menu 2

gfMes dernières chroniques

Le Sabre et Le Pinceau - Michèle Rosaux


  L'Histoire regorge de héros en tous genres et le XVIIIe siècle n'y fait pas exception. Il est cependant un pan de cette époque sur lequel les historiens ne se sont guère attardés : celui des grandes passions amoureuses entre personnes du même sexe...
 






Avec Le Sabre et le Pinceau, plongez au cœur du XVIIIe siècle, à l’époque de la Révolution française. Revivez l'épopée de ses valeureux corsaires qui, de leur sabre, marquèrent la légende. Découvrez des îles aux parfums exotiques ayant pour nom Frégate, Bourbon ou encore Maurice. Partagez l’effroyable quotidien des prisonniers français sur les pontons de la mort. Embarquez à bord d’un trois-mâts pour une chasse au trésor pleine de rebondissements en compagnie du Capitaine Gallian. De sa rencontre avec Alix Dorapien est né le plus beau sentiment qui soit. Mais les obstacles sont nombreux et surgissent parfois là où on s’y attend le moins. 
 



Tout d'abord un grand merci à Michèle Rosaux pour m'avoir offert son nouveau livre.
J'avais lu, il y a quelques mois un autre livre de cette auteure, la mauvaise graine qui était également une « romance » M/M mais TOTALEMENT différente.
J'ai redécouvert Michèle Rosaux avec ce récit de cap et d'épées. Le sabre et le pinceau est avant tout un récit de marins et d'aventures très typiques du 18ème siècle. C'est à dire qu'il y a énormément d'actions et de fraternité entre les marins.
Certes c'est l'histoire de Tristan le marin et d'Alix le peintre mais leur romance n'est pas ce qui domine dans le récit. C'est l'aventure...La romance s'impose petit à petit dans le récit.
On voyage au quatre coins du monde. L'auteur nous donne une multitude d'informations sur le contexte historique. Ça crédibilise énormément son histoire. D'ailleurs le prologue parle de tous ces grands personnages dont l'histoire aura tu l'homosexualité. C'est certainement un souhait que de proposer un récit aussi vraissemblable.
Tristan cache un lourd secret a son équipage. Un équipage qui ne pourrait que le marginaliser s'il venait être découvert et pourtant...
On est toujours dans cet entre deux. Une fiction qui empreinte à la véracité historique.

Bref

Une romance M/M de cap et d'épée qui fera voyager sur toutes les mers !




— Que s’est-il passé ? demanda l’autre prisonnier.
— Gallian a remporté la bataille ! Il est même parvenu à capturer l’amiral anglais qui était à bord !
— Dans quel but ?
— Pour effectuer un échange en mer, pardi !
— Ce doit être quelqu’un de sacrément important pour lui.
Alix tenta de s’asseoir, mais sa tête tournait tellement qu’il dut s’y reprendre à deux fois. Comment est-ce possible ?se demanda-t-il. Tristan est mort. Il n’aurait jamais pu survivre à tous les coups qu’il a reçus. Il doit s’agir d’un autre Gallian. Peut-être un membre de sa famille ?
— Tristan Gallian est devenu la terreur de l’Océan Indien, poursuivait le prisonnier. Les Anglais ont mis sa tête à prix pour cent cinquante mille livres !
Cette fois, plus aucun doute n’est possible. Un corsaire sévissant dans l’Océan Indien sous le nom de Tristan Gallian, ce ne pouvait être que lui. Mon Dieu ! Comment a-t-il fait pour en réchapper ? Et cette histoire d’amiral capturé, ce pourrait-il que… ce soit pour moi ? Non, ce n’est pas possible. Je ne vaux pas un officier. D’un autre côté, si les Anglais le considèrent comme « la terreur de l’Océan Indien », ils ont très bien pu exiger de lui une plus grosse rançon. Je n’arrive pas à y croire ! Il a failli perdre la vie en tentant de me sauver et voilà qu’à présent, il capture un amiral en échange de ma liberté. Quel homme se sacrifierait ainsi, si ce n’est par amour ?
Je vais le revoir. Je dois juste patienter jusqu’à son retour. « La patience est une arme redoutable, » lui avait dit un jour le professeur.
— Je t’attendrai, mon amour, murmura-t-il en se laissant choir sur sa couverture en lambeaux. Car je t’aime. De tout mon cœur, de toute mon âme. Puisse cet amour m’insuffler l’énergie nécessaire pour survivre.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Laissez vos commentaires