intérêt pour cette série qui commençait à me lasser. J'ai trouvé qu'elle n'avait pas le même brio dans la construction du récit que les premiers tomes. Il y a notamment beaucoup trop de facilités dans la construction du récit. C'est pour cela que je ne parlerai pas de coup de cœur mais j'ai passé un très bon moment et la fin m'a juste donné envie de découvrir le mystérieux Raphaël, héros du tome 2 sorti, il y a peu.

Bref, une très bonne romance historique qui relance cette série !



Alf était médusée. Elle n'avait pas imaginé une seconde que lady Jordan puisse être promise à Kyle. Elle les observa une seconde, lui si grand et si viril, lady Jordan si délicate dans sa jolie robe rose.
Elle fut obligée de baisser la tête pour cacher son expression, car elle savait que la jalousie s'y lisait. Ces deux-là étaient comme deux moitiés qui composaient un tout.
Ils allaient parfaitement ensemble.
Ce constat l'emplissait d'amertume et lui piquait les yeux. En comparaison, elle n'était rien. Juste une gueuse de St Giles sans éducation, sans élégance, et qui ne savait même pas comment flirter avec un homme.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires