menu 2

gfMes dernières chroniques

vendredi 24 août 2018

Emerald City


 Nationalité : États-Unis
Création : 2017
Statut : Terminé
Casting :
Adria Arjona Dorothy Gale
    Vincent D'Onofrio : Franck / Le Magicien d'Oz ( VF / Thierry Buisson )
    Oliver Jackson-Cohen : Lucas / Roan / " l'épouvantail "
    Gerran Howell : Jack / " l'homme de fer "
    Ana Ularu  : West la sorcière de l'Ouest
    Jordan Loughran : Tip / Ozma
    Mido Hamada : Eamonn / " le lion "
    Joely Richardson : Glinda la sorcière du nord
Créateur : Matthew Arnold et David Schulner
Genre :Action, Aventure, Fantasy 
Format : 1 saison
saison : 1 (10pisodes de 42 minutes)




Très librement inspirée du roman, la série propose une réinterprétation plus contemporaine de l'univers du Magicien d'Oz. On y suit les aventures de Dorothy qui part sur les traces de sa mère biologique et qu'une tornade entraîne au Pays d'Oz. Elle fait alors la rencontre de l’Épouvantail et tente de rentrer dans le Kansas, prenant part au conflit qui oppose le Magicien aux sorcières du Pays d'Oz.


Une série que j'ai vu comme la plupart du temps en VOSTFR. Je ne pense pas qu'elle soit diffusée sur une chaîne française et c'est bien dommage.

Cette série est une adaptation du livre de Lyman Frank Baum, Le Magicien d'Oz paru en 1900. On a donc une histoire solide et géniale. Il s'agit d'une réinterprétation du célèbre magicien d'Oz qui n'en finit plus de se réinventer ces dernières années. C'est encore le cas ici.
Tous les personnages sont présents. Pourtant ils sont tous totalement différents et on a presque une autre histoire qui pourtant reste dans l'esprit de l’œuvre. Alors dis comme ça, vous serez un peu noyés mais ce que j'entends par là, c'est que ce n'est pas un pillage de l’œuvre originelle qui se retrouverait alors amputée de son essence. Non, il s'agit d'une réinterprétation comme je le disais plus haut. Elle est vraiment destinée à un public adulte. L’œuvre est visuelle mais elle est aussi très noire. Les questionnements tournent tous autour de la quête : celle de l'amour, de ses origines avec la mort et la solitude omniprésentes qui donnent le ton.

On est loin de Judy Garland qui nous chante Over the Rainbow avec plein de candeur.

Pourtant j'ai adoré. On a une œuvre singulière qui a osé aller au fond des choses. C'est assez rare dans les séries U.S.. Je trouve d'ailleurs qu'elle s'éloigne des codes du genre. Il n'y a pas de happy end, ni de bons ou de gentils...

La série est portée par Dorothy. Adria Arjona qui joue le rôle est excellente. Quant à Vincent d'Onofrio, je l'ai à peine reconnu. Il joue le magicien avec brio en ambivalence. Il est cruel mais c'est son amertume et sa peur qui l'ont rendu ainsi. C'est un personnage très riche que j'ai adoré. Que dire de l'épouvantail qui est juste ultra sexy ! 
 





Quant au lion...



Bref, les personnages sont extrêmement bien réussis. D'ailleurs même si vous n'être pas sensible à l'histoire, il reste une esthétique propre à l’œuvre qui ne pourra que vous interpeller. Elle emprunte beaucoup à l'univers Steampunk, tout en gardant le visuel propre au monde d'Oz de notre enfance.

L'histoire est celle de Dorothy qui cherche à retourner chez elle après avoir atterri à Oz mais pour cela, elle devra surmonter de nombreuses épreuves et devenir une autre. On est vraiment typiquement dans le roman d'apprentissage.
Je vous parle peu de l'histoire qui est pourtant fort riche mais je le fais exprès. Le scénario est vraiment surprenant et c'est un vrai plaisir de la découvrir.

Je finis par la romance. Je devrais parler des romances car il n'y a pas que le petit cœur de Dorothy qui va battre. Toutes sont surprenantes mais très belles mais si elles sont toutes aussi très tristes.

Bref, une série atypique que j'ai adoré !



 
  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires