menu 2

gfMes dernières chroniques

Les héritiers de Chicago, Tome 1 : La morsure dans la peau de Chloe Neill



Les vampires de Chicago sont de retour, avec la suite des aventures de Merit et de sa fille ! Bon sang ne saurait mentir...

Elisa Sullivan est la seule enfant vampire au monde. Ce qui n’a pas que des avantages... La magie qui a permis sa naissance a fait d’elle la dépositaire d’un lourd secret. Seul son ami Connor Keene, fils de l’Alpha de la Meute des Grandes Plaines, est au courant. Mais elle est une vampire, fille d’un Maître et d’une Sentinelle, et lui l’héritier et futur chef de la meute. Lorsque l’assassinat d’un diplomate ravive de vieilles querelles, Elisa et Connor devront choisir entre l’amour et la famille, entre l’honneur et le devoir, avant que Chicago ne disparaisse à jamais.





Un livre sympathique mais franchement, je n'en peux plus des suites qui sortent des mois voir des années plus tard... voir pas du tout. Donc pour ma part, cette série est prometteuse. Elle détient tous les bons ingrédients d'une bonne romance bit-lit mais il s'agit d'une série et franchement la suite est aux abonnés absents depuis trop longtemps. Je ne veux plus poursuivre ce type de série....Les maisons d'édition ne jouent pas le jeu.

Née dans le Sud, elle habite à
présent une maison dans le Midwest, pas très loin de la maison Cadogan et de St Sophie afin de garder un œil sur tout le monde. Quand elle n'écrit pas les aventures de Merit ou de Lily, elle fait du vélo (beaucoup !), elle encourage mon équipe de foot universitaire préférée (Allez les Big Red !), elle passe du temps avec ses amis et son ami, Jeremy, etelle joue avec ses chiens Baxter et Scout.




Ce jeune homme beau à tomber, qui n’avait eu qu’à claquer des doigts pour avoir toutes les femmes à ses pieds depuis des années, était ému et un peu empoté. Et cela suffisait à me détendre un peu.
- Je te dois une fière chandelle. Enfin, une de plus.
Il me regarda.
- Peut-être, oui.
Nous nous observâmes, des années de passif, de souvenirs et d’insultes entre nous.
- Qu’est-ce que… qu’est-ce qui se passe entre nous ? demandai-je.
- Je n’en ai pas la moindre idée, sale mioche, répliqua-t-il en baissant les yeux vers ses doigts joints. C’est perturbant, en tout cas.
- Oui, acquiesçai-je.
- Mais peut-être que… c’est aussi…
Il ne termina pas sa phrase. Il se tourna vers moi, plaça une main sur ma joue, m’attira vers lui et prit mes lèvres dans un baiser fougueux, brûlant, possessif.
Je suis en train d’embrasser Connor Keene.
J’essayai de ne pas trop y penser, de ne plus penser du tout, même. D’empêcher des notions de règles ou de rôles de briser ce moment. Je posai la main sur son torse, empoignai son tee-shirt et tirai Connor encore davantage vers moi.
Il émit un grondement ravi et glissa sa langue dans ma bouche, pour m’attiser et me provoquer.
- Sale mioche, souffla-t-il contre mes lèvres.