menu 2

Mes dernières chroniques

Zombillénium, la série d'Arthur De Pins






 
Tome 1
Le parc d'attraction Zombillénium refuse d'embaucher les mortels. Francis von Bloodt, vampire de son état, gère en bon père de famille cette petite entreprise qui ne connaît pas la crise.
Ici, on embauche...
pour l'éternité.



Tome 2
Tags sur les murs, avertissement du curé du coin : visiblement les esprits s'échauffent autour de Zombillénium. Quand on n'embauche que des morts ou des sorcières ! dans une région où le taux de chômage est à 25 %, il faut bien s attendre à quelques frictions. Si l'on ajoute à ça des visiteurs une miette pénibles et des employés qui, pour être morts, n en aimeraient pas moins prendre des vacances, on comprend que ce n'est pas trop le moment de venir parler revendications salariales à Francis Von Bloodt.
Un deuxième tome qui vient étoffer le casting de Zombillénium avec Astaroth, le démon adolescent, et qui confirme, s'il en était besoin, le talent tout particulier d'Arthur de Pins à manier un humour noir totalement jubilatoire.


Tome 3
La révolution managériale est en marche au parc Zombillénium… ça va saigner ! C’est l’effervescence au parc Zombillénium. Envoyé par Behemoth lui-même, le vampire Bohémond Jaggar de Rochambeau est officiellement censé seconder Francis dans sa gestion du parc. Inquiets, les employés s’attendent au pire : ne le décrit-on pas, en effet, comme un authentique tueur ? Des têtes vont tomber, c’est sûr. Reste à savoir lesquelles…

Tome 4
Le parc Zombillénium ne s'est jamais aussi bien porté : sa cote de popularité atteint des sommets suite aux réformes démoniaques opérées par Behemoth, qui décide alors de jouer sa propriété au cours d'une compétition bien spéciale... Un sabbat de sorcières ! Gretchen, Aurélien et Von Bloodt ont quant à eux monté un réseau d'évasion clandestin afin d'offrir aux damnés la chance d'une reconversion, loin des neuf cercles de l'Enfer. Des opérations périlleuses, sous le manteau, qui ne font pas du tout les affaires des dirigeants. Déterminés à y mettre un grand coup de balai, ils s'offrent les services d'une redoutable enchanteresse qui donnera du fil à retordre à sa rivale attitrée : Gretchen. Sous terre comme dans les airs, le combat promet d'être épique !





Après avoir débuté dans les pages du magazine Spirou, Arthur de Pins a multiplié les collaborations dans l'animation, l'édition et la publicité. Sa série à succès Péchés mignons, chez Fluide glacial, revisite avec humour les classiques de la BD coquine. Avec Zombillénium, il aborde un autre registre, celui de la comédie fantastique des plus loufoques, truffée de clins d’œil, de références décalées et de répliques déjà cultes.



Une série drolissime au possible. Je ne m'en lasse pas. C'est un humour à tomber mort de rire. Attention à ne pas finir dans le parc d'attraction Zombillénium !

 





2 commentaires:

  1. J'ai attaqué cette série sans rien en attendre et j'en suis devenue complètement fan :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Audrey. Je ne me lasse pas de cette série qui ne ressemble à aucune autre. C'est rare d'avoir un artiste qui manie aussi bien dessin et scénario.

      Supprimer

Laissez vos commentaires