menu 2

gfMes dernières chroniques

Love and Other Words de Christina Lauren


 
Macy, interne en pédiatrie, prépare son mariage avec un homme plus âgé qu’elle, aisé financièrement, tout en gardant ses distances. Lorsqu’elle tombe sur Elliot – son premier et unique amour – la vie parfaite qu’elle avait construite commence à se craqueler. Jadis, Elliot était tout pour Macy. Son ami studieux et maladroit s’était transformé en l’homme auquel elle ouvrirait son coeur après le décès de sa mère… avant qu’il ne le brise le soir-même où il lui déclarait son amour.
Dix ans après leur rupture, le hasard réunit deux amours de jeunesse séparés pour de mystérieuses raisons. Combien de temps faudra-t-il aux deux héros pour découvrir ce qui a provoqué leur rupture ? Ce qui a mal tourné ? Le véritable amour ne disparaît jamais totalement des cœurs.
Un récit entre passé et présent, le lecteur ignore jusqu’à la toute fin de l’ouvrage, jusqu’au dénouement final, ce qu’a fait Elliot, ce qui a mal tourné. Elliot parviendra-t- il à percer le secret des dix années de silence de Macy et à se dépasser lui-même, pour la convaincre que l’amour absolu existe.




 
CHRISTINA et LAUREN ont toujours été fascinées par les romans d’amour. Vivant chacune à une extrémité d’un même État – le Nevada –, les coauteurs et amies communiquent plusieurs fois par jour pour parler de choses essentielles (le vernis à ongles sera rouge pailleté ou ne sera pas), et rêvent de passer le reste de leur vie en Californie, à San Clemente, face à l’océan. Inspirées par Twilight, elles ont commencé à écrire des fanfictions en 2009 sous les pseudonymes tby789 (The Office) et Lolashoes (My Yes, My No), et ont entamé leur collaboration avec A Little Crazy. Elles ont retravaillé ensemble la fanfiction 'The Office', devenue célèbre sur Internet, pour donner le jour au roman Beautiful Bastard. On les retrouve sur le web – Beautiful-Bastard.com – ou sur Twitter – @seeCwrite et @lolashoes et sur le site français : www.beautifulbastard.fr
 
Une romance douce amère où le duo Christina Lauren modifie leur fonctionnement d'écriture. D’ordinaire chacune narre en campant un des deux héros. Ici, on entend que la voix de Macy, l'héroïne mais il y a son récit dans le passé et dans le présent.
J'ai été très touché. Cette romance s’éloigne du style des deux auteures mais j'ai beaucoup aimé. L'amour colle tout du long avec une forme de mélancolie. Macy aime Elliot mais elle aime sa mère et son père et pourtant elle va les perdre tous les deux. Tout le livre montre cette difficulté à aimer dans cette forme de prise de consciences de la fragilité de la vie qui s'en va sans qu'on soit préparé.
Le livre fait une grand place à la perte. Ceux qui partent et ne reviennent jamais mais qui laissent pour toujours leur absence.
C'est beau et c'est triste. Christina Lauren enlève les strass qui font rêver d’ordinaire dans ses romans pour ne garder que cette amour pur, fragile, dure. Celui qui accompagne dans tous les moments de la vie.

Une très belle romance que je vous recommande.


– Qu’est-ce qu’on est en train de faire ? demande-t-il.
– Tu m’as manqué.
Je l’embrasse dans le cou et sur les joues.
Il m’écarte en me prenant par les épaules et je vois deux grosses larmes rouler sur ses pommettes.
– Je pensais que je ne te toucherais plus jamais.
– Moi aussi, j’ai pensé ça.
Il se mord la lèvre inférieure, les yeux écarquillés.
– Je prendrai tout ce que tu me donneras. Est-ce pathétique ?
Je me penche et effleure ses lèvres, en inspirant l’odeur fraîche de son after-shave, la fragrance de l’herbe, en sentant que j’ai besoin de plus d’oxygène pour ne pas m’évanouir.



C'est la parfaite description de ce que je ressens. Je n'ai jamais cessé de l'aimer. J'ai juste dû passer à autre chose.



Il a seulement eu besoin de me voir pour savoir, alors que je suis toujours pathologiquement incapable de faire confiance au moindre sentiment que j'éprouve.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Laissez vos commentaires