menu 2

Mes dernières chroniques


vendredi 11 mars 2022

Les Prisonniers de la dague noire, Tome 1 : Le Renégat de J.R. Ward

 


Nul ne se souvient du lieu de la prison de la glymera. Lorsque Nyx trouve un indice qui pourrait l'aider à retrouver l'endroit où sa soeur a disparu, rien ne l'empêchera de partir à sa recherche. Dans ce labyrinthe souterrain, elle découvre bientôt une terrible vérité, et rencontre celui qui changera sa vie à jamais. Emprisonné depuis trop longtemps, le Chacal a tout oublié de la liberté, mais il accepte d'aider Nyx. Leur plan prend un tournant dangereux lorsque l'un des gardes entreprend d'assassiner des prisonniers. Désormais, il faut faire évader Nyx à tout prix, même s'ils se retrouvent ainsi séparés à jamais...





 https://1.bp.blogspot.com/-ZSJY5_KLq3Y/VbFPNtwSuZI/AAAAAAAAKrw/EPfNMEgpzuY/s200/ward.jpg

Née dans le Massachusetts, Jessica Rowley Pell Bird tenait un journal intime et écrivait quantité des nouvelles pendant son enfance. L'été avant son entrée à l'université, elle écrivit son premier roman, une histoire d'amour. Diplômé d'histoire de l'art et d'histoire avec une spécialisation sur le Moyen Age, elle suit ensuite un cursus de droit et travaille dans la santé : elle passe ainsi plusieurs années à la tête du personnel d'un des premiers centres universitaires médicaux du pays. Pendant longtemps, elle écrivit seulement pour son plaisir mais a toujours consideré qu'une journée idéale serait celle passée en face de son ordinateur en compagnie de son chien et avec une tasse de café. Un jour, son mari réussit à la convaincre de trouver un agent et Leaping Hearts est publié. Elle écrit sous deux nom. Elle a signé plusieurs romans "isolés" sous le nom de Jessica Bird qu'elle utilise aussi pour la série The Moorehouse Legacy. Sous son nom de plume J.R. Ward, elle a imaginé un cycle autour d'une confrérie mystérieuse : La Confrérie de la dague noire. Auteur de nombreux best-sellers, J.R. Ward a rédéfini les régles de la romance érotique.




- Lecture finie -


Hip Hip Hourra !


J'ai enfin retrouvé une de mes auteures préférées. Après maintes et mains romans qui m'avait l'air d'être toujours le même, on a enfin une histoire de Mme Ward comme elle sait si bien faire avec son immense talent.


Pour une fois, J.R. Ward se centre uniquement sur un couple et elle nous immerge dans une histoire très novatrice. Nyx cherche à retrouver sa sœur qui a été emprisonné injustement selon elle. Cette jeune vampire qui n'a pas froid aux yeux retrouve la prison et elle tombe sur un prisonnier le Chacal. Celui-ci va lui permettre de survivre dans cette maison des horreurs.


Dès le début, ils sont attirés l'un par l'autre mais tout est impossible pour de nombreuses raisons, la plus évidente étant que l'un est condamné à une lourde peine tandis que l'autre est libre.


Il se noue une très belle relation interdite entre eux qui les mènera à leur perte.


C'est efficace, violent et passionnée comme Mme Ward sait faire. J'ai été complètement happée par l'histoire et la romance et je suis enchantée par ce nouvel univers qui permet, je l'espère de lire de très belles romances en perspective.



- Si je te redemande si ça va, est-ce que j'aurais droit à un nouveau monologue défensif sur ton éclatant état de sante? reprit-elle.

- Non je crois que j'épicerai les choses en te décrivant la migraine atroce que tu me donnes.

- Oh! mon Dieu! tu as fait une blague.

Baissant la main, il lui décocha un regard noir... et sentit sa colère refluer aussitôt. Depuis le bassin, elle lui souriait , les commissures de ses lèvres retroussées, les yeux étincelants. Son cœur cessa de battre. Puis repartit deux fois plus vite. Elle était sexy lorsqu'elle était en colère. Et exaspérante le reste du temps. Mais ainsi?

Elle fronça les sourcils et pinça les lèvres.

- Quoi? (Quand il ne répondit pas, elle se renfrogna.) Pourquoi diable est-ce que tu me regardes comme ça?

Baissant les yeux, il répondit à voix basse:

  • Je n'ai pas vu le soleil depuis ma transition. Peux-tu me reprocher de le contempler?


"Je t'aime" ne se démodait jamais.

[...]

"Je t'aime" était immortel.












2 commentaires:

  1. Coucou ! Je le note dans ma wishlist.....On ne crache pas sur une nouvelle saga (spin off) de JR WARD....😉

    RépondreSupprimer

Laissez vos commentaires