menu 2

gfMes dernières chroniques

samedi 31 octobre 2015

Stripped, Tome 1 - Jasinda Wilder



Vous vous demandez
comment je me suis mise dans cette situation ?








 : Vous vous demandez comment je me suis mise dans cette situation ? C'est simple: Le désespoir. Quand vous avez le choix entre vous retrouvez à la rue et affamée ou enlever vos vêtements pour de l'argent, le choix est vite fait comme vous devez l'imaginez. Ça ne rend pas la chose facile pour autant. Oh non. Je déteste ça en vérité. Il n'y a rien que je ne désire plus que de quitter ce bar et de ne plus jamais devoir y remettre les pieds, ne plus jamais entendre les pulsations de la musique techno, ne plus jamais sentir les regards lubriques de types excités sur mon corps.
Puis un jour, je rencontre un homme. Il est dans mon club, au premier rang et au centre. Il me regarde exécuter ma routine avec un regard affamé. Mais ce n'est pas le genre de regard auquel je suis habituée. C'est différent. Plus brûlant, plus profond, plus possessif. Et je sais qui il est, bien sûr que je le sais. Tout le monde sais qui est Dawson Kellor. Il est l'homme le plus sexy du monde d'après "People Magazine. Il est le plus bel acteur d'Hollywood. Et il est pressenti pour jouer le rôle de Rhett Butler dans le remake tant attendu d'"Autant en emporte le vent".
Il est le genre d'homme pouvant avoir toutes les femmes qu'il désire, dans le monde entier et en un claquement de doigt. Alors que fait-il là à me regarder comme s'il voulait me posséder. Et comment lui résister quand il pose sur moi ce regard vif argent à la fois bouleversant et enivrant ?
Je suis vierge, il est un "sex symbol". Je suis une strip-tiseuse, il est un homme habitué à obtenir tout ce qu'il veut. Et il me veut. Je sais que je devrais dire non, je sais que les règles du jeu sont faussées dés le départ... Mais ce que mon esprit sait, mon cœur et mon corps semble, eux, l'ignorer.


Et c'est là que les choses se compliquent.


(Trad' BdP – merci à elles)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires