menu 2

Mes dernières chroniques

Une saison de scandale, Tome 3 : Diaboliquement séduisant de Kelly Bowen


 

Aux abois financièrement, lady Angélique Archer fréquente un cercle de jeu où son don pour le calcul aide bien le hasard. Le propriétaire du club, Alex Lavoie, ne tarde pas à repérer son petit manège. Plutôt que de lui interdire son établissement, il lui offre un emploi de croupière. Une proposition qu'Angélique n'a pas les moyens de refuser, même si cela signifie être à la merci de cet homme inquiétant. Ne dit-on pas qu'il serait un ancien espion, voire un tueur ? Ténébreux, implacable... mais aussi diaboliquement séduisant.


 

Kelly Bowen est diplômée d’une école de vétérinaires et a travaillé plusieurs années dans la recherche scientifique. Passionnée d’histoire et de romances depuis son plus jeune âge, elle s’est reconvertie dans l’écriture et est aujourd’hui auteure de plusieurs séries de romances historiques. Elle a été récompensée du prestigieux RITA Award en 2018 pour Between the Devil and the Duke, troisième tome de la série Une saison de scandale, dans la catégorie "meilleure romance historique".






C'est une belle romance mais elle est beaucoup trop prévisible pour moi. J'avais beaucoup entendu parlé de Kelly Bowen et je dois avouer que j'en attendais un peu plus, notamment d'être un peu plus surprise.


Gilda, voici Angélique, ma banquière au vingt-et-un. Et tu n’as pas les moyens de t’offrir ses services. Angélique, voici Gilda, la propriétaire de cet honorable établissement. — Enchantée, murmuraAngélique par habitude, car elle ne l’était pas du tout. Cet examen insistant commençait à l’agacer. — Elle tient la banque au vingt-et-un ? s’étonna Gil en observant encore plus attentivement Angélique. — Oui, je suis sa banquière au vingt-et-un, confirma celle-ci. — Et moi, je ne suis qu’une humble aubergiste. La duchesse est passée ce matin, ajouta-t-elle en allant remuer le contenu d’un énorme chaudron. Elle m’adit que tu étais amoureux, Lavoie. Je ne l’ai pas crue, bien sûr. Jusqu’à maintenant. Le cœur d’Angélique s’arrêta de battre, avant de reprendre une course bien plus rapide que la normale. — Tu me connais pourtant, Gil, plaisanta Alex, sans beaucoup de conviction cependant. Et tu sais qu’il ne faut pas croire tout ce que dit la duchesse. — Bien sûr, riposta Gil avec un sourire narquois.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Laissez vos commentaires